Mégasthène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mégasthène
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
ΜεγασϑένηςVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Activités

Mégasthène ou Mégasthénès (en grec ancien Μεγασθένης / Megasthénês) est un diplomate, historien et géographe de la Grèce antique (vers 340 - 282 av. J.-C.). Il a laissé l'une des plus vieilles descriptions de l'Inde par des Européens.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît en Ionie, dans l'actuelle Turquie. Vers 300 av. J.-C., il est envoyé en ambassade par Séleucos Ier auprès du roi Chandragupta Maurya dont la cour se tenait à Pataliputra, l'actuelle Patna dans le Bihar. Selon Arrien, il aurait voyagé à travers l'Arachosie, sous le gouvernement du satrape Sibyrtius, et de là aurait gagné l'Inde :

« Mégasthène était de la cour du satrape d'Arachosie Sibyrtius, et il évoque fréquemment sa visite à Sandracottus, le roi des Indiens. »

— Arrien, Anabase d'Alexandre[1]

On possède davantage d'indices sur les provinces de l'Inde que Mégasthène a visitées : il a abordé le sous-continent via la « Pentapotamie » (l'actuel Penjab[2]), dont il décrit en détail les fleuves (qu'on identifie avec les cinq affluents de l’Indus) ; puis il a emprunté la route royale de Patalipoutra. Mégasthène raconte son passage à Mathura (Muttra), dans la province de Bihar, mais il ne paraît pas avoir parcouru d'autres parties de l'Inde, où il a demeuré une dizaine d'années.

Il écrit la relation de son séjour dans un ouvrage nommé Indika, en quatre volumes, qui a été perdu mais que l'on connaît par des passages auxquels font référence d'autres auteurs comme Arrien ou Diodore de Sicile.

Mégasthène fait mention dans son œuvre de la chaîne himalayenne, du Tibet et du Sri Lanka. Il décrit aussi les pratiques religieuses et le système des castes.

Les Indika étaient, durant l'Antiquité, une source importante de connaissances concernant le monde indien.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Texte[modifier | modifier le code]

  • Indica (310 av. J.-C. selon Bosworth) : fragments conservés in C. et Th. Müller, Fragmenta historicorum graecorum, t. I, 1849. Trad. an. : Ancient India as Described by Megasthenes and Arrian. Translated and edited by J. W. McCrindle, Calcutta et Bombay: Thacker, Spink, 1877, p. 30-174.

Études[modifier | modifier le code]

  • Vassiliades, Demetrios (2000), The Greeks in India: A survey in Philosophical Understanding, New Delhi: Munshiram Manoharlal Publ. (ISBN 81-215-0921-1).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrien, Anabasis Alexandri, « Livre 5 »
  2. « History of West Punjab (Pakistan) », sur World History at KMLA

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]