Márton Bukovi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Márton Bukovi
Image illustrative de l’article Márton Bukovi
Biographie
Nom Márton Bukovi
Marcel Bukovi (prénom francisé)
Nationalité Drapeau : Hongrie Hongrois
Naissance
Lieu Budapest
Décès (à 81 ans)
Lieu Sète
Poste Défenseur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1926-1933Drapeau : Royaume de Hongrie Ferencváros
1933-1935Drapeau : France FC Sète
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1926-1930Drapeau : Royaume de Hongrie Hongrie12 (0)[1]
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1935-1941Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Građanski Zagreb
1941-1945Flag of Independent State of Croatia.svg Građanski Zagreb
1945-1947Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Dinamo Zagreb
1947-1954Drapeau : République populaire de Hongrie MTK Budapest
1955-1956Drapeau : République populaire de Hongrie Újpest FC
1956-1957 Drapeau : Hongrie Hongrie
1957-1959 Drapeau : Hongrie MTK Budapest
1960-1961Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Dinamo Zagreb
1962-1964Drapeau : Hongrie Diósgyőri VTK
1965-1967Drapeau : Grèce Olympiakos
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Márton Bukovi, connu en France sous le nom de Marcel Bukovi, est un footballeur international hongrois, né le 10 décembre 1903 à Budapest, en Hongrie et mort le 2 février 1985 à Sète en France.

Il évolue au poste de défenseur dans les clubs du Ferencváros et du FC Sète entre 1926 et 1935[2] et connait douze sélections sous le maillot de la Hongrie[3].

À la fin de sa carrière de joueur, il se reconvertit dès la saison suivante au poste d'entraineur. Entre 1936 et 1967, il officie sur le banc de six clubs ainsi que sur celui de la sélection hongroise[2]. Avec ses compatriotes Béla Guttmann et Gusztáv Sebes, il est considéré comme l'un des trois inventeurs et précurseurs du schéma tactique en 4-2-4.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

La carrière de joueur de Márton Bukovi est très lié au club hongrois du Ferencvárosi Torna Club. Il joue durant sept saisons, remporte la Coupe Mitropa en 1928, quatre championnats, trois Coupes nationales et y connait l'ensemble de ses sélections en équipe nationale.

Il rejoint le FC Sète lors de la saison 1933-1934 et participe au premier doublé Coupe-Championnat de l'histoire du football français professionnel[4]. Il dispute l'ensemble des vingt-six matchs de championnat[5] ainsi que la demi-finale[6] et la finale[3] de Coupe de France. Lors de la saison 1934-1935, il termine quatrième du championnat et quart de finaliste de la Coupe de France[7].

Reconversion au poste d'entraineur[modifier | modifier le code]

Gradanski Zagreb / Dinamo Zagreb[modifier | modifier le code]

Márton Bukovi prend les rênes de l'effectif du club yougoslave du Građanski Zagreb lors de la saison 1935-1936 et remporte deux championnats en 1937 et 1940. Durant la Seconde Guerre mondiale, la région n'est plus sous le joug yougoslave et devient l'État indépendant de Croatie. Le club dispute alors l'éphémère championnat de Croatie et remporte l'édition 1943. À la fin de la guerre, le Gradanski fusionne avec deux autres clubs pour devenir le Dinamo Zagreb. Toute période politique et tout nom de club confondus, Márton Bukovi reste douze saisons sur le banc du club et glane trois titres de champion.

Il effectue un retour d'une saison sur le banc en 1961.

MTK Budapest[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 1947-1948, il rejoint le MTK Budapest. En 1949, la Hongrie devient la République populaire de Hongrie ; État faisant partie de la sphère d'influence de l'URSS. Le club change ainsi plusieurs fois de nom : Textiles SE, Bástya SE, Vörös Lobogó SE puis de nouveau MTK. Tout nom de club confondus, Márton Bukovi reste neuf saisons sur le banc du club de 1948 à 1954 puis en 1958 et 1959 et glane trois titres de champion de Hongrie ainsi qu'une coupe nationale.

Sélectionneur national de l'équipe de Hongrie[modifier | modifier le code]

Márton Bukovi remplace Gusztáv Sebes à la tête de la sélection hongroise en mars 1956. Il effectue huit matchs dont la victoire un à zéro contre l'URSS au Stade Lénine de Moscou.

Olympiakos Le Pirée[modifier | modifier le code]

Márton Bukovi passe deux saisons sur le banc du club grec de l'Olympiakos en 1965-1966 et 1966-1967. Le club connait des résultats médiocres et il le fait renaître. Il s'appuie sur des jeunes joueurs et remporte le championnat deux fois consécutivement. Le début de saison 1967-1968 n'est pas conforme aux exigences des responsables du club et il est limogé en novembre-décembre. Il n'oppose aucune résistance à cette décision car il n'est pas contre le fait de quitter le pays suite aux prémices de l'arrivée de la Dictature des colonels.

Autres clubs entrainés[modifier | modifier le code]

Márton Bukovi entraine également deux autres clubs hongrois au cours de sa carrière. Il est à la tête de l'Újpest FC en 1955-1956 et du Diósgyőri VTK de 1962 à 1964.

Précurseur du 4-2-4[modifier | modifier le code]

Lors de son premier passage au MTK Budapest, il a sous ses ordres les attaquants internationaux Péter Palotás et Nándor Hidegkuti et expérimente le schéma tactique en 4-2-4. L'innovation vient dans le fait d'associer les deux joueurs dans un rôle d'avant-centre épaulé par un dribbleur habile gravitant autour et disposé à lui donné le ballon[8].

Bukovi est également l'assistant du sélectionneur Gusztáv Sebes dans la première moitié des années 1950. L'idée est reprise par la sélection hongroise qui connait alors son apogée avec le Onze d'or hongrois, qui est le nom donné à la période où l'équipe nationale hongroise remporte les Jeux olympiques d'été de 1952 et termine finaliste de la Coupe du monde 1954.

En 1953, la Hongrie applique ce schéma qui permet à Nándor Hidegkuti d'inscrire un triplé et de battre l'Angleterre dans le stade de Wembley sur le score de six buts à trois[8]. En 1954, un match est de nouveau organisé en Hongrie entre les deux pays. L'Angleterre reste fidèle à son schéma en WM et la Hongrie gagne de nouveau, sur un score de sept buts à un[8]. Le , la Hongrie bat l'URSS au Stade Lénine sur le score de un but à zéro. Les victoires hongroises en Angleterre et en URSS coïncide avec les premières défaites à domicile de l'histoire de ces deux pays et la Hongrie obtient ces deux performances en évoluant en 4-2-4.

Ce 4-2-4 est repris par l'équipe du Brésil dans les années 1960 et 1970 et remporte deux Coupes du monde en 1962 et 1970. Ce schéma est aussi considéré comme les prémices du Football total qu'applique l'Ajax Amsterdam durant la décennie 1970, le 4-3-3 hollandais découlant du 4-2-4[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraineur[modifier | modifier le code]

Statistiques personnelles en championnat et par saison[modifier | modifier le code]

Année Équipe Championnat Matchs Buts
1926-1927 Ferencváros Drapeau : Hongrie Division 1
1927-1928 Ferencváros Drapeau : Hongrie Division 1
1928-1929 Ferencváros Drapeau : Hongrie Division 1
1929-1930 Ferencváros Drapeau : Hongrie Division 1
1930-1931 Ferencváros Drapeau : Hongrie Division 1
1931-1932 Ferencváros Drapeau : Hongrie Division 1
1932-1933 Ferencváros Drapeau : Hongrie Division 1
1933-1934 FC Sète Drapeau : France Division 1 26 0
1934-1935 FC Sète Drapeau : France Division 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jonathan Wilson, Behind the Curtain: Travels in Football in Eastern Europe, 2006, Éditions Orion (ISBN 978-0-752869-07-0) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Ferenc Puskas, Puskas on Puskas: The Life and Times of a Footballing Legend, 1998, Éditions Rogan P. Taylor (ISBN 978-1-861051-56-1) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]