Méthode quantique semi-empirique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La forme ou le fond de cet article scientifique est à vérifier. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Améliorez-le, ou discuter des points à vérifier. Si vous venez d'apposer le bandeau, merci d'indiquer ici les points à vérifier.

image illustrant la physique
Cet article est une ébauche concernant la physique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Introduction[modifier | modifier le code]

Les méthodes semi-empiriques sont des techniques de résolution de l'équation de Schrödinger de systèmes à plusieurs électrons. Contrairement aux méthodes ab initio, les méthodes semi-empiriques utilisent des données ajustées sur des résultats expérimentaux afin de simplifier les calculs. La longueur et la difficulté des calculs est en grande partie due aux intégrales biélectroniques qui apparaissent au cours du processus de résolution. Celles-ci ont pour forme :

Elles sont généralement écrites sous une forme simplifiée

Ces intégrales évoluent en avec n le nombre de fonction de base.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les différentes méthodes semi-empiriques vont se différentier suivant le type d'approximation utilisée. Il existe cependant plusieurs points communs entre toutes ces méthodes.

  • Seuls les électrons de valence sont traités de manière explicite dans les calculs (cette approximation se base sur le fait que ce sont les électrons de valence qui interviennent dans les liaisons chimiques et définissent donc les propriétés du système.
  • Un grand nombre d'intégrales biélectroniques sont négligées (celles à 3 et 4 centres dont la valeur est souvent voisine de zéro)
  • Les intégrales restantes sont remplacées par des paramètres empiriques

Concernant ce dernier point, il est à signaler que cette paramétrisation se fait à 2 niveaux :

  • Les intégrales biélectroniques à 1 centre sont extraites de spectres atomiques expérimentaux
  • Les autres sont paramétrées de manière à reproduire au mieux des données expérimentales obtenues sur un grand nombre de systèmes

Méthodes semi-empiriques[modifier | modifier le code]

Les principales méthodes semi-empiriques sont les suivantes :

  • Complete Neglect of Differential Overlap : CNDO
  • Intermediate Neglect of Differential Overlap : INDO/MINDO
  • Neglect of Diatomic Differential Overlap : NDDO/MNDO, AM1, PM3

Voir aussi[modifier | modifier le code]