Mât de misaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le mât de misaine est le mât plus petit à l'avant d'un voilier à deux mâts et plus.

Le mât de misaine (foremast en anglais) est le mât à l'avant d'un voilier, devant le grand-mât. Il porte une voile basse principale appelée misaine ou voile de misaine (gréements carrées ou auriques).

Le mât de misaine est moins haut que le le grand-mât, même si souvent les hauteurs sont presque équivalentes.

Etymologie et sémantique[modifier | modifier le code]

Le mât porte le nom de sa voile principale. Misaine, vient de l'italien mezzana à la premiere moitié du XIVe siècle[1] qui veut dire "milieu". L'origine de terme ne désigne pas la position actuelle de la voile situé à l'avant. Cette différence s'explique historiquement : la voile centrale des caraques médiévales à trois mât s'appelait "misaine" (mezzana)[2]. Sur ces navires un mât fut supprimé en dans les flottes françaises et britanniques[2]. Les français considérant que c'était le mât avant des baraques qui avait été supprimé, le mât de misaine étant désormais à l'avant, les anglais et d'autres pays, considèrent que c'était le mât arrière des caraques qui avait été retiré, le mât de misaine étant désormais à l'arrière[2]. Lors du retour massif des gréement à trois mât au cours du XVIIe siècle, l'appellation dans chaque pays fut conservé, donnant lieux à des confusions sémantiques[2].

Il existe ainsi des faux amis avec d'autres langues : mesana en espagnol, mizzen en anglais, mezzana en italien, ou mesanmast en suédois désignent ainsi le mât implanté en arrière du grand mât, celui que l'on appelle en français mât d'artimon. Le terme anglais pour mât de misaine est foremast.

Description[modifier | modifier le code]

Position de mât définissant la typologie d'un navire.[modifier | modifier le code]

Mât de misaine de l'Hermione.

Le mât de misaine se situe à l'avant d'un navire, devant le grand-mât[3] :

  • Sur un voilier à deux mâts, le mât avant est appelé mât de misaine s'il est le plus petit (cas des bricks, goélettes, ...). Dans le cas où le mât le plus grand est situé à l'avant, il n'y a pas de mât de misaine mais un grand-mât (avant) et un mât d'artimon (arrière) : C'est le cas notamment des ketchs.
  • Sur un trois-mâts ou un navire à plus de trois mâts, le mât de misaine est toujours le mât le plus à l'avant.

Voilure (gréements carrés et auriques)[modifier | modifier le code]

Il porte une voile principale à sa base, appelée misaine ou voile de misaine (gréements carrées ou auriques).

Pour les gréements auriques les voiles hautes du mât s'appellent des flèches, pour les gréements carrés, les voiles hautes, si elles existent se nomment de bas en haut : hunier, perroquet, cacatois, contre-cacatois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.cnrtl.fr/etymologie/Misaine »
  2. a b c et d Dictionnaire de la Mer (Jean MERRIEN, Edition Omnibus, 2001), Page 588
  3. Guide des gréements (Le Chasse Marée, 2000)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Guide des gréements : Petite encyclopédie des voiliers anciens, Le Chasse Marée, , 127 p. (ISBN 2903708649)
  • Jean Merrien, Dictionnaire de la mer : Savoir-faire, traditions, vocabulaire, techniques, Omnibus, réédition 2001 (réimpr. 2014), 861 p. (ISBN 9782258113275)

Articles connexes[modifier | modifier le code]