Mélina Robert-Michon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mélina Robert-Michon
Image illustrative de l’article Mélina Robert-Michon
Mélina Robert-Michon fêtant sa médaille d'argent aux Jeux olympiques de Rio en 2016.
Informations
Disciplines Lancer du disque
Période d'activité depuis 1998
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (42 ans)
Lieu Voiron
Taille 1,80 m
Poids 85 kg
Surnom Mel
Club Lyon Athlétisme
Entraîneur Jérôme Simian et Serge Debié
Records
Record de France du lancer du disque (66,73 m, 2016)
Distinctions
Athlète française de l'année 2013, 2016 et 2017
Palmarès
Jeux olympiques - 1 -
Championnats du monde - 1 1
Jeux méditerranéens 1 - -
Championnats d'Europe - 1 -
Coupe d'Europe 3 4 3
Championnats de France 20 - -

Mélina Robert-Michon, née le à Voiron, est une athlète française spécialiste du lancer du disque, vice-championne aux Jeux olympiques de Rio en 2016 et aux Championnats du monde de Moscou en 2013. Elle est également médaillée de bronze mondiale en 2017 à Londres et vice-championne d'Europe en 2014 à Zurich.

Elle est détentrice du record de France de la spécialité depuis (de 62,08 m à 66,73 m en ).

Elle s'entraîne actuellement au Lyon Athlétisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mélina Robert-Michon lors du DécaNation en 2014.

Le , la veille de ses 23 ans, Mélina Robert-Michon bat le record de France du lancer du disque avec un jet à 65,78 m. Lors des années suivantes, elle décroche plusieurs places de finaliste lors des grands championnats : 7ème aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, 8ème aux championnats du monde de Berlin en 2009 et 6ème aux championnats d'Europe de Helsinki en 2012.

Aux Jeux olympiques de 2012, elle réalise 63,98 m en finale et se classe 6e du lancer du disque avant d'être reclassée cinquième à la suite de la disqualification pour dopage de la Russe Darya Pishchalnikova[1],[2].

Le , à Moscou, elle remporte la médaille d'argent lors des championnats du monde avec un jet à 66,28 m, améliorant son record de France d'un demi-mètre[3], puis décroche une médaille du même métal aux Championnats d'Europe à Zurich en août 2014[4].

Le , elle remporte son 16e titre de championne de France en lançant 63,40 m devant Pauline Pousse (62,68 m)[5] puis se classe cinquième des Championnats d'Europe d'Amsterdam avec 62,47 m, peu après avoir réalisé 63,99 m en qualifications (marque qui aurait été suffisante pour la médaille de bronze)[6].

Le , ses cinquièmes Jeux auront été les bons : seize ans après sa première participation à Sydney, elle décroche à 37 ans une médaille olympique d'argent aux jeux de Rio, en battant au passage son record de France (66,73 m), derrière la Croate Sandra Perković, qui conserve son titre[7],[8]. Le , elle prend la 2e place du Meeting de Paris avec 64,36 m puis à nouveau 2e le 1er septembre lors du Weltklasse Zurich (63, 91 m), les deux concours derrière Sandra Perković[9].

Le , aux Championnats de France de lancers longs, elle s'impose avec un jet à 63,14 m[10]. Cette performance est sa meilleure rentrée de sa carrière et est également synonyme de minima pour les Championnats du monde de Londres[10].

Le , elle réalise en qualifications des Championnats du monde de Londres son meilleur jet de la saison avec 63,97 m, se qualifiant pour la finale[11]. Au cours de celle-ci, elle termine troisième de la compétition derrière la Croate Sandra Perković et l'Australienne Dani Stevens, tout en améliorant son meilleur lancer de la saison avec un jet à 66,21 m[12].

Le , Mélina Robert-Michon révèle sa grossesse et annonce faire l'impasse sur la saison 2018, mais qu'elle reviendra pour tenter de se qualifier aux Jeux Olympiques de 2020[13]. En , trois mois après la naissance de son deuxième enfant, elle reprend l’entraînement[14].

Le , à Sotteville-lès-Rouen, elle réalise les minimas pour les championnats du monde 2019 à Doha avec 62,41 m[15]. Le , elle remporte son 18e titre de championne de France à Saint-Étienne avec 60,55 m[16]. Auteure de 64,02 m en qualifications, elle ne peut réitérer cette performance lors de la finale des championnats du monde de Doha et termine 10e, avec un jet à 59,99 m[17].

Aux championnats de France d'hiver des lancers longs organisés à Salon-de-Provence le , Mélina Robert-Michon remporte le concours du disque avec un jet à 64,14 m, signant à la fois la meilleure performance mondiale de l'année, les minima pour les Jeux Olympiques de Tokyo et sa meilleure performance individuelle depuis les championnats du monde 2017 de Londres où elle avait décroché la médaille de bronze[18]. Les Jeux Olympiques étant reportés à 2021 en raison de la pandémie de Covid-19, elle remporte néanmoins à Albi le 13 septembre son 19ème titre national en plein air avec un lancer à 60,06 m, égalant ainsi le record de Lucienne Velu dans les années 1920 et 1930[19].

En , la Lyonnaise réalise deux premières sorties jugées décevantes à Montreuil (61,39 m) et Hengelo aux Pays-Bas (58,88 m). Elle participe ensuite aux championnats régionaux d'Auvergne-Rhône-Alpes à Vénissieux où elle réalise 65,30 m dès son premier lancer, soit sa meilleure performance depuis les Mondiaux de Londres en 2017. Il s'agit également du septième jet le plus long de sa carrière[20]. Le , à Angers, elle remporte son 20e titre de championne de France, avec un jet à 60,88 m[21]. A Tokyo, Mélina dispute ses sixièmes Jeux Olympiques mais ne parvient pas à dépasser le stade des qualifications, terminant seulement quinzième (sur douze qualifiées) avec 60,88 m[22]. Pour la première fois depuis 2006, la Française n'atteint pas la finale en grand championnat, mais dit tout de même vouloir continuer jusqu'aux Jeux de Paris de 2024, ne souhaitant pas conclure sa carrière sur cette mauvaise note.

Reconnaissance et distinctions[modifier | modifier le code]

Le , Mélina Robert-Michon est élue pour la première fois athlète française de l'année, devant Stella Akakpo et Sophie Duarte. Elle succède à Myriam Soumaré[23].

Le , elle devient une nouvelle fois lauréate du prix d'athlète française de l'année à la quasi-unanimité (64,15%), devant Caroline Chaverot et Rénelle Lamote et succède à Alexandra Tavernier[24].

Le , elle inaugure dans le quartier Gerland à Lyon le premier stade d'athlétisme portant son nom, « Piste d'athlétisme Mélina Robert-Michon »[25],[26]. Elle aimerait faire du stade un grand pole de l'athlétisme[27].

Une rue porte son nom dans la commune de Tarare, près de Lyon.

Le , pour la seconde fois consécutive, elle est désignée athlète française de l'année 2017, devant Adeline Roche et Floria Gueï[28]. C'est la première athlète à remporter trois fois cette distinction[28].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Mélina Robert-Michon vit avec son compagnon Loïc Fournet, lui-même discobole avec un record de 59,00m. Elle est devenue maman d'une fille, Elyssa, le [29]. En , elle annonce être enceinte de son second enfant[30]. Le , elle donne naissance à une seconde fille, Enora[31].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Marque
1998 Championnats du monde juniors Annecy 2e 55,01 m
1999 Championnats d'Europe espoirs Göteborg 12e 50,75 m
Universiade Palma de Majorque 8e 56,81 m
2001 Coupe d'Europe hivernale des lancers Nice 3e 61,87 m
Jeux de la Francophonie Ottawa 3e 56,81 m
Universiade Pékin 3e 58,04 m
Championnats d'Europe espoirs Amsterdam 1re 58,52 m
2002 Championnats d'Europe Munich 12e 54,92 m
2003 Coupe d'Europe Florence 2e 61,67 m
Championnats du monde Paris 11e 58,52 m
2004 Coupe d'Europe hivernale des lancers Marsa 3e 58,69 m
2005 Jeux méditerranéens Alméria 6e 51,80 m
2007 Coupe d'Europe hivernale des lancers Yalta 2e 63,48 m
Championnats du monde Osaka 11e 57,81 m
2008 Coupe d'Europe hivernale des lancers Split 2e 59,93 m
Jeux olympiques Pékin 7e 60,66 m[32]
2009 Championnats d'Europe par équipes Leiria 2e 61,47 m
Jeux méditerranéens Pescara 1re 61,17 m
Championnats du monde Berlin 8e 60,92 m
DécaNation Paris 1re 63,04 m
Finale mondiale Thessalonique 3e 61,74 m
2012 Coupe d'Europe hivernale des lancers Bar 3e 63,03 m
Championnats d'Europe Helsinki 6e 60,41 m
Jeux olympiques Londres 5e 63,98 m[2]
2013 Coupe d'Europe hivernale des lancers Castellón de la Plana 2e 61,26 m
Championnats d'Europe par équipes Gateshead 1re 63,75 m
Championnats du monde Moscou 2e 66,28 m
2014 Coupe d'Europe hivernale des lancers Leiria 1re 64,20 m
Championnats d'Europe par équipes Brunswick 1re 65,51 m
Championnats d'Europe Zurich 2e 65,33 m
DécaNation Angers 2e 62,17 m
2015 Coupe d'Europe hivernale des lancers Leiria 2e 64,75 m
Championnats d'Europe par équipes Cheboksary 1re 62,24 m
Championnats du monde Pékin 10e 60,92 m
DécaNation Paris 2e 58,32 m
2016 Coupe d'Europe hivernale des lancers Arad 1re 62,05 m
Championnats d'Europe Amsterdam 5e 62,47 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 2e 66,73 m
Ligue de diamant 2e détails
DécaNation Marseille 1re 61,40 m
2017 Coupe d'Europe hivernale des lancers Las Palmas 1re 62,35 m
Championnats d'Europe par équipes Lille 1re 62,62 m
Championnats du monde Londres 3e 66,21 m
DécaNation Angers 1re 60,06 m
2019 Championnats d'Europe par équipes Bydgoszcz 2e 60,61 m
Championnats du monde Doha 10e 59,99 m

National[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date Statut
Lancer du disque 66,73 m Rio de Janeiro Record de France

Progression[modifier | modifier le code]

Distance Date Lieu Record
59,27 m Dreux Record de France Espoir
59,57 m Miramas Record de France Espoir
60,17 m Bondoufle Record de France Espoir
61,90 m Boulouris Record de France Espoir
62,72 m Boulouris Record de France Espoir
63,08 m Arles Record de France
63,19 m Luminy Record de France
63,87 m Miramas Record de France
65,78 m Salon-de-Provence Record de France
66,28 m Moscou Record de France
66,73 m 16 août 2016 Rio de Janeiro Record de France

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

Année Distance Date Lieu
1998 59,27 m Drapeau : France Dreux
1999 59,67 m Drapeau : France Miramas
2000 63,19 m Drapeau : France Luminy
2001 63,87 m Drapeau : France Miramas
2002 65,78 m Drapeau : France

Salon-de-Provence

2003 64,27 m Drapeau : France Bron
2004 64,54 m Drapeau : France

Salon-de-Provence

2005 58,01 m Drapeau : France Les Abymes
2006 59,89 m Drapeau : France Salon-de-Provence
2007 63,48 m Drapeau : Ukraine Yalta
2008 62,21 m Drapeau : Chine (République populaire de) Pékin
2009 63,04 m Drapeau : France Paris
2010 56,52 m Drapeau : France Vénissieux
2011 61,07 m Drapeau : France Bondoufle
2012 63,98 m Drapeau : Royaume-Uni Londres
2013 66,28 m Drapeau : Russie Moscou
2014 65,51 m Drapeau : Allemagne Brunswick
2015 65,04 m Drapeau : France Montreuil-sous-Bois
2016 66,73 m Drapeau : Brésil Rio de Janeiro
2017 66,31 m Drapeau : Royaume-Uni Londres
2018
2019 64,02 m Drapeau : Qatar Doha
2020 64,14 m Drapeau : France Salon-de-Provence
2021 65,30 m Drapeau : France Vénissieux

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2013 : élue athlète féminine de l'année par un collectif de 2.500 fans sur le site de la fédération française[33].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gennady Fyodorov, « Pishchalnikova given 10-year doping ban », sur reuters.com, (consulté le )
  2. a et b (en) « The XXX Olympic Games > Discus Throw - women », sur iaaf.org, IAAF (consulté le )
  3. Anthony Hernandez, « Mélina Robert-Michon en argent, la revanche des lancers français », sur lemonde.fr,
  4. « Zurich : Mélina Robert-Michon en argent au lancer de disque » (consulté le )
  5. « Championnats de France - Disque : Mélina Robert-Michon a résisté à Pauline Pousse » (consulté le )
  6. « Championnats d'Europe : Pas de podium pour Mélina Robert-Michon » (consulté le )
  7. « JO 2016 : Mélina Robert-Michon, la belle surprise », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. RMC SPORT, « JO 2016, disque : Mélina Robert-Michon bat son propre record et reçoit sa première médaille olympique en seize ans ! », RMC SPORT,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Ligue de diamant : Mélina Robert-Michon 2e derrière Sandra Perkovic » (consulté le )
  10. a et b « Bonne rentrée pour Robert-Michon », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. Rédaction, « Kevin Mayer occupe la quatrième place après le saut en longueur », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. « Discus Throw women — IAAF World Championships London 2017 »
  13. « Un enfant et les JO pour Mélina Robert-Michon - Track and Life », Track and Life,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « Trois mois après la naissance de sa fille, Mélina Robert-Michon reprend », Le Progrès,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. « Meeting de Sotteville : Robert-Michon réalise les minimas pour les Mondiaux, Lemaitre sur 200m s'en rapproche - Athlé - Meeting de Sotteville », sur L'Équipe (consulté le )
  16. « Championnats de France Élite : 18e titre pour Mélina Robert-Michon au disque - Athlé - ChF (F) », sur L'Équipe (consulté le )
  17. (en) « Report: women's discus throw - IAAF World Athletics Championships Doha 2019| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  18. « Meilleure performance mondiale de l'année et minima pour les JO pour Mélina Robert-Michon aux Championnats de France d'hiver - Athlé - JO », sur L'Équipe (consulté le )
  19. « Championnats de France : Mélina Robert-Michon continue sa série au disque - Athlé - ChF (F) », sur L'Équipe (consulté le )
  20. « Mélina Robert-Michon en verve à Vénissieux », sur L'Équipe (consulté le )
  21. Louise Buyens, « La Voironnaise Mélina Robert-Michon championne de France du lancer du disque pour la 20e fois », sur France Bleu, .
  22. « Mélina Robert-Michon éliminée en qualifications du disque aux JO de Tokyo », sur L'Équipe (consulté le )
  23. « ATHLE.FR | Athlètes de l’année : Tamgho et Robert-Michon couronnés » (consulté le )
  24. « Athlètes de l’année : Et les gagnants sont… », sur ATHLE.fr (consulté le )
  25. « Lyon : une piste d’athlétisme baptisée Mélina Robert-Michon », Le Dauphiné Libéré,‎ (lire en ligne, consulté le )
  26. « Inauguration ce samedi de la piste d’athlétisme Mélina Robert-Michon », Lyon Mag,‎ (lire en ligne, consulté le )
  27. Lyon mag, « Piste Mélina Robert-Michon : “Faire de Gerland un grand pôle sportif” », sur Lyonmag.com (consulté le )
  28. a et b « ATHLE.FR | Athlètes de l’année : Mélina Robert-Michon et Pierre-Ambroise Bosse vainqueurs » (consulté le )
  29. « ATHLE.FR | Mélina Robert-Michon : « Comme un renouveau » » (consulté le )
  30. Rédaction, « Mélina Robert-Michon enceinte de son second enfant », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. Rédaction, « Mélina Robert-Michon maman pour la deuxième fois », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. À la suite de la disqualification de Yarelys Barrios, initialement médailléd d'argent
  33. voir l'Équipe n° 21710 du 24/12/2013 (page 6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :