Mérope (étoile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mérope.
23 Tauri
Mérope
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 03h 46m 19,6s
Déclinaison +23° 56′ 54″
Constellation Taureau
Magnitude apparente +4,14[1]

Localisation dans la constellation : Taureau

(Voir situation dans la constellation : Taureau)
Taurus IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral B6IVe[2]
Indice U-B -0,41[3]
Indice B-V -0,06[3]
Variabilité β Cephei[4]
Astrométrie
Vitesse radiale 6,2[5] km/s
Mouvement propre μα = 21,13 mas/a[6]
μδ = −43,65 mas/a[6]
Parallaxe 8,58 ± 0,37 mas[6]
Distance ~ 440 al
(~ 135 pc)
Caractéristiques physiques
Rayon 5,1 R[7]
Gravité de surface (log g) 4,0[7]
Luminosité 600 L
Température 13 360 ± 340 K[7]

Autres désignations

23 Tau (Flamsteed), HR 1156, HD 23480, BD+23 522, SAO 76172, CCDM 03463 +2357, HIP 17608

Mérope (ou 23 Tauri) est une étoile de la constellation du Taureau et un membre de l'amas des Pléiades. Elle est située à environ 440 années-lumière de la Terre.

Mérope est une sous-géante bleue-blanche de type B avec une magnitude apparente moyenne de +4,14. Elle possède une luminosité égale à 630 fois celle du Soleil et une température de surface de 14000 kelvins. La masse de Mérope est d'environ 4,5 masses solaires et son rayon est au moins quatre fois plus grand que celui du soleil. Elle est classée comme une étoile variable de type Beta Cephei et sa brillance varie de 0,01 magnitude.

Autour de Mérope se trouve la nébuleuse de Mérope. Faisant partie de la nébuleuse que l'amas des Pléiades est actuellement en train de traverser, elle est la partie la plus brillante autour de Mérope et est classée dans l'Index Catalogue sous le numéro IC 349.

Noms[modifier | modifier le code]

Mérope est le nom propre de l'étoile qui a été approuvé par l'Union astronomique internationale le [8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ducati, « VizieR Online Data Catalog: Catalogue of Stellar Photometry in Johnson's 11-color system », CDS/ADC Collection of Electronic Catalogues, vol. 2237,‎ (Bibcode 2002yCat.2237....0D)
  2. Slettebak, « Spectral types and rotational velocities of the brighter Be stars and A-F type shell stars », Astrophysical Journal Supplement Series, vol. 50,‎ , p. 55 (DOI 10.1086/190820, Bibcode 1982ApJS...50...55S)
  3. a et b D. L. Crawford, J. V. Barnes et J. C. Golson, « Four-color, Hbeta, and UBV photometry for bright B-type stars in the northern hemisphere », The Astronomical Journal, vol. 76,‎ , p. 1058 (DOI 10.1086/111220, Bibcode 1971AJ.....76.1058C)
  4. Samus et O. V. Durlevich, « VizieR Online Data Catalog: General Catalogue of Variable Stars (Samus+ 2007-2013) », VizieR On-line Data Catalog: B/gcvs. Originally published in: 2009yCat....102025S, vol. 1,‎ (Bibcode 2009yCat....102025S)
  5. Wilson, « General catalogue of stellar radial velocities », Washington,‎ (Bibcode 1953GCRV..C......0W)
  6. a, b et c Van Leeuwen, « Validation of the new Hipparcos reduction », Astronomy and Astrophysics, vol. 474, no 2,‎ , p. 653 (DOI 10.1051/0004-6361:20078357, Bibcode 2007A&A...474..653V, arXiv 0708.1752)
  7. a, b et c A. B. Underhill, L. Divan, M.-L. Prevot-Burnichon et V. Doazan, « Effective temperatures, angular diameters, distances and linear radii for 160 O and B stars », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 189, no 3,‎ , p. 601–605 (DOI 10.1093/mnras/189.3.601, Bibcode 1979MNRAS.189..601U)
  8. (en) « Table 1: Star Names Approved by WGSN as of 20 July 2016 », Bulletin of the IAU Working Group on Star Names, no 1,‎ (lire en ligne [PDF]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]