MG T-type

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MG T-type
MG T-type
MG TA Midget

Marque MG (Morris, ensuite BMC)
Années de production 1936–1955
Classe Voiture de sport
Usine(s) d’assemblage Abingdon, Oxfordshire, Angleterre
Moteur et transmission
Boîte de vitesses manuelle à quatre rapports
Dimensions
Empattement 2.388 mm
Chronologie des modèles

La MG série T est une gamme de voitures de sport ouvertes 2 places à carrosserie sur châssis ayant très peu de protection contre les intempéries, qui furent produites par MG de 1936 à 1955. La série comprenait les modèles MG TA, MG TB, MG TC, MG TD et MG TF Midget. La dernière de ces modèles, la TF, sera remplacée par la MGA.

Le nom TF a été repris en 2002 sur la voiture de sport MG TF de milieu de gamme.

TA Midget[modifier | modifier le code]

MG TA Midget
MG T-type
1939 TA open 2-seater

Années de production 1936–1939
Moteur et transmission
Moteur(s) quatre cylindres en ligne
Cylindrée 1.292 cm3
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Randonneuse deux places
coupé Airline
Coupé Tickford décapotable
Dimensions
Longueur 1.422 mm
Largeur 3.556 mm

La MG TA Midget remplaça la PB en 1936. C'est une évolution de la voiture précédente avec une voie de 3 pouces (76,2 mm) plus large, à 45 pouces (1 143 mm) et 7 pouces (177,8 mm) de plus en empattement, à 94 pouces (2 387,6 mm).

Le moteur précédemment avancé à quatre cylindres en ligne à arbre à cames en tête n'étant plus monté sur une autre voiture de production, il fut remplacé par le moteur MPJG à soupapes en tête provenant de la Wolseley 10 mais avec des carburateurs double-corps SU, un arbre à cames et un échappement modifiés. Le moteur a une cylindrée de 1292 cm³, avec une course de 102 mm (4 po) et un alésage de 63,5 mm (2,5 po) et la puissance de sortie est de 50 hp (40,3 kW) à 4.500 tr/min. La boîte de vitesses manuelle à quatre rapports est maintenant synchronisée sur les deux derniers et était reliée au moteur par un embrayage en liège fonctionnant dans l'huile. Contrairement à la PB, des freins à tambour hydrauliques de 9 pouces (228,6 mm) sont montés.

Une TA de 1938 en compétition, Italie 2015

Comme la PB, la majorité des voitures étaient à deux places ouvertes avec une carrosserie en acier sur un cadre en frêne. Un siège banquette avec un espace de stockage est placé derrière.

La T-type est capable d'atteindre près de 80 miles/heure (130 km/h) en standard avec un temps de 0 à 60 mph (0 à 97 km/h) de 23,1 secondes.

3.003 exemplaires furent faits et, en 1936, elle coûtait 222 £ sur le marché intérieur, même prix que pour la PB.

Lorsque le modèle fut introduit il s'appelait le Type T et la désignation TA est apparue seulement après l'avènement de la TB.

Coupé Décapotable Tickford[modifier | modifier le code]

À partir de 1938, la voiture fut également disponible en une plus luxueuse version Tickford coupé décapotable par Salmons de Newport Pagnell qui en produisit 252[1]. La capote peut être utilisée en trois positions, entièrement ouverte, fermée ou partiellement ouverte sur les sièges. Des fenêtres à manivelle ont été ajoutées aux portes afin de rendre la voiture plus à l'épreuve des intempéries et des sièges baquets individuels sont placés dans l'habitacle entièrement recouvert de moquette. Les châssis roulants étaient équipés d'une carrosserie minimal à l'usine d'Abingdon et conduits à Newport Pagnell pour être équipés de leur carrosseries.

Coupé Airline[modifier | modifier le code]

Allan Tomlinson a remporté le Grand Prix d'Australie en 1939 au volant d'une MG TA

Un coupé fermé Airline fait par Carbodies, comme celui monté sur la type P, a également été proposé, mais on estime que seuls un ou deux exemplaires purent avoir été faits.

Allan Tomlinson remporta le Grand Prix d'Australie en 1939 au volant d'une MG TA.

TB Midget[modifier | modifier le code]

MG TB Midget
MG T-type
deux places ouverte de 1939

Années de production 1939–1940
Moteur et transmission
Moteur(s) XPAG type I4
Cylindrée 1250 cm3
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) deux places ouverte
Coupé décapotable Tickford
Dimensions
Longueur 3.556 mm
Largeur 1.422 mm

La TA est remplacée par la TB Midget en mai 1939. Elle avait un plus petit mais plus moderne moteur XPAG provenant de la Morris Dix Séries M, mais plus syntonisé, et comme la TA, avec deux carburateurs SU. Cette 1250 cm³ à quatre cylindres en ligne avait un alésage de 66,6 mm (2,6 po) et une course de 90 mm (3,5 po), et avait une puissance de sortie maximale de 54 cv (40 kW) à 5200 tr/min. L'embrayage à huile immergé a été remplacé par un monodisque à sec, et les rapports de vitesse sont révisés.

Disponible en 2 places ouverte ou plus luxueux coupé Tickford décapotable, c'est la plus rare des T-type; seuls 379 exemplaires furent faits.

TC Midget[modifier | modifier le code]

MG TC Midget
MG T-type
une TC de 1947

Années de production 1945–1950
Moteur et transmission
Moteur(s) Quatre cylindres en ligne XPAG ohv[2]
Cylindrée 1.250 cm3
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) deux places ouverte
Dimensions
Longueur 3.556 mm
Largeur 1.422 mm
Hauteur 1.300[2] mm

La TC Midget a été la première MG d'après-guerre,  lancée en 1945. Elle était tout à fait semblable à la TB d'avant-guerre, partageant le même moteur de 1,250 cm3 à soupapes en tête avec cependant une légère hausse du taux de compression à 7,4:1 donnant 54,5 cv (40,6 kW) à 5200 tr/min. Les fabricants ont également fourni plusieurs autres étapes de réglage pour des "objectifs spécifiques"[2].

Elle fut exportée aux États-Unis, alors qu'elle n'était disponible qu'en conduite à droite[3]. La version d'exportation avait des phares légèrement plus petits pour s'accorder aux exigences légales, et des grands feux arrière jumeaux, ainsi que des clignotants et des pare-chocs chromés avant et arrière.

La carrosserie est environ 4 pouces (100 mm) plus large que la TB mesurée à l'arrière des portes, pour donner plus d'espace dans le poste de pilotage. L'ensemble de la largeur de voiture est restée la même avec des marchepieds plus étroits avec seulement deux bandes contrairement aux trois précédentes. Le tachymètre est directement en face du conducteur, tandis que le compteur de vitesse est de l'autre côté du tableau de bord face au passager.

10.001 TC furent produites entre septembre 1945 (numéro de châssis TC0251) et novembre 1949 (numéro de châssis TC10251), plus que n'importe quel autre modèle MG précédent. Elle coûtait 527 £ sur le marché intérieur en 1947.

La consommation de carburant était de 10,1 litres aux cent km.

TD Midget[modifier | modifier le code]

MG TD Midget
MG T-type
1953 TD

Années de production 1950–1953
Moteur et transmission
Moteur(s) XPAG quatre cylindres en ligne
Cylindrée 1.250 cm3
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) deux places ouverte
Dimensions
Longueur 3.683[4] mm
Largeur 1.499[4] mm
Hauteur 1.346[4] mm
Empattement 2.388[4] mm

La TD Midget annoncée en janvier 1950[5] combinait pas mal de choses: la transmission des TC, un essieu arrière à hypoïde modifié, le châssis de la MG Y-type, une carrosserie familière de style type T et lasuspension indépendante à ressorts hélicoïdaux de la berline MG type Y: un essai sur route de 1950 la décrit comme "la plus frappante"  "transformation ... dans le confort de la conduite". Provenant également de la berline 1¼-litre était le boîtier de direction (encore très orienté) à crémaillère[6]. En outre, la TD portait des petites roues pleines de 15 pouces, offrait une conduite à gauche en option et avait même des pare-chocs et des butoirs de série, presque une négation de l'esprit MG. C'est aussi le premier modèle conçu après la mort du fondateur Cecil Kimber en 1945. La voiture était plus large de 5 pouces (127 mm) avec une voie de 50 pouces (1 270 mm). Elle fut vue par les amateurs de l'époque comme une déception, trop douce et "pas du tout sportive". ". . . le nouveau modèle est en grande partie conçu pour consolider et étendre les ventes de la voiture en Amérique du Nord."

Pour le pilote, la "protection tout-temps" est très bonne pour les normes de l'époque. Pour la conduite de nuit, l'éclairage des instruments est "efficace, mais pas éblouissant, par un effet de lumière vert pâle". Il n'y a toujours pas de jauge à essence, mais le réservoir de 12 gallons Britanniques (15 gallons U.S.A.) a donné une gamme entre les arrêts de ravitaillement en carburant d'environ 300 miles (480 km) et une lumière verte sur le tableau de bord clignotait pour "avertissement" lorsque le niveau de carburant descendait à environ 2½ gallons Britanniques (>3 gallons US / >11 litres).

En 1950, le modèle TD MkII Compétition est introduit, produit aux côtés de la voiture standard, avec un moteur beaucoup plus syntonisé ayant un taux de compression de 8.1:1 donnant 57 cv (43 kW) à 5500 tr/min. Le taux de compression plus élevé du moteur a été pensé avec les marchés d'exportation à l'esprit, et n'aurait pas été approprié au Royaume-Uni où, à cause des poursuites des restrictions du temps de guerre sur les combustibles, les consommateurs sont toujours limités à de l'"essence de consortium" à 72 octane. La TD MkII avait également une double pompe à carburant, des amortisseurs complémentaires Andrex, et un rapport plus élevé à l'essieu arrière.

Près de 30 000 TD furent produites, dont environ 1700 modèles Mk II, quand la série se termina en 1953, toutes sauf 1656 furent exportées, dont 23.488 d'entre elles pour les seuls États-Unis. Le principal reproche que les propriétaires américains faisaient à la MG TD vendue aux États-Unis était le système électrique Britannique 12 volts, qui était difficile à entretenir alors que la plupart des voitures américaines étaient encore à 6 volts. Il y eut également quelques plaintes sur l'absence de jauges de température d'eau et de carburant. Mais en général, dans les sondages, les propriétaires de MG TD américanisées eurent plus de remarques positives que négatives[7]. Le temps de 0 à 60 miles/heure était de 22,7 secondes selon Popular Mechanics[8].

Un exemple testé par The Motor magazine en 1952 avait une vitesse de pointe de 77 miles/heure (124 km/h) et put accélérer de 0 à 60 miles/heure en 18,2 secondes. Une consommation de carburant de 10,6 litres/cent fut enregistrée[4].

En 1998, les droits, la propriété intellectuelle et les marques commerciales liées à la production de la MG TD furent acquis par TD Cars Sdn Bhd en Malaisie pour reproduire la série TD renommée TD2000.

TF et TF 1500 Midget[modifier | modifier le code]

La TF Midget, lancée le 15 octobre 1953[9], était une TD rajeunie, équipée du moteur TD Mark II, les phares intégrés dans les ailes, une calandre en pente cache un radiateur séparé, et un nouveau système de refroidissement sous pression avec un bouchon de radiateur externe simulé. Ce moteur XPAG a vu son taux de compression augmenter à 8.1:1. De plus grandes soupapes avec des ressorts renforcés et de plus gros carburateurs permettent une augmentation de puissance de 57,5 ch à 5500 tr/min.

À la mi-1954, la cylindrée a été augmentée de 17 % pour passer à 1 466 cm3, et le moteur fut désigné XPEG. L'alésage a été augmenté à 72 mm (2,8 po) et la compression plus élevée à 8,3:1 donnant 63 cv (47 kW) à 5 000 tr/min et une hausse du couple de 17 %. La voiture s'appelle maintenant TF1500, et à se distingue à l'extérieur par une plaque signalétique sur fond crème sur les deux côtés du capot, placée juste à l'arrière des boutons d'ouverture.

La production prit fin au numéro de châssis TF10100 le 4 avril 1955 après que 9.602 TF aient été fabriquées, dont deux prototypes et 3.400 TF1500. La TF a été remplacée par la MGA.

Une réplique fut produite au début des années 1980, la Naylor TF 1700.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • MG Club de Voiture

Références[modifier | modifier le code]

  1. Green (1997).
  2. a b et c « Second Hand car guide supplement », Practical Motorist, vol. 6 Nbr 68,‎ , p. 768–769
  3. Craig Cheetham, Vintage Cars - The Finest Prewar Automobiles, Rochester, United Kingdom, Grange Books, , 149 p. (ISBN 1840136359)
  4. a b c d et e « The M.G. Midget Series TD Road Test », The Motor,‎
  5. New M.G. Midget Car.
  6. « M.G. Midget Series TD Two-Seater », Autocar,‎
  7. "The Owner's Report on the MG."
  8. Popular Mechanics – Google Boeken, Books.google.com (lire en ligne)
  9. New M.G.Cars.

Bibliographie

  • Malcolm Green, MG Sportscars, CLB International, (ISBN 1-85833-606-6)
  • Quentin Willson, The Ultimate Classic Car Book, DK Publishing, (ISBN 0-7894-0159-2)
  • Barrie Jones, Barrie's Notes – Maintaining a 1955 MG TF in the 21st Century, The Printing Press, (ISBN 0-9546974-2-1)
  • Michael Sedgwick et Mark Gillies, A-Z of Cars of the 1930s, Bay View Books, (ISBN 1-870979-38-9)

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]