Médaille d'or pour l'architecture italienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Prix Médaille d'or pour l'architecture italienne
Image associée à la récompense
Le Palazzo dell'arte, siège de la Triennale di Milano

218
Nom original Medaglia d'oro della Triennale di Milano
Prix remis Luigi Caccia Dominioni, Gualtiero Galmanini, Achille Castiglioni, Pier Giacomo Castiglioni
Description Contributions majeures dans les domaines de design et d'architecture
Organisateur Bureau international des Expositions, Triennale de Milan
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Date de création 1923
Dernier récipiendaire Triennale di Milano

La Medaglia d'oro della Triennale di Milano, ou en Français Médaille d'or pour l'architecture italienne, est le prix le plus important et le plus prestigieux de l’architecture.

Il a été créé en Italie en 1923 dans le cadre de la première Exposition internationale des arts décoratifs organisée par l’institution culturelle Triennale de Milan. La Médaille d'or pour l'architecture de la Triennale de Milan est une distinction attribuée aux architectes qui se sont distingués dans les domaines du design et de l'architecture.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1932 à 1973[modifier | modifier le code]

À partir de 1932, les prix sont décernés conformément aux normes internationales établies par un Bureau International des Expositions (BIE), par un jury international composé de membres de chaque secteur représentatif. Le concours vise à évaluer « le mérite inventif et à établir les améliorations apportées à la qualité des produits et des procédés de fabrication »[1].

Chaque année, les prix suivants sont attribués: Grand prix et médailles d’or, d’argent et de bronze.

Parmi les figures les plus représentatives des lauréats figurent les architectes Gualtiero Galmanini, (Médaille d'or pour l'architecture italienne en 1947). Ludovico Belgioioso, Enrico Peressutti, Ernesto Nathan Rogers et Pietro Lingeri remportent le Grand Prix de la catégorie architecture, construction, urbanisme, matériaux et méthodes de construction en 1951, Giuseppe Samonà et de Luigi Piccinato. En 1957, la Médaille d'or pour l'architecture italienne est attribué à Achille, Pier Giacomo Castiglioni, Gillo Dorfles, Marco Zanuso, Bruno Munari et Roberto Sambonet. En 1972, l’attribution des prix a eu lieu sur décision de l’unique jury international[2].

La cérémonie annuelle de remise des prix est interrompue de 1973 à 2003.

Depuis 2003[modifier | modifier le code]

La célébration de l'événement a repris en 2003 et a lieu tous les trois ans, grâce à la collaboration du Ministère pour les Biens et Activités culturels (MiBACT). C'est à l’occasion de la XXe exposition internationale « La memoria e il futuro », que la Triennale de Milan a décidé à nouveau d'attribuer la Médaille d'or à l'architecture italienne.

La Médaille d’or pour l’architecture italienne vise à promouvoir l’architecture contemporaine considérant l’architecture un moyen de dialogue entre le concepteur, le client et le cabinet. Cette attribution permet de passer en revue l'état de la production architecturale dans le pays, les tendances et les nouveaux acteurs[3].

Le prix est divisé en différentes catégories :

  • Médaille d'or au travail
  • Prix spécial pour le premier travail
  • Prix spécial au client
  • Prix spécial pour la recherche.

Il y a également six mentions honorables liées à autant de sections du bâtiment.

Jury , lauréats et projets récompensés depuis 2003[modifier | modifier le code]

2003[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andrea Branzi, Il design italiano 1964-2000, 2008.
  • Agnolodomenico Pica, Storia della Triennale 1918-1957, Milan, Edizioni del Milione, 1957.
  • Elena Del Drago, La Triennale di Milano. Design, territorio, impresa, Rome, Luca Sossella, 2004.
  • Paola Nicolin,Castelli di carte. La XIV Triennale di Milano, 1968, Macerata, Quodlibet, 2011.
  • Luca Molinari, Medaglia d'oro all'architettura italiana = Gold medal for Italian architecture, Triennale di Milano 2003 ( (ISBN 978-88-8598-040-2))
  • Fulvio Irace, Medaglia d'oro all'architettura italiana = Gold medal for italian architecture: 2006, Mondadori Electa, 2006 ( (ISBN 978-88-3704-564-7))
  • Fulvio Irace, Medaglia d'oro all'architettura italiana = Gold medal for italian architecture : 2009 , Ed. Hoepli, 2009( (ISBN 9788837071387))
  • Ennio Brion, Medaglia d'oro all'architettura italiana 2012, IV edizione, Editrice Compositori, 2012 ( (ISBN 978-88-7794-785-7))
  • Fondazione La Triennale di Milano], Medaglia d'Oro all'Architettura Italiana 2015 = Gold Medal for Italian Architecture 2015, Mandragora, 2015 ( (ISBN 978-88-7461-286-4))

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]