Môle Seegmuller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Môle Seegmuller
Seegmuller 1.JPG

Le môle Seegmuller.

Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
Commanditaire
Armement Seegmuller
Destination initiale
Bâtiments portuaires
Destination actuelle
Médiathèque, bureaux, commerces, logements.
Géographie
Pays
Région
Commune
Adresse
Rue du bassin d'Austerlitz
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Strasbourg
voir sur la carte de Strasbourg
Red pog.svg

Le môle Seegmuller[1] est situé à Strasbourg au bord du bassin d'Austerlitz et du canal de jonction, près de la place de l’Étoile.

Il tient son nom de l'ancien Armement Seegmuller qui occupait les trois grands bâtiments portuaires du môle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le port de la porte des Bouchers (« Metzgertorhafen ») est construit en 1892 par la municipalité de Strasbourg malgré l'avis défavorable de l'Empire allemand qui craignait que celui-ci entre en concurrence avec le port de Mannheim.

Il est rebaptisé « port du bassin d'Austerlitz » en 1918. En 1928, un incendie détruit la plupart des bâtiments en bois du site. Le Port autonome de Strasbourg charge alors l'architecte Gustave Umbdenstock de la construction de nouveaux bâtiments, en briques et béton armé, destinés à l'armateur Seegmuller.

En 1931, l'entrée du bassin d'Austerlitz est modifiée pour se faire par l'ouest.

Trois édifices sont achevés en 1932 : un entrepôt commercial accolé à une tour de bureaux, un silo à céréales et un bâtiment mixte comprenant un entrepôt et un silo. Conçus en briques rouges soulignés par une ossature en béton armé blanche, ils forment un bel ensemble particulièrement cohérent et représentatif de l'architecture industrielle des années 1930. À noter l'existence d'un bâtiment d'aspect similaire au bord du bassin Vauban dans le quartier du Port du Rhin. Le site est desservi par un important embranchement ferroviaire et comprend également trois grues de transbordement Paindavoine pesant chacune près de 150 tonnes.

L'Armement Seegmuller ferme en septembre 2000 laissant alors le site à l'abandon.

La Ville de Strasbourg décide d'en faire le cœur d'un nouveau quartier, les Fronts de Neudorf, et d'importants travaux de réhabilitation sont entrepris.

L'ancien bâtiment mixte, le plus à l'ouest, devient la médiathèque André-Malraux inaugurée en 2008.

À l'origine l'accès au môle se faisait par la rue du bassin d'Austerlitz, à l'est. La ville a aménagé plusieurs passerelles, réservées aux piétons et aux cyclistes, pour relier le môle au quai Jeanne Helbling et au quai des Alpes.

Deux anciennes grues Paindavoine ont été démontées et restaurées en 2008. Elles ont depuis repris leur place à l'entrée du bassin d'Austerlitz, témoins de l'ancienne activité portuaire du site. La troisième grue n'a pas été remontée, ses pièces ont servi à la restauration des deux autres. D'anciens morceaux de rails témoignent également du passé industriel du môle.

L'entrepôt commercial et la tour de bureaux, à l'est, sont réhabilités en 2014 et accueillent aujourd'hui restaurants, bureaux et logements. Le Shadok, lieu dédié à la culture numérique, y est inauguré en 2015.

La tour Seegmuller (qui est en fait l'ancien silo céréalier), haute de 50 mètres, devient la « Maison universitaire internationale ». Les travaux démarrent en 2014 et les premiers étudiants emménagent dans la tour en septembre 2015. Elle comporte 170 chambres et accueille également le service relations internationales de l'Université de Strasbourg[2],[3].

Le môle Seegmuller s'inscrit dans le projet d'urbanisme « Deux-Rives » qui vise à relier le secteur du Heyritz jusqu'au Port du Rhin et dont il constitue le centre. Sur la rive sud du bassin d'Austerlitz se trouvent le multiplex UGC Ciné Cité Strasbourg Étoile, le centre commercial Rivetoile et la cité de la musique et de la danse.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Hym, Ferme urbaine : programme pour une « ferme urbaine » sur les anciens sites d'armement Seegmuller, rue du Bassin d'Austerlitz, École d'architecture de Strasbourg, Strasbourg, 2010, 35 p.
  • Sandrine Kardas, Un complexe multi-parcours de recréation au môle Seegmuller, École d'architecture de Strasbourg, Strasbourg, 2005, 38 p.
  • Le patrimoine portuaire de Strasbourg, Document réalisé par la Mission Patrimoine Direction de la Culture Ville de Strasbourg en partenariat avec le Port autonome de Strasbourg, septembre 2013.
  • « Pavillon noir en vigie : reconversion de l’entrepôt Seegmuller, Strasbourg. Architectes, Heintz-Kehr & associés », in Architecture intérieure, CREE, no 371, mai 2015
  • Promenade historique et urbaine autour de la place de l’Étoile, Ville de Strasbourg, septembre 2012.
  • Jean-Michel Schmidt, Musée d'architecture (projet d'un musée d'architecture dans les anciens entrepôts Seegmuller à Strasbourg), École d'architecture de Strasbourg, Strasbourg, 1984, 41 p.
  • Gilles Waechter, Reconversion de la presqu'île Seegmuller : construire la ville sur elle-même, École d'architecture de Strasbourg, Strasbourg, 2002, 107 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anciennement Metzgertorhafen puis port du bassin d'Austerlitz. Également appelé Armement Seegmuller ou presqu'île Malraux (du nom de la médiathèque).
  2. « Nouvelle vie pour la tour », article des DNA du 16 juin 2015. Auteur : Myriam Ait-Sidhoum.
  3. « Maison universitaire internationale de la presqu'île Malraux : premiers locataires ravis », article des DNA du 3 septembre 2015.