Ménerval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ménerval
Ménerval
Mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Intercommunalité Communauté de communes des 4 rivières
Maire
Mandat
Alain Beaufils
2020-2026
Code postal 76220
Code commune 76423
Démographie
Gentilé Ménervillois
Population
municipale
173 hab. (2017 en diminution de 8,47 % par rapport à 2012)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 56″ nord, 1° 39′ 31″ est
Altitude Min. 107 m
Max. 191 m
Superficie 12,43 km2
Élections
Départementales Canton de Gournay-en-Bray
Législatives 2e circonscription de la Seine-Maritime
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Ménerval
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Ménerval
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ménerval
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ménerval

Ménerval est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'avenue verte, itinéraire cyclable qui relier Paris à Londres.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Menardival vers 1210, Menardi Villa vers 1240[1], Menardivalle en 1257, Menerval en 1337, Manierval 1431, Mainerval en 1398, Menerval en 1676, Ménerval près Beauvoir-en-Lyons en 1460[2],[3].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -val au sens de « val, vallée », précédée d'un anthroponyme comme c'est souvent le cas. Les auteurs identifient le nom de personne germanique Maginhard (forme latinisée Maginardus dans les textes rédigés en latin médiéval) devenu Mainard, Ménard[4],[5],[6] et resté fréquent comme nom de famille, d'où le sens global de « val de Mainard, Ménard ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Ménerval appartenait au XIIe siècle à l'abbaye Saint-Germer-de-Fly.

Ménerval fut pendant la Révolution française chef-lieu de canton pendant quelque temps. Les communes de ce [réf. nécessaire]canton de Ménerval étaient :

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Jean Francois Parésy    
    Rohaut    
    Jean François Parésy    
    Arsène Parésy    
1892 1900 Alexandre Ménard    
1900 1904 Edmond Bulard    
1904 1919 Henri Vatrin    
1919 1929 Edile Gaudefroy    
1929 1935 René Vuatrin    
1935 1954 Gabriel Vuatrin    
1954 1981 Robert Paresy    
1981 1995 Robert Savoye    
1995 2001 Delarue    
2001 mars 2014 Patrick Brianchon    
mars 2014 mai 2020 José Sagot    
mai 2020[7] En cours
(au 5 juin 2020)
Alain Beaufils    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2017, la commune comptait 173 habitants[Note 1], en diminution de 8,47 % par rapport à 2012 (Seine-Maritime : +0,04 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
556502484494467495447445470
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
441424416422453458467445405
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
400428388342368371370379334
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
314261231173159177186188189
2013 2017 - - - - - - -
188173-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La commune jouit d'un lavoir qui vient d'être entièrement restauré[Quand ?].
  • Église Notre-Dame
  • Le Pont de Coq
  • Le château de Campulley (ou Campulay), dont il ne reste que les douves et les bâtiments de ferme, fut détruit dans les années 1840. Son origine remontait au Moyen Âge. Il resta dans la famille Thierrée de Campulley du XVe siècle jusqu'au décès de la dernière des Campulley en 1835. L'inventaire après décès de Messire Jacques de Campulley, chevalier seigneur de Campulley, Ménerval, Viviers, Saint-Ouen et autres lieux, ancien capitaine au régiment de Champagne, réalisé en par Alexandre Mauger, sergent au baillage de Gournay, nous apprend que le château comprenait 21 pièces, dont deux "pavillons" et une chapelle. Les biens meubles trouvés dans le château étaient estimés à environ 27000 livres tournois, dont 6500 livres en numéraire. Le plan cadastral de 1826 donne une idée de sa forme générale (mais l'annonce légale de sa mise en vente, parue au Journal de Rouen le nous apprend qu'il était alors réduit à l'état de masure).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Seine-Maritime 2 H.
  2. Beaurepaire (Charles de), Laporte (dom Jean), Dictionnaire topographique du département de la Seine-Maritime, Paris, 1982-1984 (lire en ligne) [1]
  3. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 107
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 447a
  5. François de Beaurepaire, op. cit.
  6. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Presses Universitaires de Caen, 1996 (ISBN 2-905461-80-2), p. 170b.
  7. : Sébastien Aliome, « Alain Beaufils est le nouveau maire de Ménerval : Alain Beaufils est le nouveau maire de Ménerval. Il a été élu par le nouveau conseil municipal et entame ainsi son premier mandat en tant que premier magistrat de la commune », L'Éclaireur - La Dépêche,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.