MC Lyte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
MC Lyte
Description de cette image, également commentée ci-après

MC Lyte à Atlanta en 2007.

Informations générales
Nom de naissance Lana Moorer
Naissance (44 ans)[1]
Brooklyn, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeuse
Genre musical Hip-hop, rap East Coast, rap old school
Instruments Voix
Années actives Depuis 1986
Labels DuBose Music Group[2], First Priority Music/Atlantic Records, East West America/Elektra Records
Site officiel www.mc-lyte.com

MC Lyte, de son vrai nom Lana Michele Moorer, née le à Brooklyn, New York, est une rappeuse américaine. Elle se popularise à la fin des années 1980, devenant la première rappeuse en solo à publier un album, Lyte as a Rock, acclamé par la presse spécialisée[3]. Elle a longtemps été considérée comme une rappeuse féministe[4],[5],[6]

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

MC Lyte est née Lana Michelle Moorer le [7]. Élevée à Brooklyn, Lyte commence à chanter à l'âge de 12 ans et commence sa carrière en 1986. Elle est l'une des premières stars du rap féminin.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1987, à 17 ans, Lyte prend des cours de rîmes avec d'autres MCs ; à cette période, elle améliore ses prouesses musicales, avec un total de dix albums à son actif[8]. En septembre l'année suivante, elle publie son premier album, Lyte as a Rock, noté pour des singles à succès comme Paper Thin et la battle rap 10% Dis, une réponse d'Antoinette. Lyte suit avec Eyes on This en 1989 qui contient les hits Cha Cha Cha et Cappucino. Les deux albums sont notables pour leurs paroles non censurées. Elle adoucit sa musique avec la sortie de son album Act Like You Know, noté pour sa sonorité new jack swing et son single Poor Georgie. le quatrième album de Lyte, Ain't No Other publié ene 1993, est son premier à être certifié disque d'or. Le titre Ruffneck le mène à une nomination d'un Grammy dans la catégorie de « meilleur single rap », et MC Lyte devient la toute première MC nommée pour un Grammy[8]. Elle travaille ensuite avec des artistes comme Janet Jackson[9] et Brandy (I Wanna Be Down (Remix) – Brandy (feat. MC Lyte, YoYo & Queen Latifah)).

La chanson de MC Lyte, My Main Aim, est le titre principal du jeu vidéo NBA Live 2005 publié par EA Sports. En 2005, elle publie deux chansons produites par Richard « Wolfie » Wolf intitulées Can I Get It Now et Don't Walk Away (avec Meechie). En 2007, elle publie une chanson intitulée Mad at Me et, en 2008, deux chansons intitulées Juke Joint et Get Lyte.

Dear John (en featuring avec Common et 10Beats) est publié le 9 septembre 2014 comme lead single extrait du huitième album de MC Lyte, et atteint la troisième place des Billboard Twitter Trending 140[10]. Après douze ans d'absence en matière d'albums, elle publie son huitième album, Legend le 18 avril 2015. Ball (en featuring avec Lil Mama et AV)[11] et Check sont aussi des singles de l'album[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Remix[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Paper Chin
  • 1989 : Cha Cha Cha
  • 1989 : Capuchino
  • 1991 : When in Love
  • 1991 : Poor Georgie
  • 1992 : Eyes Are the Soul
  • 1992 : Ice Cream Dream
  • 1993 : Ruffneck
  • 1993 : I Go On
  • 1996 : Keep On, Keppin On (featuring Escape)
  • 1997 : Cold Rock a Party (featuring Missy Elliot et Puff Daddy)
  • 1997 : Everyday
  • 1998 : I Can't Make a Mistake
  • 1998 : It's All Yours (featuring Gina Thomson)
  • 2003 : Ride Wit Me
  • 2003 : Fighting Temptations (featuring Beyoncé, Missy Elliot et Free)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « MC Lyte », Celebritynetworth.com,‎ (consulté le 8 mai 2015).
  2. (en) « MC Lyte: Still Rockin' With The Best (Interview by Han O'Connor) », Allhiphop,‎ (consulté le 18 janvier 2009).
  3. (en) « Ladies First: 31 Female Rappers Who Changed Hip-Hop », Billboard,‎ (consulté le 8 mai 2015).
  4. (en) « MC Lyte reps feminist beat at hip-hop conference », The Metropolitan (consulté le 17 juin 2013).
  5. (en) « MC Lyte », Philadelphia CityPaper (consulté le 17 juin 2013).
  6. (en) Newlon Radner Joan, Feminist Messages: Coding in Women's Folk Culture, University of Illinois Press, (lire en ligne)
  7. (en) « MC Lyte Biography », Starpulse.com (consulté le 8 mai 2015).
  8. a et b (en) « Biography », sur MC Lyte.
  9. « Catalogue » (version du 15 juillet 2015 sur l'Internet Archive).
  10. (en) « MC Lyte Returns, Charts With 'Dear John' From Next Album », Billboard (consulté le 8 mai 2015).
  11. (en) C. Vernon Coleman, « MC Lyte Drops Her First Album in 12 Years, Legend - XXL », XXL Magazine,‎ (consulté le 8 mai 2015).
  12. (en) Evelyn Diaz, « MC Lyte Goes Vinyl for New Album, LEGEND | News », BET,‎ (consulté le 8 mai 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :