Mémorial de Verdun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mémorial de Verdun
Image illustrative de l'article Mémorial de Verdun
Vue aérienne du Mémorial de Verdun
Vue aérienne du Mémorial de Verdun
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Verdun
Adresse 1, avenue du Corps Européen 55100 Fleury-devant-Douaumont
Coordonnées 49° 11′ 42″ N 5° 26′ 01″ E / 49.1951, 5.4336249° 11′ 42″ Nord 5° 26′ 01″ Est / 49.1951, 5.43362
Informations générales
Date d’inauguration .
Date de fermeture Le musée est fermé pour travaux d'agrandissement et de rénovation depuis le 2 septembre 2013. Réouverture prévue en février 2016
Collections 8 000 objets de collections et plus de 10 000 livres et documents
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 73 131 (2013)
Site web www.memorial-verdun.fr

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Mémorial de Verdun

Géolocalisation sur la carte : Meuse

(Voir situation sur carte : Meuse)
Mémorial de Verdun

Le Mémorial de Verdun à Fleury-devant-Douaumont en Meuse (en région Lorraine) est le musée et le lieu de mémoire de la bataille de Verdun de 1916.

Le Mémorial évoque l’expérience des soldats français et allemands engagés dans la bataille pendant la Première Guerre mondiale. Ces expériences sont aussi présentées dans leur diversité : celle des fantassins en première ligne, celle des artilleurs dissimulés sur leurs positions de batteries, celle des aviateurs au ciel de Verdun… En toile de fond, le Mémorial présente le quotidien de l’arrière en France et en Allemagne pendant la bataille. 

Ouvert en 1967, le Mémorial est fermé depuis le 2 septembre 2013 pour des travaux d’agrandissement et de rénovation.

Il doit rouvrir en février 2016 avec une nouvelle scénographie adaptée aux nouvelles générations[1].

Le lieu[modifier | modifier le code]

Situé dans le réseau des collines de Verdun encore fortement marquées par les séquelles de guerres et où sont morts environ 300 000 soldats et où 400 000 autres ont été blessés en moins d'un an, le Mémorial a été construit à l'emplacement de l'ancienne gare de Fleury-devant-Douaumont. Il rassemble les vestiges de la bataille de la Première Guerre mondiale.

Muséographie[modifier | modifier le code]

Fernand Ducom, ancien combattant et premier conservateur du Mémorial, annonçait, le 7 octobre 1966 : « Il manquait au secteur de Verdun, à côté de ses forts et de ses cimetières, un endroit où la bataille pût être reconstituée et expliquée »[2]. Ce Mémorial fut créé en 1967, à l’initiative du CNSV (Comité National du Souvenir de Verdun) sous l’égide de l’Académicien et ancien combattant Maurice Genevoix qui en était alors le président. Le Mémorial de Verdun est aujourd’hui l’un des principaux musées européens[réf. nécessaire] de la Grande Guerre.

La collection, qui comporte des armes, des uniformes ou encore de nombreux objets personnels et des objets dits d’artisanat de tranchées, évoque la vie quotidienne et le martyre des hommes qui y ont vécu un des épisodes de la Première Guerre mondiale.

Le Conseil scientifique, présidé par Antoine Prost, a défini le mémorial-musée autour de trois axes :

  • le musée d’une bataille franco-allemande, et non d’une bataille vue principalement du côté français,
  • au cœur du champ de bataille,
  •  voulu et réalisé par les anciens de Verdun comme mémorial.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Plancard, « Mémorial : bientôt la fin des travaux », L’Est républicain,‎ (lire en ligne)
  2. "Le champ de bataille de Verdun : paradigme pour une réflexion sur l'élaboration de la mémoire ?" de M. Gérard Domange, professeur agrégé d'histoire, ancien directeur des services éducatifs de Verdun.