Métaphysique des tubes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Métaphysique.

Métaphysique des tubes
Auteur Amélie Nothomb
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Roman
Éditeur Albin Michel
Date de parution
Type de média Livre
Nombre de pages 157
ISBN 2-226-11668-0
Chronologie

Métaphysique des tubes est le neuvième roman d'Amélie Nothomb, publié en 2000 chez Albin Michel. Il s'agit d'un roman autobiographique romancé portant sur les trois premières années de la vie de l'écrivain belge.C'est en 1970,près de Kobe, après avoir été qualifiée de « plante » par ses parents , que naquît la narratrice grâce à un élément plutôt simple apporté par sa Grand-mère paternelle. elle nous livre ses pensées en tant qu'enfant.

Résumé[modifier | modifier le code]

jardins zen japonais qui fascinent la petite Amélie

Dans ce roman, la jeune romancière belge fait sa vie au Japon jusqu’à l’âge de trois ans.de sa naissance jusqu’à l’âge de deux ans et demi, Amélie est considérée par tous comme un « tube digestif inerte et végétatif dont les activités se bornent à ses besoins primaires[1] ». Cette vie passive est à l’origine d’une réflexion sur la vie, sur Dieu, mais aussi l’occasion de faire un portrait humoristique, voire satirique, de la vie familiale du point de vue d’un tube. À partir de l’âge de deux ans et demi, Amélie perd ce statut presque divin de tube[2] pour devenir une enfant « normale » et décrit de façon humoristique la vie de son entourage[3],[4], [5].

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions imprimées
Livre audio

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cristina Alvarez, Une subjetivation extravagante. Métaphysique des tubes, d'Amélie Nothomb, Université do Minho [6].
  • Andrea Oberhuber, Réécrire à l’ère du soupçon insidieux : Amélie Nothomb et le récit postmoderne, Études françaises, Volume 40, Numéro 1, 2004[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]