Le titre de cette page ne peut être modifié.

Mélissa Theuriau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mélissa Theuriau
Description de cette image, également commentée ci-après

Mélissa Theuriau en 2008 à Paris.

Naissance (38 ans)
Échirolles (France)
Nationalité Française
Profession
Conjoint
Jamel Debbouze (depuis 2007)

Mélissa Theuriau née le à Échirolles, est une journaliste, productrice de documentaire française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Mélissa Theuriau est originaire d'Échirolles près de Grenoble, sa mère psychologue du travail, son père travaille aux ressources humaines d’un hôpital, elle a un frère cadet[1]. Titulaire d'un DUT en Information et communication obtenu à l'IUT Pierre-Mendès-France de Grenoble et d'un Master en journalisme audiovisuel de l'Institut de la communication et des médias (ICM) d'Échirolles.

Carrière journalistique[modifier | modifier le code]

En 2002 Mélissa Theuriau décroche son premier emploi sur la chaîne Match TV. Elle est chroniqueuse pour l'émission J'y étais, un magazine d'actualités présenté par Frédéric Lopez.

En 2003 Jean Claude Dassier vice-président de l'antenne de LCI, lui propose de devenir le Joker du journal télévisé et à partir de 2005 la présentation du journal LCI matin aux côtés de Thierry Gilardi.

En mai 2006 à la suite du départ pour Canal+ de Laurence Ferrari, le groupe TF1 lui propose la présentation du 20 Heures, en joker de Claire Chazal. Après réflexion elle préfère refuser le poste « je sentais que je n’avais pas les épaules pour ce poste, j’avais peur de décevoir »[2]. Elle est licenciée sans ménagement de LCI : « Je me suis retrouvée dehors avec mes cartons, et mon badge ne fonctionnait plus »[1]. Elle est remplacée par Audrey Crespo-Mara laquelle deviendra également le Joker de Anne-Claire Coudray à la présentation des journaux du week-end de TF1[3].

En septembre 2006, elle remplace Anne-Sophie Lapix partie pour TF1[4] à la rédaction et à la présentation de l'émission Zone interdite sur M6[5] et réalise des reportages pour l'émission 66 minutes sur M6. En parallèle la présentatrice écrit et présente Un jour, une photo, un module court (la petite histoire d'une grande photo) diffusé sur la chaîne TV payante Paris Première et en partenariat avec le magazine de presse Paris Match.

Depuis janvier 2007, elle anime un nouveau magazine culturel sur Paris Première (chaîne du groupe M6) : Deux, trois jours avec moi.

Le , elle remplace Aïda Touihri, souffrante, à la présentation de 66 minutes.

En juin 2012, elle arrête la présentation de Zone interdite[6] et quitte M6. Elle souhaite se consacrer à la réalisation de documentaires avec sa société de production 416 créée en 2008.

Autres[modifier | modifier le code]

Mélissa Theuriau, Fred Testot et Leïla Bekhti à l'avant-première parisienne du film d'animation Planes.

En 2011, elle prête sa voix à un programme intitulé Le Temps d’un poème sur la chaîne jeunesse Disney Junior.

En 2012, elle fait une brève apparition dans la vidéo parodique de Florence Foresti sur la série Bref[7]. Elle incarne la mère de famille idéale ce que par ailleurs elle semble considérer être.

« Quel genre de maman êtes-vous ?
Je fais ce que je peux, j’arrive parfois à me trouver remarquable, je me dis même « quelle chance ont ces enfants d’avoir une mère comme moi ! » Et je passe aussi par des moments moins glorieux où je regrette de manquer de patience, de n’être pas assez là quand ils ont besoin de moi. Bref, j’oscille entre ces deux sensations d’être une mère indigne et une mère géniale ! »

— Propos recueillis par Catherine Rambert[8]

En 2013, elle double un person­nage de dessin animé dans le film d’animation Planes produit par Walt Disney Pictures.

Le est diffusée l'émission Rendez-vous en terre inconnue sur France 2, où Frédéric Lopez avec lequel elle avait travailler en 2002 l'emméne chez les Maasaï, en Tanzanie.

En 2014, Mélissa Theuriau achète les droits du livre de Marlène Schiappa "Pas plus de 4 heures de sommeil" (Stock) pour une éventuelle adaptation au cinéma[9].

En 2015, son mari lui offre son premier rôle au cinéma dans son film d'animation Pourquoi j'ai pas tué mon père. Elle incarne en capture de mouvement Lucy une féministe dans une communauté de singes[10].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze au festival de Cannes 2010.

Le , Mélissa Theuriau se marie avec l'acteur et humoriste Jamel Debbouze[11], avec lequel elle est en couple depuis janvier 2007[12]. Ils ont un fils, Léon Ali Debbouze, né le et une fille, Lila Fatima Brigitte Debbouze née le [13].

Depuis 2006, elle soutient et aide l'association « Rêves » qui œuvre pour les enfants hospitalisés dont le pronostic vital est réservé[14].

En 2007, elle est marraine de La Rose Marie Claire en association avec l'Unicef et présidée par Tina Kieffer. Cette association devenu par la suite la Flamme Marie Claire vend des bougies pour aider les jeunes filles à accéder à l'éducation et aller à l'école[15].

Documentaires[modifier | modifier le code]

Avec sa société de production 416, Melissa Theuriau va produire les documentaires suivants :

  • L'Entrée des Trappistes, la vie de son mari Jamel Debbouze et de ses amis Nicolas Anelka et Omar Sy issus tous les trois de la ville de Trappes, diffusé en 2012 sur Canal+ en crypté,
  • Gaza jeunesse sous surveillance, diffusé sur TEVA,
  • Ils ont voté Front National, rencontre avec des électeurs du FN en Moselle diffusé le 5 mai 2013 sur M6
  • Villiers-le-Bel : la contre-enquête diffusé sur France 2,
  • Liberté, égalité, improvisez, faire de l'improvisation théâtrale une discipline scolaire. L'improvisation y apparaît comme un remède miracle contre les inégalités, l'exclusion et l'échec scolaire[16]. Un concept développé par son mari Jamel Debbouze et son histoire personnelle, Alain Degois et Marc Ladreit[17] diffusé sur Canal+,
  • L'absente, maman est en prison diffusé sur M6,
  • Des Réseaux de la Haine, Le harcèlement sur les réseaux sociaux et internet d’anonymes ou de personnalités publiques, diffusé sur LCP

Polémiques[modifier | modifier le code]

En septembre 2009, lors de l'émission Zone Interdite, Melissa Theuriau a une altercation avec le ministre de l'Intérieur de l'époque Brice Hortefeux au sujet des émeutes de Clichy-sous-Bois en 2005. Pour elle la police outrepasse ses droits, le ministre pense bien évidement l'inverse, s'ensuit un débat houleux où chacun reste sur ses positions[18].

En octobre 2015, sa société de production coproduit avec le soutien du groupe Walt Disney la réalisation d'un clip pour le compte du ministère de l'éducation nationale pour la journée nationale contre le harcèlement à l'école. Pour plusieurs syndicats de l'éducation nationale, le clip est « hors sujet et méprisant envers les enseignants »[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pauline Delassus, « Mélissa Theuriau : "Je subis le racisme" » sur Paris Match, 3 janvier 2014
  2. Anne-Laure Gannac, « Mélissa Theuriau : "J'ai fait des choix compliqués" » sur Psychologies Magazine, 2 avril 2015
  3. Biographie d'Audrey Crespo-Mara sur LCI / TF1, consulté le 3 juillet 2016
  4. Raphaël Weckerlé, « Anne-Sophie Lapix, le joker séduction de l’info de TF1 » sur toutelatele.com, 2 novembre 2007
  5. D.I., « Mélissa Theuriau quitte LCI pour "Zone interdite" » sur 20 minutes, 8 juin 2006
  6. Chloé Breen, « Melissa Theuriau : "Zone Interdite, je commençais à m'y ennuyer." » sur purepeople.com, 7 juillet 2012
  7. [vidéo] Florence Foresti parodie Bref , sur YouTube, 1er décembre 2012.
  8. Catherine Rambert, « Mélissa Theuriau : "Je rêve d'autres horizons" » sur Le Parisien, 1er avril 2016
  9. Marlène Schiappa : son 1er roman va devenir un film sur Le Maine libre, 4 décembre 2014
  10. Pourquoi j'ai pas mangé mon père : Mélissa Theuriau, en route vers une nouvelle carrière ? sur Télé Loisirs, 9 avril 2015
  11. M.C., « Le beau mariage de Mélissa et Jamel » sur La Dépêche du Midi, 8 mai 2008
  12. Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze : leur histoire d'amour en 10 chiffres sur puretrend.com, 20 avril 2014
  13. Sophie Bernard, « Melissa Theuriau a accouché d'une petite Lila ! » sur news-de-stars.com, 2 octobre 2011
  14. Rémi Jacob, « Cinq infos sur… Mélissa Theuriau » sur Télé 2 semaines, 2 janvier 2015
  15. Claire Chazal et Mélissa Theuriau : elles sont aux anges... sur purepeople.com, 6 août 2008
  16. Margaret Oheneba, « Impro à l'école : "Prendre pour modèle Jamel Debbouze, le délire absolu" » sur L'Obs, 22 avril 2015
  17. Melissa Theuriau sur Jamel Debbouze : "Quelle chance d'avoir accès à ce génie" sur purepeople.com, 3 septembre 2014
  18. AFP, « M6 défend Mélissa Theuriau, prise à partie par un syndicat de police » sur Libération, 4 septembre 2009
  19. LeHuffPost avec AFP, « Le clip anti-harcèlement scolaire de Mélissa Theuriau ne plaît pas à certains profs » sur Le Huffington Post, 2 novembre 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]