Mélangisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le mélangisme est une forme particulière de sexualité de groupe proche de l'échangisme dans laquelle les pratiquants, le plus souvent en couples mais intégrant parfois des célibataires, ont des relations sexuelles multiples au cours d'une même soirée sans pénétration hors couple.

Origine[modifier | modifier le code]

Le libertinage comprend différentes pratiques : mélangisme, candaulisme, triolisme, côte-à-côtisme[1],[2]

Le mélangisme trouve ses racines chez les libertins des XVIIIe et XIXe siècles : cette pratique se déroulait dans des cercles d’intellectuels et était donc réservée à une certaine élite[3].

Après l'apparition du SIDA, les pratiques mélangistes se sont développées, pour éviter les risques de contamination[4].

Mélangisme et échangisme[modifier | modifier le code]

Le mélangisme se distingue de l'échangisme par l'absence de pénétration hors couple. Au delà de cette distinction de pratique, le mélangisme revendique une approche plus détendue de la pratique libertine, basée sur les caresses et baisers mutuels et pluriels, les rapports bucco-sexuels (comme la fellation et le cunnilingus) et les masturbations mutuelles.

Le mélangisme interdit le rapport sexuel complet - c'est-à-dire avec pénétration - en dehors du partenaire habituel[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Wiktionnaire[modifier | modifier le code]

Le mot mélangisme est défini dans le wiktionnaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel-Yves Monin, Le Moyen Âge, le Paganisme et le "Mélangisme", juillet 2004, in Culture, Tradition & Modernité, [lire en ligne]
  • R. Veille, Échangisme, mélangisme et autres cocktails amoureux , 2007 (ISBN 978-2846281614)
  • Thierry Demessence, Libertin(e) aujourd'hui : Mélangistes, échangistes, bisexuels, qui sont-ils ? , 2004 (ISBN 2952162506) [présentation en ligne]
  • Denis Grattepain, « Mélangisme », dans Tranches de vies libertines, Éditions Publibook, , 246 p. (ISBN 9782748351095, lire en ligne), p. 242

Liens externes[modifier | modifier le code]