MDe millénaire av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

MMMMe millénaire av. J.-C. | MMMe millénaire av. J.-C. | MMDe millénaire av. J.-C. | MMe millénaire av. J.-C. |
MDe millénaire av. J.-C.
| MCCe millénaire av. J.-C. | MCe millénaire av. J.-C. | Me millénaire av. J.-C. | CMe millénaire av. J.-C.

Voir aussi : Liste des millénaires, Chiffres romains


Au sens strict, le MDe millénaire av. J.-C. commença en 1 500 000 av. J.-C.

Cependant, les dates n'étant pas précises à cette échelle, cet article couvre trois-cent millénaires :
du MDe (1500e) au MCCIe (1201e) millénaire inclus, soit jusqu'en 1 200 001 av. J.-C. compris.

Évènements[modifier | modifier le code]

1 500 000 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

1 400 000 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

1 300 000 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

  • Empreintes de pas humains dans des cendres volcaniques découvertes à Cerro Toluquilla au Mexique, datées par une première estimation de 38 000 av. J.-C. ; une analyse de la roche volcanique par la méthode Argon 40/Argon 39 donne une datation de 1,3 million d'années, confirmée par le paléomagnétisme[3].

1 220 000 av. J.-C.[modifier | modifier le code]

Mandibule de la Sima del Elefante.
  • La grotte de la Sima del Elefante (grotte de l'éléphant), dans le massif d'Atapuerca, près de Burgos (nord de l'Espagne) a livrée deux des plus anciens fossiles humains d'Europe, une dent, une mandibule et une phalange datés de plus de 1,22 million d'années et associés à des os d'herbivores qui ont été travaillés et une centaine d'outils de pierre oldowayens. Selon une étude menée par l'équipe de l'anthropologue Eudald Carbonell, la mandibule exhumée lors de l'été 2007, pourrait appartenir à l'espèce Homo antecessor, ce qui en ferait un des plus ancien fossile humain, mis au jour en Europe. La datation a été réalisée grâce au paléomagnétisme, à la datation cosmogénique et à l'étude de la faune associée. Dans une autre grotte du massif, un ensemble de 86 fragments osseux, remontant à 780 000 ans, avait déjà été découvert. Cette découverte a reculé de plusieurs centaines de milliers d'années l'arrivée des premiers humains en Europe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Debard E. Bar-Yosef, O. Chech, M.Eisenmann V. Faure M., Guerin C., Libermann D., Tchernov E., « Nouvelle mission archéologique et paléontologique d'Oubéidiyeh (Israël) : premiers résultats », Paléorient, nos 15-1,‎ , p. 231-237 (présentation en ligne)
  2. Corinne Julien, Histoire de l'humanité, vol. 1, UNESCO, (ISBN 9789232028105, présentation en ligne)
  3. « La colonisation du continent américain (05/12/05) », sur Hominidés.com,