Mário Centeno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mário Centeno
Illustration.
Mário Centeno en 2018.
Fonctions
Gouverneur de la Banque du Portugal
En fonction depuis le
(3 mois et 7 jours)
Prédécesseur Carlos Costa (pt)
Ministre d'État portugais

(7 mois et 20 jours)
Premier ministre António Costa
Gouvernement XXIIe
Successeur João Leão
Président de l'Eurogroupe

(2 ans, 5 mois et 27 jours)
Élection
Prédécesseur Jeroen Dijsselbloem
Successeur Paschal Donohoe
Ministre des Finances

(4 ans, 6 mois et 20 jours)
Premier ministre António Costa
Gouvernement XXIe et XXIIe
Prédécesseur Maria Luís Albuquerque
Successeur João Leão
Biographie
Nom de naissance Mário José Gomes de Freitas Centeno
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Olhão (Portugal)
Nationalité Portugaise
Parti politique Indépendant
Diplômé de Université technique de Lisbonne
Université Harvard
Profession Économiste
Professeur des universités

Mário José Gomes de Freitas Centeno est un économiste, universitaire et homme d'État portugais, né le à Olhão.

Proche du Parti socialiste (PS), il est élu député de Lisbonne en 2015, puis devient peu après ministre des Finances. Il conserve ce poste, avec le titre de ministre d'État, après les élections de 2019. En 2018, il est choisi par ses pairs comme président de l'Eurogroupe. Il renonce en 2020 à postuler une nouvelle fois à ce poste après avoir renoncé à ses fonctions ministérielles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Il obtient en 1990 une licence en économie puis une maîtrise en mathématiques appliquées de l'Institut supérieur d'économie et de gestion (ISEG) de l'Université technique de Lisbonne (UTL) trois ans plus tard. Il complète ce cursus à la Harvard Business School de l'université Harvard, avec une maîtrise d'économie en 1998 et un doctorat en 2000.

Il rejoint alors la Banque du Portugal en tant qu'économiste. Entre 2004 et 2013, il est directeur adjoint du département des Études économiques. Parallèlement, il est professeur des universités à l'ISEG.

Ministre des Finances[modifier | modifier le code]

Proche du Parti socialiste (PS), il est élu député du district de Lisbonne à l'Assemblée de la République lors des élections législatives du . Le suivant, Mário Centeno est nommé ministre des Finances du gouvernement minoritaire du socialiste António Costa.

Le , il est élu président de l'Eurogroupe par ses pairs au deuxième tour de scrutin face au libéral luxembourgeois Pierre Gramegna[1].

D’obédience libérale, il défend une politique de rigueur budgétaire. Sa décision de renflouer pour près de deux milliards d'euros Novo Banco provoque l'ire de la gauche radicale et des communistes, partenaires du gouvernement, qui lui reprochent de préférer assainir les banques privées plutôt que d’investir dans le secteur public[2].

Gouverneur de la Banque du Portugal[modifier | modifier le code]

Son départ du gouvernement est réclamé en mai 2020 par l'opposition, après qu'il a reconnu avoir déjà versé un nouveau prêt à Novo Banco alors qu'il avait affirmé devant l'Assemblée de la République que l'argent ne serait débloqué qu'après un audit. Le , le Premier ministre António Costa réaffirme publiquement sa confiance en son ministre des Finances[3].

Son départ du gouvernement est annoncé le , son remplacement par le secrétaire d'État au Budget João Leão devant intervenir six jours plus tard[4]. Il est proposé le par Costa comme futur gouverneur de la Banque du Portugal, un poste appelé à se libérer sous dix jours[5]. Il prend officiellement ses fonctions le , après avoir été formellement nommé par le conseil des ministres[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Portugais Mario Centeno élu président de l’Eurogroupe », sur Le Monde, (consulté le 4 décembre 2017).
  2. Mickaël Correia, « La face cachée du miracle portugais », sur Le Monde diplomatique, (consulté le 17 octobre 2019)
  3. « Portugal: Mario Centeno sauve son poste aux Finances », sur Le Figaro, (consulté le 9 juin 2020)
  4. (es) « Mário Centeno abandona el Gobierno portugués », sur El País, (consulté le 9 juin 2020)
  5. « Mario Centeno bientôt gouverneur de la Banque du Portugal », sur Zone Bourse, (consulté le 26 juin 2020)
  6. « Mario Centeno nommé gouverneur de la Banque du Portugal », sur Ouest-France, (consulté le 20 juillet 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]