MF 19

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
MF 19

Identification
Exploitant(s) RATP
Type Métro
Composition 4 ou 5 voitures selon les lignes
Conduite Conducteur (CC)
Automatique (CA)
Couplage Pour dépannage
Constructeur(s) Alstom et Bombardier
Nombre 44 commandés
Mise en service Prévue à partir de 2024
Affectation Métro de Paris
(M)(3)(3bis)(7)(7bis)(8)(10)(12)(13)
Sous-séries
Nombre (fermes) Type Lignes
30
CC (5V)(10)
14
CC (4V)(3bis)(7bis)
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Roulement Fer
Écartement standard (1 435 mm)
Alimentation 3e rail 750 V CC
Longueur HT (3bis)(7bis) : 62 m
(3)(10)(12) : 76 m
(7)(8)(13) : 77,4 m
Accès 3 par flanc
Portes

louvoyantes

2 vantaux
Intercirculation Intégrale

Le MF 19[1] est un futur matériel roulant sur fer devant remplacer, à partir de 2024, les rames MF 67, MF 77 et MF 88 des lignes 3, 3 bis, 7, 7 bis, 8, 10, 12 et 13 du métro de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après le remplacement des MF 67 par des MF 01 sur les lignes 2, 5 et 9[2], l'âge moyen du matériel fer a baissé. Cependant, de nombreuses lignes restent équipées de matériel arrivant en fin de vie à moyen voire à court terme.

Il devenait urgent de remplacer les MF 67 qui ont en moyenne entre quarante trois et cinquante trois ans et de prévoir le remplacement des MF 77 qui ont une quarantaine d'année en moyenne en 2021. Par la même occasion, le remplacement des MF 88 est décidé[réf. nécessaire].

À l'origine, le contrat à passer doit prévoir de remplacer au moins 338 rames[3]. L'appel d'offres est lancé en . Les potentiels candidats ayant répondu à l'appel d'offres sont l'italo-japonais Ansaldo - Hitachi, l'espagnol CAF et le duo franco-canadien Alstom-Bombardier. Finalement, il s'agit du duo franco-canadien qui est retenu[4].

Les premières rames pourraient être mises en service dès 2024, Île-de-France Mobilités (ex-STIF) ayant demandé à la Régie autonome des transports parisiens (RATP) d'accélérer le remplacement des rames des lignes 3 bis, 7 bis et 10[3].

Calendrier prévisionnel[5]
Année Ligne(s) concernée(s)
2024 (10)
2024-2026 (3bis)(7bis)
2026 (13)
Entre 2026 et 2030 (3)(7)(8)(12)

Le , Île-de-France Mobilités annonce que le marché est confié au consortium franco-canadien Alstom-Bombardier pour une commande maximum de 410 rames MF 19 pour un coût de 2,9 milliards d’euros[6]. La tranche ferme est composée de 44 rames pour les lignes 3 bis, 7 bis et 10.

Le contrat est signé à la fin de l'année 2019[7]. La mise en service des nouvelles rames devrait commencer à partir de 2024 et se terminer vers 2035[7],[5].

Depuis mars 2020, les salariés de Bombardier Transport commencent la conception des rames MF 19 en télétravail[8].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les rames pourront avoir deux déclinaisons, une avec cabines de conduite (CC) ou une autre sans cabine (CA)[9]. Elles seront équipées du système CBTC Octys pour les lignes équipées ainsi que du pilotage automatique (PA135) déjà en place[réf. nécessaire].

Dans le cadre d'une possible automatisation de la ligne 13, dont les études d’avant-projet ont été commandées en avril 2019[10], une version automatique (CA) des MF 19 pourrait être commandée[11]. Le matériel roulant pourra également être converti, les rames étant conçues pour pouvoir passer d'une conduite manuelle à une conduite automatique de façon à accompagner l’automatisation du réseau[12].

Le constructeur Bombardier annonce une consommation d'énergie réduite de 20% par rapport à un MF 77 par l'utilisation intégrale du freinage électrique et d'un éclairage intégral par LED[13].

Le MF19 se déclinera en trois versions[14] :

  • une version courte de 62 mètres à quatre voitures pour les lignes 3 bis et 7 bis ;
  • une version moyenne de 76 mètres à cinq voitures destinées aux lignes 3, 10 et 12 ;
  • une version longue de 77,4 mètres à cinq voitures également destinées aux lignes 7, 8 et 13.

Conception et fabrication[modifier | modifier le code]

Le procédé de production du MF 19 sera très similaire à celui du MF 01, les procédés et responsabilités des constructeurs seront les mêmes pour ce marché. Le design a été réalisé par l'agence Avant Première, agence qui a également conçu le design du MF 01.

La production du MF 19 sera partagé de la façon suivante[13],[15] :

Entreprise Site Rôle
Bombardier Crespin Conception et construction de la caisse (chaudrons)
Conception et fourniture des équipements voyageurs (climatisation, éclairage, sièges, agencement intérieur)
Conception et fabrication des bogies
Alstom Ornans Conception et fabrication des moteurs
Tarbes Conception et fourniture des chaines de traction
Villeurbanne et Aix en Provence Fourniture des systèmes Informatiques embarquée et de sécurité
Valenciennes Assemblage final des rames, essais et livraison

Commande[modifier | modifier le code]

Version Nombre de trains commandés Tranche Ligne(s) Commentaires
CC à 5 voitures 30 Tranche ferme (10) • Remplacement à partir de 2024 des MF 67 arrivés en fin de vie.

• 30 trains commandés le [6].

CC à 4 voitures 14 Tranche ferme (3bis)(7bis) • Remplacement entre 2024 et 2026 des MF 67 arrivés en fin de vie et des MF 88 arrivés à mi-vie.

• 14 trains commandés le [6], qui remplaceraient numériquement les 6 trains de la ligne 3 bis et les 8 trains de la 7 bis.

Total 44

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Résultats 2017 du groupe RATP », sur www.ratp.fr, communiqué de presse du 23 mars 2018 (consulté le ), p. 7.
  2. Séverine Alibeu, « Un nouveau métro plus respectueux de l'environnement ! », sur caradisiac.com, (consulté le ).
  3. a et b « Expression fonctionnelle de besoins du nouveau matériel métro fer pour l'exploitation des lignes 3, 3BIS, 7, 7BIS, 8, 10, 12 et 13 : Délibération no 2016/517 » [PDF], sur www.iledefrance-mobilites.fr, (consulté le ).
  4. « Alstom et Bombardier se partageront le MF19 », sur transportparis.canalblog.com, (consulté le ).
  5. a et b Jean-Gabriel Bontinck, « Métro : ligne par ligne, découvrez quand arriveront les nouvelles rames », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  6. a b et c « Commande historique pour renouveler les métros de 8 lignes du métro parisien », sur ratp.fr, (consulté le ).
  7. a et b « Paris : un programme de 8,3 milliards d’euros pour rénover ou renouveler le métro d'ici 2040 », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  8. « Equipe MF19 travaille sur la conception à distance », (consulté le ).
  9. Philippe-Enrico Attal, « MF 19, le renouveau des rames fer du métro », Rail Passion,‎ , p. 21-23 (ISSN 2264-5411, lire en ligne).
  10. « Décisions du conseil d’Île-de-France Mobilités – 17 avril 2019 », sur iledefrance-mobilites.fr, (consulté le ).
  11. Olivier Cognasse, « La ligne 13 du métro parisien, prochaine ligne automatisée », sur usinenouvelle.com, article du (consulté le ).
  12. ortferroviaire, « MF19 : une série unique pour standardiser le parc - transportparis - Le webmagazine des transports parisiens », sur transportparis.canalblog.com, (consulté le ) : « Alstom et Bombardier concevront des trains qui peuvent migrer vers une exploitation sans conducteurs ».
  13. a et b « Bombardier fournira des métros MF19 à la RATP et IDF Mobilités », sur rail.bombardier.com, (consulté le ).
  14. Philippe-Enrico Attal, « MF 19, le renouveau des rames fer du métro », Rail Passion,‎ , p. 21-23 (ISSN 2264-5411).
  15. « Le consortium Alstom-Bombardier est attributaire du contrat de renouvellement des métros d’Île-de-France », sur Alstom (consulté le ).