M-DISC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un M-DISC (Millennial Disc) est un disque enregistrable (non réinscriptible) utilisable sur un graveur compatible mais lisible par n'importe quel lecteur. Lancé en 2009[1], il est disponible au format DVD+R et Blu-ray disque.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

M-DISC optical storage media transparency demonstration
Démonstration de la transparence du média optique M-DISC
M-DISC media in an open case.
M-DISC dans sa boite.
The M-DISC "swirl" logo on an LG Blu-ray optical drive.
Le logo M-DISC sur un graveur de disque optique LG Blu-ray compatible.

Le M-DISC est un média de stockage destiné à permettre une durée de vie de bien plus de cent ans pour l'archivage des données[2]. Millenniata prétend que, correctement stocké, un DVD M-DISC peut conserver les enregistrements des 1000 dernières années[3]. Alors que les propriétés exactes du M-DISC sont gardées secrètes[4], les brevets protégeant la technologie M-DISC affirment que la couche de données est un "carbone vitreux", que le matériel est substantiellement inerte à l'oxydation et a un point de fusion entre 200 °C et 1 000 °C[5],[6].

Un test a été réalisé par le Département américain de la Défense, montrant que les DVD M-Disc seraient plus durables que les DVD classiques. "Les disques ont été soumis aux conditions suivantes dans une enceinte climatique: 85 °C, 85% d'humidité relative (conditions spécifiées dans l'ECMA-379) et le spectre complet de la lumière"[7],[8]. Un autre test du Laboratoire National de Métrologie et d'Essais, à 90 °C et 85% d'humidité suggère au contraire que "Les DVD+R à couche enregistrable inorganique M-Disc ne présentent pas une durée de vie supérieure à celle des DVD±R classiques"[9].

Un DVD-R classique et BD-R LTH (Low To High) utilisent des couches d'enregistrement de colorant organique (dye) et séparent les couches réfléchissantes[10]. Un BD-R standard (HTL) et BD-R/DL (à l'exception du BD-R LTH[11]) utilise généralement des couches de données inorganiques, mais continue à utiliser une couche réfléchissante. Un M-DISC ne nécessite pas de couche réfléchissante[12]. Ils utilisent une seule couche d'enregistrement inorganique, qui est sensiblement inertes à l'oxygène, mais nécessite une plus haute puissance de laser. Ainsi, les M-DISC et BD-R inorganiques modifient physiquement la couche d'enregistrement en brûlant un trou permanent dans le matériau. Outre les dommages physiques, la défaillance de la couche réfléchissante, suivie de près par la dégradation de la couche de données, sont les principaux modes de défaillance de tous les disques optique inscriptibles.

Les disques enregistrés sont lisibles avec les lecteurs conventionnels. Les capacités disponibles d'enregistrement sont similaires aux autres supports optiques: 4.7 GO en DVD-R, 25 à 50 GO en BD-R et 100 GO en BD-XL. Avec les premiers DVD et Blu-ray M-Disc, il était difficile de distinguer la face d'écriture du disque. De la couleur a alors été ajoutée pour distinguer les côtés et la faire ressembler à la coloration standard DVD ou Blu-ray.

LG Electronics, ASUS et Lite-on[13] produisent des graveurs compatibles M-DISC. Ritek produit des M-DISC Blu-ray vendus sous les marques Imation, Ritek et M-DISC. Verbatim co-produit des disques commercialisé comme "Verbatim M-Disc"[14],[15].

Historique[modifier | modifier le code]

Millenniata, Inc. a été co-fondé par les professeurs Barry Lunt[16] et Matthieu Linford[17] de l'Université Brigham Young, avec comme chef de la direction Henry O'Connell et Doug Hansen CTO[18]. La société a été constituée le 13 mai 2010 à American Fork, Utah[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b "Springville company introduces new DVD to protect data for a thousand years or more"Daily Herald.
  2. "Final Report for Millenniata DVD Testing August 2009-October 2009", Naval Air Warfare Center Weapons Division.
  3. « MDISC Archive Service », sur www.mdisc.com (consulté le 15 septembre 2018)
  4. « mDisc Review: A Thousand Years of Storage », (consulté le 15 septembre 2018)
  5. "Optical data storage media containing substantially inert low melting temperature data layer US 8389095 B2", Patent US 8389095.
  6. "Long-term digital data storage US 7613869 B2", Patent US 7613869.
  7. « "75 page breakdown of the D.O.D.'s findings" »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  8. « "2 page summary of DOD's findings" » (consulté le 15 septembre 2018)
  9. « "5.4. SYNTHESE DE L'ESSAI DE VIEILLISSEMENT ACCELERE" » (consulté le 15 septembre 2018)
  10. See CD-R for an overview
  11. « Not all Blu-ray discs are created equal, but does BD-R quality matter? - Digistor Blog », sur blog.digistor.com (consulté le 15 septembre 2018)
  12. « Review, Tested: Verbatim Lifetime Archival (Millenniata/M-Disc) 4x BD-R 25Gb », (consulté le 15 septembre 2018)
  13. "Lite-On eBAU108 Product Information"Lite-On Corp.
  14. "Millenniata Archiving Blu-ray M-Disc Available in Spring 2013" StorageNewsletter.com.
  15. « Drive Compatibility - M-DISC », sur www.mdisc.com (consulté le 15 septembre 2018)
  16. « Barry Lunt Website » (consulté le 15 septembre 2018)
  17. Biochemistry, « Matthew R. Linford - Chemistry », sur www.chem.byu.edu (consulté le 15 septembre 2018)
  18. Douglas Hansen Biography « Copie archivée » (version du 1 mai 2012 sur l'Internet Archive)

Liens externes[modifier | modifier le code]