Mémorial du mur de Berlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mémorial du mur de Berlin
Gedenkstätte Berliner Mauer
Mur de Berlin Bergstrasse 2015.JPG
Restes du mur de Berlin intégrés au mémorial, à la croisée de Bergstraße et de Bernauerstraße, et vus depuis l'est. La pelouse recouvre ce qui était autrefois le « couloir de la mort. » Le monument rouillé au centre de l'image comprend les noms et photographies des victimes. Le mémorial occupe l'extrémité de la rue Bergstraße, la seule rue de Berlin à être ainsi restée interrompue par le mur après 1989. (Elle se termine en cul-de-sac, au lieu de rejoindre Bernauerstraße comme elle le faisait avant 1961.) En arrière-plan de l'image, de jeunes touristes tentent d'escalader le Mur. Le bâtiment gris au fond fait également partie de l'ensemble mémorial. Photographie prise en 2015.
Présentation
Type
Site web
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le mémorial du mur de Berlin (en allemand Gedenkstätte Berliner Mauer) est un monument commémoratif en Allemagne.

Pendant les décennies où Berlin fut divisé (de 1961 à 1989), les postes-frontières coupaient de nombreuses rues en deux parties ; le tracé de la rue était soit interrompu brutalement par le mur, soit parallèle aux façades des maisons, comme dans le cas de la Bernauer Straße qui devint l'un des symboles de la ville divisée.

Lors de la construction du mur, les façades sud de la Bernauer Straße servirent ainsi de frontière. Les images dramatiques montrant des individus sautant des fenêtres des immeubles pour accéder à l'Ouest ont fait le tour du monde.

Description[modifier | modifier le code]

Le mémorial près de « Bernauer Straße » (rue Bernauer), tôt le matin. Mai 2017.

Mur d'origine[modifier | modifier le code]

Morceau de la section subsistante du Mur de Berlin

Le mémorial comprend une section de 60 mètres de long du mur tel qu'il était lors de sa chute.[1] Vu de l'ouest, un mur construit d'élements en L était bordé d'une section de sable, d'une "Kolonnenweg" éclairée, d'une clôture de signalement et d'un mur intérieur. Finalement une tour fut construite dans le complexe. La zone n'est pas accessibles aux visiteurs;[2] les deux extrémités du mur d'origine se terminent par de l'acier inoxydable.[1] Le mur nord porte l'inscription "In Erinnerung an die Teilung der Stadt vom 13. August 1961 bis zum 9. November 1989 und zum Gedenken an die Opfer kommunistischer Gewaltherrschaft" ("En souvenir de la division de la ville du au et à la mémoire des victimes de la dictature communiste")[3].

Centre de documentation[modifier | modifier le code]

Le centre de documentation est situé de l'autre côté de la Bernauer Straße. Elle contient des salles pour des séminaires et des expositions. Le bâtiment comprend une tour d'observation de cinq étage's[4].

Chapelle de la Réconciliation[modifier | modifier le code]

La Chapelle de la Réconciliation fut conçue par les architectes Peter Roth and Rudolph Sass comme une église de forme ovale avec une façade de barre de bois. La chapelle comprend un lieu de prière et des matériaux de l'ancienne Versöhnungskirche (église de la réconciliation), qui s'élevait sur le site jusqu'à sa destruction en 1985 parce qu'elle était à l'intérieur de la bande frontalière[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Holly Hughes, Frommer's 500 Places to Take Your Kids Before They Grow Up, John Wiley & Sons, , 171– p. (ISBN 978-0-470-57760-8)
  2. Hans-Hermann Hertle, Berlin Wall : Monument of the Cold War, Ch. Links Verlag, , 179– p. (ISBN 978-3-86153-463-1, lire en ligne)
  3. « Gedenkstätte Berliner Mauer an der Bernauer Straße » [archive du ], Berlin.de (consulté le 21 juillet 2012)
  4. Jay Brunhouse, Maverick Guide to Berlin, Pelican Publishing, , 223– p. (ISBN 978-1-58980-301-5, lire en ligne)
  5. Hans-Hermann Hertle, Berlin Wall : Monument of the Cold War, Ch. Links Verlag, , 184 p. (ISBN 978-3-86153-463-1, lire en ligne), p. 173