Météorite d'Hoba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Météorite d'Hoba
Illustration.
Caractéristiques
Type Météorite de fer
Groupe IVB
Classification structurelle Ataxite
Composition 84% Fe, 16% Ni
Observation
Localisation Grootfontein, Otjozondjupa, Namibie
Coordonnées 19° 35′ 33″ sud, 17° 56′ 01″ est
Chute observée Non
Date < 80 000 ans
Découverte 1920
Masse totale connue 60 t

Géolocalisation sur la carte : Namibie

(Voir situation sur carte : Namibie)
Météorite d'Hoba

La météorite d'Hoba, située sur la ferme d'Hoba West, près de Grootfontein, en Namibie, est la plus grande météorite connue (60 tonnes en un seul morceau) et le plus gros bloc naturel de fer connu à la surface de la Terre.

Description[modifier | modifier le code]

La météorite d'Hoba est un objet métallique de forme grossièrement parallélépipédique, mesurant 2,7 m de long sur autant de large et 0,9 m de haut. En 1920, sa masse était estimée à 66 tonnes. C'est la plus grande météorite connue[1]. L'érosion, les prélèvements scientifiques et les vandalismes ont réduit cette masse au fil des ans : en 2009, sa masse est estimée à 60 tonnes[2].

La météorite est composée de 84 % de fer et de 16 % de nickel, avec des traces de cobalt ; une couche d'hydroxydes de fer est présente par endroits à sa surface. Cette météorite de fer est classifiée structurellement dans la classe des ataxites, et chimiquement dans le groupe IVB (en).

Historique[modifier | modifier le code]

Chute[modifier | modifier le code]

On estime que la chute de la météorite a eu lieu il y a moins de 80 000 ans[2]. On suppose que l'atmosphère a suffisamment ralenti l'objet pour qu'il atteigne la surface intact et sans former de cratère. Il est possible que la forme inhabituelle de la météorite, plate sur ses deux faces principales, lui ait permis de rebondir à la surface de l'atmosphère comme un galet ricoche sur l'eau.

Découverte[modifier | modifier le code]

La météorite d'Hoba, encore partiellement enterrée.

La météorite n'a laissé aucun cratère et sa découverte est fortuite : le propriétaire du terrain, situé à l'ouest de Grootfontein dans ce qui est alors le Sud-Ouest africain, aurait rencontré l'objet en labourant l'un de ses champs, entendant un raclement métallique avant l'arrêt brutal de sa charrue.

L'objet est excavé peu après, identifié et décrit par le scientifique Jacobus Hermanus Brits. Il publie son rapport en 1920, visible au musée de Grootfontein.

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Fragment de météorite exposé à Tatton Park.

Afin de contrôler les actes de vandalisme, le gouvernement du Sud-Ouest africain déclare la météorite comme monument national le , avec la permission d'O. Scheel, propriétaire de la ferme à cette époque[3].

Un fragment de météorite, d'une masse de 365 livres (soit quelque 165 kg), issu des collections ethnographiques de Maurice Egerton (en) et répertorié comme provenant de la météorite d'Hoba, est exposé à Tatton Park (en), au Royaume-Uni[4]. Une thèse présentée en 2017 conclut qu'en réalité ce morceau ne provient pas de la météorite d'Hoba, photographiée par Egerton, mais aurait été prélevé par lui en 1935 sur la météorite de Gibeon, découverte en 1908 par E. Zelle, toujours dans le Sud-Ouest africain[5].

En 1985, Rossing Uranium Ltd. donne au gouvernement de Namibie les moyens nécessaires à la protection de la météorite contre le vandalisme. En 1987, J. Engelbrecht, le propriétaire, fait don de la météorite et du site à la Namibie ; un centre touristique y est ouvert plus tard dans l'année.

Références[modifier | modifier le code]

  1. König 2015.
  2. a et b (en) « Hoba », The Meteoritical Society, (consulté le 5 décembre 2009).
  3. (en) Geochemical Society, « Geochimica et cosmochimica acta, vol. 31, p. 1470 », Google Books.
  4. (en) « Meteorite 1303720 », sur National Trust Collections (consulté le 7 septembre 2018).
  5. (en) Sarah Grace Marden, « Rationale, identity and legacy : The collection of Maurice, fourth and last baron of Egerton Tatton Park, 1874-1958 » [PDF], Manchester Metroplolitan University, (consulté le 7 septembre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]