Méliades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la mythologie grecque, les Méliades, Mélies ou encore nymphes méliennes (en grec ancien Μελίαι / Melíai ou Μελιάδες / Meliádes, de μελία / melía, « frêne ») sont les nymphes des frênes. Selon Hésiode, elles furent engendrées par Gaïa (la Terre), fécondée par les gouttes de sang des organes génitaux tranchés d’Ouranos (le Ciel) et elles engendrèrent une race éhontée d’hommes.

Elles protègent les enfants et les troupeaux qui s’abritent sous leurs arbres.

Selon Édouard Brasey, les Mélies sont les nymphes des prés[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard Brasey, La Petite Encyclopédie du merveilleux, Paris, Éditions Le Pré aux clercs,‎ 14 septembre 2007, 435 p. (ISBN 978-2-84228-321-6), p. 79