Mésangeai imitateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Perisoreus infaustus

Perisoreus infaustus
Description de cette image, également commentée ci-après

Mésangeai imitateur (Perisoreus infaustus)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Corvidae
Genre Perisoreus

Nom binominal

Perisoreus infaustus
(Linnaeus 1758)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Description de l'image Perisoreus infaustus1.jpg.

Le Mésangeai imitateur (Perisoreus infaustus) est une espèce de passereau, de la famille des Corvidae proche du geai vivant dans les taïgas du nord de l'Europe et de l'Asie.

Description[modifier | modifier le code]

Le Mésangeai imitateur atteint les 31 cm en moyenne et peut peser 90 g. Son envergure varie de 40 à 46 cm.

Il est reconnaissable à sa tête grise et son plumage est dominé par des teintes brun grisâtre à verdâtre en face ventrale. La face dorsale est plus sombre. Des plumes rousses sont visibles au niveau des rectrices ainsi que sur la couverture secondaire des ailes.

La taille du bec est comparable a celle du Geai des chênes, il est proportionnellement plus court que celui de la plupart des corvidés. Il est noir, robuste et recouvert en partie de plumes raides qui protègent les narines.

Les pattes sont aussi de couleur noire à grisâtre.

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Comme les autres Corvidae, cette espèce est omnivore. Son régime alimentaire est principalement granivore . Il se nourrit de graines et de baies et les graines du Pin de Sibérie (Pinus Sibirica) sont à la base de son alimentation. Il peut aussi se nourrir d'insectes, de mammifères, mais aussi d'œufs trouvés dans les nids d'autres oiseaux.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La ponte s'effectue de mars à avril. La femelle pond de 3 à 5 œufs qu'elle couve pendant 19 à 20 jours. Les jeunes quittent le nid entre 21 et 23 jours après l'éclosion mais restent quelques semaines avec la mère.

Les nids sont construits à une hauteur de 2 à 10 mètres dans les conifères. Ils sont constitués de brindilles, bois mort, bryophytes, lichens ainsi que de plumes.

Divers[modifier | modifier le code]

Le Mésangeai imitateur est sédentaire. Durant la période hivernale, sa période d'activité est réduite à 3 ou 4 heures par jour. Cette période est essentiellement consacrée à la recherche de nourriture.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce est exclusivement forestière. On le trouve dans les forets de conifères, plus précisément dans la taïga.

Répartition[modifier | modifier le code]

C'est une espèce que l'on retrouve principalement dans le nord de l'Europe plus précisément en Scandinavie, et en Russie.

Conservation[modifier | modifier le code]

Selon l'IUCN, Le Mésangeai imitateur est classé en préoccupation mineure. L'Europe regroupe entre 25 et 49% de la population globale de cette espèce , soit 340000 à 710000 couples nicheurs selon le BirdLife International (2004). La population mondiale a été estimée entre 2080000 et 8520000 d'individus.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Rob Hume, Guilhem Lesaffre, Marc Duquet,Oiseaux de France et d'Europe, édition Larousse, 2007

Lars Svensson, Peter J. Grant, Dan Zetterstöm, Killian Mullarney, Le guide ornitho, édition Delachaux et Niestlé, 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :