Mésigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mésigny
Mésigny
Église Saint-Denis.
Image illustrative de l’article Mésigny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Annecy
Canton Annecy-1
Intercommunalité CC de Fier et des Usses (CCFU)
Maire
Mandat
Michel Fourcy
2014-2020
Code postal 74330
Code commune 74179
Démographie
Gentilé Mésigniens ou Mésignois
Population
municipale
748 hab. (2016 en augmentation de 8,25 % par rapport à 2011)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 59′ 11″ nord, 6° 00′ 12″ est
Altitude Min. 400 m
Max. 720 m
Superficie 6,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Mésigny

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Mésigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mésigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mésigny
Liens
Site web mesigny.fr

Mésigny est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes au sud-est de la France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Mésigny est située à 15 km au nord-ouest d'Annecy. Le point le plus bas (400 m) se situe à la rivière des petites Usses et le point le plus haut (720 m) se situe au hameau de Bornachon.

Les communes limitrophes de Mésigny sont : Chilly, Choisy, Sillingy, Sallenôves et La Balme-de-Sillingy.

Les hameaux de la commune sont : les Balmettes, la Mûre, Chamarande, Chez Botton, Vengeur, Haute-Combe, les Choseaux, Grésy, les Esserts, Massy, le Crêt, Orgemont, la Maladière, le Valza, le Chenevier, la Bovière, Bornachon, Chez Gaillard et la Parouge. La commune comprend 19 hameaux en plus du chef-lieu.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type montagnard.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Mésigny se situe entre la route départementale 1508 (D 1508, ancienne nationale 508), la départementale 207 et la départementale 7.

Mésigny est desservie par :

• l'autoroute A40, sortie « Éloise » (20-25 km) et l'autoroute A41, sortie « Annecy-sud » (20 km) ;

• le TGV ou le TER dans les gares d'Annecy (15 km), Bellegarde-sur-Valserine (27 km), Seyssel (20 km), Culoz (35 km) ;

• l'aéroport international de Genève-Cointrin (35-40 km) ou l'aéroport régional d'Annecy (12 km).

Mésigny est aussi accessible grâce au transport au commun des bus de la LIHSA (Lignes Interurbaines de Haute-Savoie) dans certains hameaux comme Grésy.

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Deux hameaux portent le nom des familles importantes dans le passé : Chez Botton et Chez Gaillard.

Toponymie[modifier | modifier le code]

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Mèznyi , selon la graphie de Conflans[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.

Situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune de Mésigny appartient au canton d'Annecy-1, qui compte, selon le redécoupage cantonal de 2014, 9 communes et une fraction de la ville d'Annecy[2]. Avant ce redécoupage, elle appartenait au canton d’Annecy-Nord-Ouest.

Elle fait partie de la communauté de communes de Fier et des Usses (CCFU) qui regroupe six autres communes, Sillingy, La Balme-de-Sillingy, Lovagny, Choisy, Nonglard et Sallenôves[3]. Initialement, les six communes rurales du canton d’Annecy-Nord-Ouest forme en 1992 un EPCI autour du territoire du Fier et des Usses, qui évolue en 2002 en communauté de communes, que la commune de Sallenôves rejoint[4].

Mésigny relève de l'arrondissement d'Annecy et de la première circonscription de la Haute-Savoie, dont le député est Bernard Accoyer (UMP) depuis les élections de 2012[5].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2001 Bernard Charvier aucun agent territorial
mars 2001 En cours Michel Fourcy aucun retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Mésigniens ou Mésignois[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2016, la commune comptait 748 habitants[Note 1], en augmentation de 8,25 % par rapport à 2011 (Haute-Savoie : +7,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
216264308318421555448466509
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
516534547486516433426425398
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
360347341314282279281289348
1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016 - -
449579630693686689748--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

On note une régression en 1916 : 400 habitants qui deviennent 275 en 1955. Cette diminution de la population est due à la Première Guerre mondiale et à la Seconde Guerre mondiale.

L'amélioration du réseau routier va amorcer la remontée dès 1975 : 350 habitants. Le nombre d'habitants de Mésigny a vite augmenté, car en 2005, il y en avait 692, soit 342 nouveaux habitants en trente ans.

Enseignements[modifier | modifier le code]

La commune de Mésigny relève de l'académie de Grenoble. Elle dispose de plusieurs établissements éducatifs que sont :

  • l'école maternelle publique de Mésigny ;
  • l'école primaire publique de Mésigny ;
  • l'école élémentaire publique de Mésigny.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pascal Hayot, peintre (qui est maintenant à Annecy mais il reste toujours son atelier).

Chasse[modifier | modifier le code]

Grâce à son relief vallonné, à ses multiples ruisseaux et à ses nombreuses haies entretenues, la commune offre un biotope varié, propice au développement d'un gibier naturel diversifié : lapins, lièvres, faisans, chevreuils et sangliers, turdidés et bécasses des bois.

Médias[modifier | modifier le code]

Radios et télévisions[modifier | modifier le code]

Télévision locale : TV8 Mont-Blanc et France 3 Alpes.

Radio locale : France Bleu Pays de Savoie, ODS Radio, Radio Semnoz...

Presse et magazines[modifier | modifier le code]

La presse écrite locale est notamment représentée par Le Dauphiné libéré, L'Essor savoyard et le Courrier savoyard.

Internet[modifier | modifier le code]

Internet est présent dans tous les villages.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus[modifier | modifier le code]

Revenus Mésigny (74179) France métropolitaine
Revenu net déclaré moyen par foyer fiscal en 2009, en euros (1) 28 748 23 433
Foyers fiscaux imposables en % de l'ensemble des foyers fiscaux en 2009 (1) 68,4 54,3
Médiane du revenu fiscal des ménages par unité de consommation en 2010, en euros (2) 23 517 18 749

(Sources : (1) DGFiP, Impôt sur le revenu des personnes physiques. (2) Insee - DGFiP, Revenus fiscaux localisés des ménages.)

Emploi[modifier | modifier le code]

Données 2010 15-24 ans (moyenne des villes) 25-54 ans (moyenne des villes) 55-64 ans

(moyenne des villes)

Part des actifs 9,5 % (9,4 %) 76,5 % (78,2 %) 14 % (12,4 %)
Taux d'emploi 88,2 % (77,5 %) 94,2 % (92,2 %) 98 % (92,5 %)
Taux de chômage 11,8 % (22,5 %) 5,8 % (7,8 %) 2 % (7,5 %)

(Source : linternaute.com)

Domaine d'activités Mésigny (74179) France métropolitaine
Part de l'agriculture, en % 10,4 11,3
Part de l'industrie, en % 6,3 5,7
Part de la construction, en % 16,7 9,5
Part du commerce, transports et services divers, en % 58,3 59,6
Part de l'administration publique, enseignement, santé et action sociale, en % 8,3 13,9

(Source : Insee, CLAP (connaissance locale de l'appareil productif).)

Entreprises[modifier | modifier le code]

Une quinzaine d'artisans et de commerçants exercent sur Mésigny. Il n'y a aucune activité industrielle.

La vie associative est importante dans la commune, où une dizaine d'associations organisent toutes sortes d'activités.

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune de Mésigny est nettoyée par deux agents communaux mais pour éviter de salir les rues, vous pouvez aller à la déchetterie d'Épagny.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Château de Massy.
  • Monument aux morts : il est situé sur la place de l'Église, à côté de la mairie et de l'église.
  • Chapelle de Bornachon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 21-25, « Les cantons d'Annecy - Annecy-le-Vieux - Seynod », p.173 « Mésigny »..

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 13
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  2. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance, (consulté le 16 mars 2015).
  3. « Présentation », sur le site de la Communauté de communes de Fier et des Usses (consulté le 16 mars 2015).
  4. « Historique », sur le site de la Communauté de communes de Fier et des Usses (consulté le 16 mars 2015).
  5. « Résultats des élections législatives de 2012 : Haute-Savoie (74) - Première circonscription (résultats officiels) », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 16 mars 2015).
  6. « Mésigny », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 16 mars 2015), Ressources - Les communes.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.