MC Frontalot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
MC Frontalot
Description de cette image, également commentée ci-après

MC Frontalot en 2007.

Informations générales
Surnom Geeksta Rap[1]
Nom de naissance Damian Hess
Naissance (42 ans)
San Francisco, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Activités annexes Web designer
Genre musical Hip-hop, nerdcore
Années actives Depuis 1999
Labels Level Up

MC Frontalot, de son vrai nom Damian Hess, né le à San Francisco en Californie, est un rappeur et web designer américain. Il est le créateur du nerdcore, un sous-genre du hip-hop, plus instrumental et dont les sujets abordés sont généralement considérés comme des centres d'intérêts des nerds.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Damian Hess est né le à San Francisco en Californie[2]. Il grandit à Berkeley où, en tant que rappeur amateur adolescent, il enregistre secrètement quatre chansons sur une cassette audio[2]. Web designer en 1999, il relance sa passion pour le hip-hop avec la création d'un site web consacré à ses chansons, dont les beats sont attribué à un DJ fictif appelé DJ CPU[2].

Hess se lance dans la musique sous le nom de scène MC Frontalot en 1999. Ses premiers succès remontent à Song Fight!, une compétition d'écriture et de composition musicale sur Internet, dans laquelle Hess est réputé pour avoir éliminé d'une manière consécutive ses adversaires. Au fil des années au Song Fight!, MC Frontalot ne perd aucun match[3]. Dans une chanson, intitulée Romantic Cheapskate, il compare Song Fight! à un amant négligeant sa compagne[4]. La chanson remporte 614 votes favorables[5].

Nerdcore et popularité[modifier | modifier le code]

MC Frontalot sur scène au Nerdapalooza en juillet 2008.

En 2000, MC Frontalot participe à la chanson Nerdcore Hiphop qui devient un succès immédiat parmi les communautés geeks et nerds. Le sous-genre du hip-hop appelé nerdcore, auparavant développé et exploré par d'autres artistes comme MF Doom et Deltron 3030[2], met en avant le titre de la chanson et se popularise davantage. MC Frontalot est considéré par la presse comme le fondateur du nerdcore. Cependant, l'artiste ne veut en tirer les mérites de la création du genre, expliquant que certains artistes, qu'il considère comme ses pairs, s'étaient déjà impliqués avant lui. Le 18 mars 2002, le célèbre webcomic Penny Arcade (dont les créateurs sont fans de Hess) attribue une marque d'approbation Frontalot[6].

Hess publie son premier album le , Nerdcore Rising, qui contient six nouvelles chansons et dix remixes de ces précédentes chansons[7]. Un documentaire homonyme suivant Frontalot dans sa première tournée nationale sera tourné par la suite[8]. Bien que son public soit principalement issu d'Internet, Frontalot donne plusieurs concerts à San Francisco, puis à New York. Sa première tournée officielle est lancé le 12 mai 2006, dans le sud-est des États-Unis[9]. Lors de ses tournées, ils jouent avec le claviériste Gminor7, le bassiste Blak Lotus, et le batteur The SturGENiUS. D'autres membres occasionnels sont G.LATINusKY00B, The Categorical Imperative, Vic 20, et 56K. Il termine sa première tournée avec Schäffer The Darklord en novembre 2007 et en relance une autre le 1er novembre 2008 avec MC Lars et YTCracker. Le , Frontalot publie son deuxième album, Secrets from the Future[10].

En 2010, il tourne avec le groupe de rock alternatif Wheatus[11].

Influences[modifier | modifier le code]

La plupart des premiers chansons de Hess reprennent d'autres chansons d'artistes et groupes comme notamment Paul Simon, They Might Be Giants, James Brown, et Fiona Apple[12]. Sa chanson Good Old Clyde, reprend le break du célèbre Funky Drummer de Clyde Stubblefield[13].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Nerdcore Rising
  • 2007 : Secrets from the Future
  • 2008 : Final Boss
  • 2010 : Zero Day
  • 2011 : Solved

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Nerdcore », sur RateYourMusic (consulté le 6 décembre 2015).
  2. a, b, c et d (en) Jody Macgregor, « M Frontalot Biography », sur AllMusic (consulté le 6 décembre 2015).
  3. (en) « MC Frontalot song archive », Song Fight! (consulté le 30 janvier 2007).
  4. (en) « Romantic Cheapskate lyrics » (consulté le 5 février 2007).
  5. (en) « Romantic Cheapskate competition », Song Fight!,‎ (consulté le 30 janvier 2007).
  6. (en) « PSO Revisited », Penny Arcade,‎ (consulté le 5 février 2007).
  7. (en) Jody Macgregor, « MC Frontalot - Nerdcore Rising Overview », sur AllMusic (consulté le 6 décembre 2015).
  8. (en) « PAX East Preview: MC Frontalot Brings Zero Day To Boston », sur MTV News,‎ (consulté le 6 décembre 2015).
  9. (en) « Nerdcore Rising Tour 2006 », sur frontalot.com,‎ (consulté le 27 mars 2007).
  10. (en) Jody Macgregor, « MC Frontalot - Secrets from the Future Overview », sur AllMusic (consulté le 6 décembre 2015).
  11. (en) « Wheatus Anniversary Tour 2010 », sur frontalot.com (consulté le 8 juin 2010).
  12. (en) The Brian Lehrer Show, « (Not So) Hip-Hop » [MP3, RAM], sur WNYC, New York,‎ (consulté le 25 mars 2011).
  13. (en) « Good Old Clyde lyrics » (consulté le 5 février 2007).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :