Même la pluie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Même la pluie
Titre original También la lluvia
Réalisation Icíar Bollaín
Scénario Paul Laverty
Acteurs principaux
Sociétés de production Morena Films
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la France France
Drapeau du Mexique Mexique
Genre drame
Durée 103 minutes
Sortie 2010


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Même la pluie (También la lluvia) est un film dramatique hispano-franco-mexicain réalisé par Icíar Bollaín, sorti en 2010.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un réalisateur, Sebastián, arrive à Cochabamba, en Bolivie, pour tourner un film sur l'arrivée de Christophe Colomb aux Antilles et sur l'asservissement des populations indigènes. Il veut que le film montre le sort des indigènes et le rôle qu'ont joué leurs défenseurs espagnols Antonio de Montesinos et Bartolomé de las Casas. Son producteur, Costa, a choisi la Bolivie pour des raisons de coûts. Pour incarner Hatuey, chef des Taïnos, Sebastián choisit Daniel, repéré parmi les figurants amérindiens, malgré les inquiétudes de Costa au sujet du caractère protestataire et explosif de cet homme.

Durant le tournage, des manifestations éclatent pour contester la privatisation de l'eau. En effet, une multinationale américaine, Bechtel, a remporté le marché de la distribution d'eau. Elle ferme les puits et oblige les gens à payer 450 dollars par an, alors qu'ils ne sont payés que 40 dollars par mois. Le pays s'embrase et cela met aussi en péril l'aboutissement du tournage, d'autant que Daniel est l'un des meneurs de cette « guerre de l'eau ».

Les scènes du film en répétition ou en tournage alternent peu à peu avec les scènes de manifestations à Cochabamba, introduisant un parallèle entre les exploitations passée et présente des populations autochtones d'Amérique latine.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) selon le carton du doublage français.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

  • Les Arcs Film Festival 2010 : sélection officielle en compétition pour la Flèche de cristal
  • Prix Goya 2011 (en) : 10 autres nominations dont meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario et meilleur acteur (pour Luis Tosar)
  • Le film figure parmi les neuf derniers films en lice pour l'Oscar du meilleur film étranger 2011, représentant l'Espagne[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]