Mégalithes du domaine de Wéris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mégalithes du domaine de Wéris
Dolmen de Wéris I
Dolmen de Wéris I
Localisation
Pays Belgique
Région wallonne
Province de Luxembourg
Durbuy
Protection Liste du patrimoine exceptionnel de la Région wallonne/1974
Coordonnées 50° 19′ 18″ nord, 5° 30′ 47″ est

Les mégalithes du domaine de Wéris (Belgique) relèvent du Patrimoine majeur de Wallonie. Les mégalithes sont disposés sur une surface plus importante que le village qui leur donne leur nom et s'étendent sur plusieurs localités de la commune de Durbuy : Heyd, Wéris, Oppagne, Morville et Ozo, près d'Izier. L'image suivante en donne une idée[1] ainsi que la carte de la région[2].

Les menhirs d'Oppagne
Le dolmen d'Oppagne (dolmen du Sud, Wéris II)
Le menhir Danthine
Allée couverte de Wéris (dolmen du Nord, Wéris I)
Le menhir d'Ozo

La disposition des mégalithes[modifier | modifier le code]

Les pierres s'étendent sur quatre alignements parallèles sur plus de 7 kilomètres et 300 mètres de largeur. Le plus long monument mégalithique est constitué de cinq menhirs gisant à l'est du Dolmen d'Oppagne[3], le menhir découvert en 1947, ses deux voisins retrouvés en 1984, le tout aboutissant au menhir de Heyd[4], retrouvé au début des années 1990, ce qui fait un parcours de 4 kilomètres le long duquel se situent des pierres erratiques. François Hubert écrit:

«  Les autres [pierres] erratiques dessinent trois lignes parallèles entre elles dans des endroits où la configuration morphologique du terrain empêche un cheminement naturel de blocs de plusieurs tonnes[5]  »

Ces alignements parallèles ainsi que la plupart des prétentions d'alignements astronomiques ont depuis lors été contestés dans deux études publiées par la Société Astronomique de Liège[6],[7] .

Trois originalités[modifier | modifier le code]

Selon François Hubert, il reste encore dix pierres à découvrir et le site a une très grande originalité pour trois raisons :

  • La première originalité vient de l'alignement dont il vient d'être question.
  • Le deuxième facteur d'originalité du site, c'est le matériau utilisé soit le Poudingue de Wéris conglomérat de galets liés par un grès fin très dur [8].
  • Le troisième facteur d'originalité c'est l'érection de ces mégalithes en dehors de l'aire naturelle de dispersion des éboulis de poudingue et sur des sites dont le substratum est du calcaire ou du grès[9].

Les mégalithes[modifier | modifier le code]

Datés de la première moitié du IIIe millénaire (vers 3000-2800 av.J.-C.), les mégalithes de Wéris appartiennent au Néolithique final.

Les menhirs d'Oppagne[modifier | modifier le code]

Signalés pour la première fois en 1888, les trois menhirs d'Oppagne ont été redressés en 1933. Les menhirs d'Oppagne sont à l'extrémité sud des alignements de Wéris.

Le dolmen d'Oppagne (dolmen du Sud, Wéris II)[modifier | modifier le code]

Découverte en 1888, l'allée couverte d'Oppagne se trouve à 1500 mètres au sud du dolmen de Wéris I. Entourée de quatre chênes et cinq menhirs (dont quatre ont été redressés), le dolmen est constitué de 16 poudingues. L'ensemble mesure 9, 90 sur 4,60 mètres.

Le menhir Danthine[modifier | modifier le code]

Découvert en 1947 par l'archéologue Hélène Danthine (Université de Liège), il a été déplacé d'une centaine de mètres et installé sur le bord de la route Barvaux - Érezée.

Le dolmen de Wéris (dolmen du Nord, Wéris I)[modifier | modifier le code]

Décrite dès 1877, l'allée couverte de Wéris est située à la croisée de la route de Barvaux-Wéris et du Vieux chemin des Romains. Elle présente le même plan : un rectangle de 10,80 mètres sur 5 mètres, formé par quatre piedroits supportant deux dalles de couverture dont l'une pèse 30 tonnes. La façade est constituée de deux dalles dressées et échancrées par bouchardage pour former un demi-hublot. Le tout repose sur des pierres calcaires dans les tranchées de fondation pour maintenir les éléments dressés et d'asseoir la façade qui est coincée par deux aiguilles de pierre dressées comme des menhirs[10]. Le dolmen se trouve dans l'alignement ouest de la Pierre Haina. Ces pierres forment l'antichambre commune à la culture néolithique dite de Seine-Oise-Marne.

Le menhir de Morville[modifier | modifier le code]

Dégagé en 1995, ce menhir s'insère parfaitement dans l'alignement principal du champ mégalithique. Des pierres de calage attestent de son caractère mégalithique. Il n'a que 80 cm de haut. Après la fouille, il a été déplacé au bord d'un chemin agricole, sous le village de Morville.

Le menhir de Heyd[modifier | modifier le code]

Le menhir de Heyd, connu aussi sous le nom de "Pierre Lejeune" ou encore "menhir ou "Pierre de Tour", était couché le long d'un chemin agricole au lieu-dit "A djèyî" (Au noyer), à 2 km au nord-nord-ouest de l'église du village de Heyd.Il a été fouillé et redressé en 1998. Dans la fosse d'érection, a été exhumée une clavicule humaine appartenant à un enfant mort-né ou un nouveau-né de quelques jours. La datation radiocarbone a donné comme résultat entre 3300 et 2920 av. J.C. Une découverte qui a été rapprochée de celles faites autrefois aux trois menhirs d'Oppagne (trois menus fragments d'ossements humains y avaient été recueillis), et qui permet d'émettre l'hypothèse que certains menhirs du champ mégalithique de Wéris participaient à la fonction funéraire de l'ensemble (pour indiquer la présence proche de sépultures plus diffuses que les allées couvertes ?), à moins que ce dépôt n'ait qu'une signification rituelle.

Le menhir d'Ozo[modifier | modifier le code]

Sur le plateau entre les villages d'Ozo et d'Izier, le menhir d'Ozo est à l'extrémité nord du domaine des Mégalithes de Wéris. Couché et en partie enfoui dans le champ, le menhir d'Ozo a été redressé à l'issue d'une fouille minutieuse menée en 1999.

Ces monuments vieux de près de 5 000 ans attestent de la première architecture en dur de l'Europe occidentale.

Notes, références[modifier | modifier le code]

  1. Wéris : les alignements mégalithiques
  2. Wéris sur la carte
  3. En voici une vue [1]
  4. Wéris : menhir de Heyd
  5. Le Patrimoine majeur de Wallonie, Namur, 1993, p. 370
  6. « http://www.weris-info.be/docs/cieljanvier2010.pdf », sur www.weris-info.be (consulté le 28 avril 2015)
  7. « http://www.weris-info.be/docs/cielnovembre2013.pdf », sur www.weris-info.be (consulté le 28 avril 2015)
  8. F.Hubert, op. cit., p. 368
  9. F.Hubert, op. Cit. ,p. 370
  10. F.Hubert, ibidem

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]