Amoroso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Márcio Amoroso dos Santos)
Aller à : navigation, rechercher
Amoroso
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Brésil Guarani FC
Biographie
Nom Márcio Amoroso dos Santos
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance (42 ans)
Lieu Brasília (Brésil)
Taille 1,80 m
Période pro. 1992-2010
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1992-1995 Drapeau : Brésil Guarani FC 039 (28)
1992-1993 Drapeau du Japon Tokyo Verdy 019 (16)
1996 Drapeau : Brésil Flamengo 016 0(6)
1996-1999 Drapeau : Italie Udinese Calcio 104 (42)
1999-2001 Drapeau : Italie Parme AC 052 (18)
2001-2004 Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 089 (43)
2004-2005 Drapeau : Espagne Málaga CF 029 0(5)
2005 Drapeau : Brésil São Paulo 028 (16)
2006 Drapeau : Italie Milan AC 005 0(1)
2006-2007 Drapeau : Brésil Corinthians Paulista 014 0(3)
2007 Drapeau : Brésil Grêmio Porto Alegre 011 0(0)
2008 Drapeau : Grèce Áris Thessaloníki 012 0(2)
2009 Drapeau : Brésil Guarani FC 023 0(4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1995-2003 Drapeau : Brésil Brésil 020 0(9)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Amoroso, de son nom complet Márcio Amoroso dos Santos, est un footballeur brésilien né le à Santo António de Jesus (Bahia, Brésil) qui évolue au poste d'attaquant dans les années 1990 et 2000.

Amoroso joue pour de nombreux clubs en Europe, au Japon ou au Brésil et représente à plusieurs reprises la sélection brésilienne. Le ballon d'or brésilien de 1994 remporte notamment la Copa América 199 avec le Brésil.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts au Brésil[modifier | modifier le code]

Amoroso commence sa carrière au Brésil, dans le Guarani FC, en 1992. En juillet 1992, il est prêté au club japonais Tokyo Verdy, qui évolue alors en J. League, et remporte deux titres de J. League[1]. Il retourne deux ans après, en 1994 au Guarani et termine le Championnat du Brésil 1994 en tant que meilleur buteur de la saison avec 19 réalisations[2]. Il reçoit ainsi le Bola de Ouro (ballon d'or brésilien) en 1994 et est désigné comme le meilleur attaquant du championnat par le magazine Placar[3]. En 1995, il fait ses débuts avec la sélection brésilienne.

Succès en Italie à l'Udinese et à Parme[modifier | modifier le code]

En 1996, il est transféré au Flamengo mais rejoint finalement la Serie A et l'Udinese Calcio mi-1996[4]. Lors de ce passage à l'Udinese, il évolue aux côtés de Oliver Bierhoff dans une équipe très offensive organisée en 3-4-3. Il termine sa première saison en Italie à la cinquième position du championnat[4]'[5]. Lorsque le meilleur buteur de l'Udinese et de la Serie A, Bierhoff, quitte l'Udinese pour l'AC Milan en 1998, beaucoup pensent que l'Udinese aura du mal à réaliser une telle saison, le club terminant troisième de Serie A. Finalement, Amoroso devient l'élément majeur de l'équipe et termine en septième position et meilleur buteur du championnat avec 22 buts marqués[5]. Ses bonnes performances en club lui permettent d'être sélectionné avec l'équipe du Brésil pour la Copa América 1999. Il remporte la compétition organisée au Paraguay et il est l'auteur d'un doublé contre le Venezuela lors d'une large victoire 7 buts à 0 du Brésil[6].

La saison suivante, en 1999-200, il est transféré pour la somme de 30 millions d'euros au Parme FC, tout juste vainqueur de la Coupe UEFA 1998-1999 et de la Coupe d'Italie 1998-1999[4]. Malgré un début de saison prometteur, avec une victoire en Supercoupe d'Italie 1999[5], Parme ne parvient pas à exploiter les qualités de son équipe et termine quatrième du championnat. Amoroso, lui, ne retrouve pas la forme qu'il avait à l'Udinese à cause de nombreuses blessures, qui le suivent encore l'année suivante[7]. Avec la sélection brésilienne, il joue deux matchs comptant pour les tours préliminaires du mondial 2002, contre l'Équateur et le Chili[8]. Lors de la saison 2000-2001, Parme se hisse, malgré les difficultés de son attaquant Amoroso, à la cinquième position du championnat en 2001 et atteint la finale de coupe d'Italie 2001[9].

Derniers succès européens[modifier | modifier le code]

Après deux saisons à Parme, Amoroso rejoint le Borussia Dortmund, en Allemagne, pour plus de 25 millions d'euros[10], un record pour le championnat allemand[11]. Amoroso remporte le championnat d'Allemagne lors de la saison 2001-2002 et termine meilleur buteur de Bundesliga la même saison[4]. Il aide le club à atteindre la finale de la Coupe UEFA 2001-2002, face au Feyenoord Rotterdam mais son penalty ne suffit pas à son équipe pour remporter la compétition (défaite 3-2)[12]. Il inscrit un triplé, le 4 avril 2002, contre le Milan AC, lors des demi-finales de cette compétition[13]. Les deux saisons qui suivent sont bien plus difficiles avec Dortmund puisque Amoroso est blessé à plusieurs reprises[4]. Amoroso évolue avec le Málaga CF la saison suivante[4]. Remplaçant, il ne joue que 29 matchs pour le club espagnol et trouve le chemin des filets à cinq reprises tandis que son club termine à la dixième place du championnat d'Espagne[4]. Les difficultés que rencontre Amoroso coïncident avec ses derniers matchs en sélection. Entre 1995 et 2003, il aura été sélectionné à 19 reprises en équipe du Brésil et inscrit 9 buts pour son pays[14].

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

Succès en Copa Libertadores avec São Paulo[modifier | modifier le code]

Amoroso rejoint le São Paulo Futebol Clube à l'été 2005, et participe immédiatement à la Copa Libertadores 2005 avec le club, la compétition la plus prestigieuse d'Amérique[15]. Le club remporte la compétition face à l'Atlético Paranaense[16] et se qualifie donc pour le Championnat du monde des clubs de la FIFA 2005 au Japon. En janvier 2006, après la victoire du club dans la compétition et le titre de meilleur buteur du tournoi[17], Amoroso retourne en Italie et signe un contrat de dix-huit mois avec l'AC Milan pour remplacer Christian Vieri, transféré à l'AS Monaco[18].

Difficultés et blessures en Europe et au Brésil[modifier | modifier le code]

Après une moitié de saison ratée en Italie, à l'AC Milan, Amoroso accepte de résilier son contrat avec le club, le 1er septembre 2006 et signe immédiatement un contrat avec le club brésilien Corinthians. Amoroso reçoit le numéro 10 de l'équipe à la suite du départ de Carlos Tévez pour West Ham United[19]. Ne réussissant pas à exprimer son football, il résilie son contrat avec le club en avril 2007 et rejoint le Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense. Dès août 2007, Amoroso ne joue aucun match avec son équipe et voit son contrat résilié à cause de sa méforme[20]. En janvier 2008, il signe un contrat d'un an-et-demi en Grèce, avec l'Áris Thessaloniki. Il ne reste finalement que six mois au club et retourne, fin 2008, dans son premier club, le Guarani Futebol Clube pour la saison 2009[21]. Il prend sa retraite à la fin de la saison, à l'âge de 34 ans, à causes de nombreuses blessures qui l'ont handicapé durant la fin de sa carrière.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Marcio Amoroso au 11 juin 2016[22]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Brésil Brésil Total
Division M B M B M B C M B M B M B
1993 Drapeau du Japon Verdy Kawasaki J-League 19 16 - - - - - - - - - 19 16
1994 Drapeau du Brésil Guarani FC Serie A 26 19 - - - - - - - - - 26 19
1995 Drapeau du Brésil Guarani FC Serie A 13 9 - - - - - - - 1 0 14 9
1996 Drapeau du Brésil Flamengo Serie A 16 6 5 1 - - - - - 0 0 21 7
1996-1997 Drapeau de l'Italie Udinese Calcio Serie A 28 12 1 0 - - - - - 0 0 29 12
1997-1998 Drapeau de l'Italie Udinese Calcio Serie A 25 5 4 1 - - C3 4 0 0 0 33 6
1998-1999 Drapeau de l'Italie Udinese Calcio Serie A 33 22 8 2 - - C3 2 0 7 7 50 31
1999-2000 Drapeau de l'Italie Parme FC Serie A 16 4 0 0 1 0 C3 1 0 7 2 25 6
2000-2001 Drapeau de l'Italie Parme FC Serie A 23 7 6 4 - - C3 5 3 1 0 35 14
2001-2002 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 31 18 2 0 1 1 C1+C3 13 8 0 0 47 27
2002-2003 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 24 6 1 0 3 2 C1 9 3 4 0 41 11
2003-2004 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 4 4 3 2 - - C3 2 2 - - 9 8
2003-2004 Drapeau de l'Espagne Málaga CF Primera Division 29 5 - - - - - - - - - 29 5
2005 Drapeau du Brésil São Paulo FC Serie A 22 12 0 0 - - CL 6 4 - - 28 16
2005-2006 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 4 1 1 0 - - - - - - - 5 1
2006 Drapeau du Brésil Corinthians Serie A 12 2 5 1 - - CL 2 1 - - 19 4
2007 Drapeau du Brésil Grêmio Porto Alegre Serie A 6 0 0 0 - - CL 5 0 - - 11 0
2007-2008 Drapeau de la Grèce Aris Salonique Super League 12 2 0 0 - - - - - - - 12 2
2009-2010 Drapeau du Brésil Guarani FC Serie B 23 4 - - - - - - - - - 23 4
Total sur la carrière 366 154 36 11 5 3 - 49 21 20 9 476 198

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Fiche de Marcio AMOROSO () , Football - L'Equipe.fr », sur www.lequipe.fr
  2. « Amoroso, the fading star », BBC,‎ (lire en ligne)
  3. « VÍDEO: Além de artilheiro, Amoroso foi Bola de Prata e de Ouro no Brasileiro de 94; relembre », sur ESPN
  4. a, b, c, d, e, f et g « Marcio Amoroso, a one off »
  5. a, b et c « Amoroso: ' Udin casa mia , il Parma e quella telefonata con Moratti' », sur Tiscali Sport
  6. Feuille du match Brésil - Venezuela sur footballdatabase.eu
  7. (it) Giuseppe Mazza, « Che fine ha fatto Marcio Amoroso? La storia di un bomber dal calcio all'edilizia [VIDEO] », sur CalcioWeb,‎
  8. Fiche d'Amoroso sur fifa.com
  9. « la Repubblica/sport: Coppa alla Fiorentina col pareggio piu' bello », sur www.repubblica.it
  10. « Amoroso à Dortmund pour 170 MF », sur sport.fr
  11. (en) « Amoroso happy to stay at Dortmund », sur skysports.com
  12. uefa.com, « UEFA Europa League 2001/02 - History - Feyenoord-Dortmund – UEFA.com », sur Uefa.com,‎
  13. Feuille du match Borussia Dortmund - Milan AC sur footballdatabase.eu
  14. Fiche d'Amoroso sur national-football-teams.com
  15. (en) FIFA.com, « Sao Paulo: The kings », sur FIFA.com,‎
  16. « Copa Libertadores 2005 », sur www.rsssf.com
  17. « Sao Paulo 1-0 Liverpool », BBC,‎ (lire en ligne)
  18. (en) « Milan bring in Amoroso as cover », sur The Irish Times
  19. (en) FIFA.com, « Transfers – as easy as putting pen to paper? », sur FIFA.com,‎
  20. « Grêmio oficializa saída de Amoroso », sur Portal Oficial do Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense
  21. « Guarani acerta retorno do atacante Amoroso - Terra - Paulista », sur esportes.terra.com.br
  22. Fiche de Márcio Amoroso dos Santos sur footballdatabase.eu