Móric Esterházy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Móric Esterházy

Le comte Móric Esterházy de Galántha né le et décédé le à Vienne, est une personnalité politique hongroise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premier ministre du royaume de Hongrie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Royaume de Hongrie (1867-1918).

Proche du roi Charles IV, réputé plus malléable que Tisza[1], de plus favorable à ses projets de réforme, il exerce les fonctions de premier ministre de Hongrie du 15 juin au 23 août 1917, après la démission de István Tisza[N 1],[2].

Sa principale mission consiste à faire adopter en Hongrie une réforme du droit de suffrage, devant aboutir à la mise en place du suffrage universel[2]. Il propose une réforme aboutissant au doublement du corps électoral, ouvrant le corps éléctoral aux personnes de plus de 24 ans sachant lire et écrire, aux ouvriers d'usine et aux soldats ayant servi au moins trois mois sur le front[2].

Ne disposant ni de majorité au parlement de Budapest[N 2],[2], ni du soutien affirmé du souverain, malmené au parlement, contrôlé par le Parti national du Travail, pour faire adopter la réforme sur le droit de suffrage, il doit rapidement céder le pouvoir à Sandor Wekerle, vieux routier de la vie politique hongroise qui a déjà exercé les fonctions de président du conseil hongrois, le 23 août 1917.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce dernier était parti à la suite du désaccord sur l'adoption du suffrage universel en Transleithanie.
  2. Le parti national du Travail, principale formation politique du royaume, est contrôlée par son prédécesseur, farouche opposant à la réforme du droit de suffrage.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bled, 2014, p. 295
  2. a, b, c et d Bled, 2014, p. 296

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Bled, L'agonie d'une monarchie : Autriche-Hongrie 1914-1920, Paris, Taillandier,‎ , 464 p. (ISBN 979-10-210-0440-5). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Max Schiavon, L'Autriche-Hongrie la Première Guerre mondiale : La fin d'un empire, Paris, Éditions SOTECA, 14-18 Éditions, coll. « Les Nations dans la Grande Guerre »,‎ , 298 p. (ISBN 978-2-9163-8559-4)
  • Pierre Renouvin, La Crise européenne et la Première Guerre mondiale, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Peuples et civilisations » (no 19),‎ (réimpr. 1939, 1948, 1969 et 1972) (1re éd. 1934), 779 p. (notice BnF no FRBNF33152114).

Articles connexes[modifier | modifier le code]