Méta-analyse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une méta-analyse est une démarche statistique combinant les résultats d'une série d'études indépendantes sur un problème donné. La méta-analyse permet une analyse plus précise des données par l'augmentation du nombre de cas étudiés et de tirer une conclusion globale. Cette démarche est largement utilisée en médecine pour l'interprétation globale d'études cliniques parfois contradictoires. Elle permet aussi de détecter les biais de méthode des études analysées.

Elle peut néanmoins elle-même être sujette à un biais de publication, les chercheurs pouvant avoir moins tendance à publier une étude concluant à une absence de résultat[1].

La première méta-analyse fut effectuée en 1904 par Karl Pearson afin d'essayer de surmonter le problème de puissance statistique réduite dans les études d'échantillons de petites tailles.

Il faut attendre 1955 pour voir l'édition de la première méta-analyse d'un traitement médical et le début de sa large utilisation dans les études cliniques. Dans les années 1970, à partir des travaux de Glass, Schmidt et Hunter, des techniques analytiques plus sophistiquées voient le jour.

Le terme méta-analyse, dans son sens statistique, fut utilisé pour la première fois par Glass en 1976[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) file-drawer effectdans le Skepdic.
  2. Gene Glass, « Primary, secondary, and meta-analysis of research », Educational Researcher, 5, 1976, pp. 3-8.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Morton Hunt, How Science Takes Stock: The Story of Meta-Analysis, 1997, Russell Sage Foundation, New York.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]