Métro alpin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Métro alpin
Voiture du Métro Alpin dans la station aval Felskinn.
Voiture du Métro Alpin dans la station aval Felskinn.
Géographie
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Domaine skiable Saas-Fee
Coordonnées 46° 03′ 27″ N, 7° 54′ 18″ E
Parcours
Départ Felskinn (2 980 m)
Arrivée Mittelallalin (3 445 m)
· Dénivelé 465 m
· Longueur 1 447 m
· Temps 2,5 min
· Vitesse 9,6 m/s
Caractéristiques techniques
Type Funiculaire
Débit 1 500 pers./h
Capacité des cabines 230 personnes
Histoire
Construction 1984
Constructeur(s) Von Roll

Le Métro Alpin est un funiculaire entièrement souterrain situé à Saas Fee en Suisse dans le canton du Valais. Avec une altitude maximale de 3445 mètres, il s'agit du plus haut funiculaire au monde.

Ouvert en 1984, il relie la station de Felskinn (2 980 mètres) au bord du glacier de Fee (Feegletscher) à la station de Mittelallalin (3 445 mètres) dans la face nord de l'Allalinhorn. Le tunnel est long de 1 447 mètres, avec un dénivelé de 465 mètres. En exactement 3 minutes et 20 secondes, le skieur passe de 3'000 à 3'500 mètres. Les skieurs peuvent accéder à la station aval de Felskinn depuis le bas de la station en empruntant les deux tronçons du téléphérique 3S Alpin Express ou bien en empruntant le téléphérique à va-et-vient de Felskinn[1],[2],[3].

Bien qu'il ne corresponde pas à l'image que l'on se fait généralement d'un métro de par son altitude et son dénivelé, la compagnie qui l'exploite le considère comme le plus haut métro du monde[4]. En réalité, c'est un funiculaire et non un métro car il y a un système de câbles et le véhicule ne peut pas se déplacer seul en raison de la déclivité importante.

Construction[modifier | modifier le code]

Les travaux de construction ont pris plus de trois ans. Pendant cette période, tous les participants, de l'ingénieur aux ouvriers du bâtiment en passant par le contremaître, ont habité dans la station de Felskinn.

Sécurité incendie[modifier | modifier le code]

Le funiculaire n'a pas de système de sécurité incendie adéquat[5]: les extincteurs ne sont présents que dans un compartiment sur deux, il n'y a pas de détecteur de fumée dans le funiculaire, aucun moyen de communication à bord avec les opérateurs présents en bas et en haut de la station (il n'y a pas de personnel présent à bord), et les sas de sécurité censés éviter un appel d'air et un effet de cheminée en cas d'incendie, comme ce fut le cas lors de l'accident du funiculaire de Kaprun, ne sont présents qu'à la station inférieure, et non à la station supérieure.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Metro Alpin », sur www.skiresort.fr (consulté le 25 septembre 2018)
  2. remontees-mecaniques.net, « Funiculaire (FUNI) MetroAlpin - www.remontees-mecaniques.net », sur www.remontees-mecaniques.net (consulté le 25 septembre 2018)
  3. « Métro alpin », sur Skifahren, Wellness & Wandern – Saas-Fee/Saastal, Schweiz (consulté le 25 septembre 2018)
  4. « Saas-Fee », sur fee.ch (consulté le 28 août 2020).
  5. RTS, Sécurité funiculaires : et la Suisse ?