Panure à moustaches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mésange à moustaches)
Aller à : navigation, rechercher

Panurus biarmicus

Description de cette image, également commentée ci-après

Panure à moustaches mâle
(Panurus biarmicus)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes

Famille

Panuridae
Des Murs, 1860

Genre

Panurus
Koch, 1816

Nom binominal

Panurus biarmicus
(Linnaeus, 1758)

Statut de conservation UICN

( LC)
LC : Préoccupation mineure

La Panure à moustaches (Panurus biarmicus), aussi appelée mésange à moustaches, est une espèce de passereaux, la seule du genre Panurus et de la famille des Panuridae.

Description[modifier | modifier le code]

Passereau de la taille d'une mésange (16 cm), la Panure à moustache est une espèce pour laquelle le dimorphisme sexuel est marqué. Le mâle, en plumage nuptial, présente un dos brun à roux avec un ventre plus clair. La tête est gris-bleuté, avec deux grandes moustaches noires allant des yeux jusque la gorge. La femelle possède une tête brune et ne présente pas de moustaches. Le bec du mâle est jaune-orangé, alors que celui de la femelle est gris. Sa queue est longue et fine et rappelle celle de la mésange à longue queue[1]. Le poids d'un individu varie de 12 à 21 g.

Chant[modifier | modifier le code]

La Panure à moustache émet des sons aigus et répétitifs qui peuvent paraître "métalliques". On repère généralement sa présence par un "ping-ping" ou "tying-tying" nasillard caractéristique.

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

En été et au printemps, la Panure à moustache est insectivore et se nourrit principalement de pucerons, d'éphémères ou de larves qu'elle capture en se déplaçant sur les roseaux et dans les plantes aquatiques. En hiver, lorsque les insectes se font plus rare, elle se nourrit de graines, de débris végétaux, ou encore de bourgeons et de pétales lors de la floraison de certaines plantes. Comme d'autres granivores, elle possède un jabot musclé adapté à ce type de régime[2].

Comportement et nidification[modifier | modifier le code]

Pendant l'hiver, les Panures se rassemblent pour former des groupes de 40 à 50 individus. Le reste de l'année ils vivent en groupes familiaux. En France les Panures sont sédentaires, alors que les populations nord-européennes sont migratrices. En vol, les Panures à moustaches ne s'élèvent que rarement au dessus des roseaux et ont plutôt tendance à les effleurer. Reconnaissable à leurs battements d'ailes très rapides, les Panures volent en petit groupes.

Courant avril, les couples installent leur nid dans des enchevêtrements de vieilles tiges de roseaux communs ou des touffes de laîches[1]. Celui-ci est formé de débris végétaux, d'inflorescences de roseaux, de plumes et d'herbes aquatiques et se situe très souvent près de la surface de l'eau (environ 20 cm). La femelle pond de 5 à 7 œufs qui sont couvés par les deux parents pendant 10 à 13 jours[1]. Les petits peuvent voler 12 à 13 jours après l'éclosion, plus tôt s'ils sont dérangés, et sont nourris pendant une semaine après leur envol[1]. Suite à cela le couple peut se mettre à élever une seconde couvée au début du mois de juin. Certaines femelles enchaînent quatre couvées[1].

Il arrivent que certains Panures à moustaches nichent en colonies.

Position systématique[modifier | modifier le code]

D'abord considérée comme une mésange, de par son comportement et sa silhouette, elle a ensuite été intégrée aux Timaliidés bien que certains auteurs l'aient placée avec les Paradoxornis, dans une famille distincte, les Paradoxornithidés. Cette dernière famille n'est plus valide, et le Congrès ornithologique international la place dans une famille à part.

Aire de répartition et habitat[modifier | modifier le code]

La panure à moustache est une espèce qui vit exclusivement près des points d'eau, dans les roselières ou phragmitaies denses. Ne quittant que très rarement son milieu de vie, c'est une espèce très discrète qui se déplace aisément sur les hampes de roseaux. Sensibles aux hivers rigoureux, de nombreux individus peuvent disparaître lors de longues périodes de froid.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Panurus biarmicus biarmicus (Linnaeus, 1758) ; y compris Panurus biarmicus occidentalis Tschusi zu Schmidhoffen, 1904
  • Panurus biarmicus russicus (C.L. Brehm, 1831)
  • Panurus biarmicus kosswigi Kumerloeve, 1958

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c, d et e [PDF]« Panure à moustaches, Panurus biarmicus (Linné, 1758) », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 23 avril 2015)
  2. « Panure à moustache », sur Oiseaux.net

Homonymie[modifier | modifier le code]

La panure est aussi une technique culinaire très commune aux États-Unis (voir paner).