M'Chedallah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
M'Chedallah
Noms
Nom arabe مشدا الله
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Kabylie
Wilaya Bouira
Daïra M'Chedallah
Code postal 10003
Code ONS 1037
Démographie
Population 25 563 hab.
Densité 448 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 21′ 55″ N 4° 16′ 15″ E / 36.365181, 4.27093536° 21′ 55″ Nord 4° 16′ 15″ Est / 36.365181, 4.270935
Altitude 440m (moyenne) m
Superficie 57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
M'Chedallah

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
M'Chedallah

M'Chedallah (Imcheddalène ou Imceddalen en kabyle), ou Maillot (nom colonial), est une commune de la wilaya de Bouira et chef-lieu de la daïra homonyme, située à 45 km environ à l'est de Bouira.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de M'Chedallah est située sur le versant méridional de la chaîne de Djurdjura couvrant une partie de la vallée de Sahel (qui s'étend de Tazmalet à Lakhdaria ). Elle occupe une position stratégique entre la vallée de la Soumam et la plaine de Sahel - Elsnam d'une part, et entre la chaîne de Djurdjura au nord et les hauts plateaux au sud, d'une autre part.

Par sa position géographique privilégiée elle représente un carrefour géographique de premier ordre. Elle est traversée par les routes nationales suivantes :

  • la RN 30 : M'Chedallah- Tassaft Ouguemoun- Beni Yenni- Boghni - Draa El Mizan. Cette route traverse le Parc National du Djurdjura via le col de Tizi N'Kouilel;
  • la RN15 : Oued Aissi- Larbaâ Nath Irathen- Aïn El Hammam- Tirourda- Chourfa-M'Chedallah.

Le chef-lieu de la commune se situe à 150 km d'Alger, 100 km de Béjaia, 75 km de B.B.A, et 30 km d'Akbou.   

Climat[modifier | modifier le code]

M'Chedallah bénéficie d'un climat méditerranéen de type Csa[Quoi ?] selon la classification de Köppen, avec des hivers humides et doux et des étés secs et chauds. La moyenne des précipitations annuelles atteints 610 mm.

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

Lors de sa création en 1885, la commune de M'Chedallah est composée à partir des localités suivantes[1] :

  • At Yekhlef
  • Al3uc
  • Iwaquren
  • Ighil Uyazid
  • M'Chedallah centre
  • M'Chedallah Ughazi
  • At Yevrahim -Tamurt Uzemur
  • Acif Acemad

Histoire[modifier | modifier le code]

Présence turque (1515-1830)[modifier | modifier le code]

Durant l’occupation ottomane qui aura duré plus de trois siècles, cette région est restée insoumise tout le temps en guerre contre les Turcs, en refusant de payer les impôts, sauf pour ceux qui avaient préféré vivre dans les plaines et se soumettre aux lois de l’occupant, mais les historiens ne l’évoquent que pour parler des batailles qui s’y déroulent à l’occasion du passage des caravanes turques de Constantine à Alger.

Présence française[modifier | modifier le code]

Le nom de Maillot est intimement lié aux succès notables de la lutte qui dut être menée en Algérie contre le paludisme. Ce médecin militaire, né à Briey (Meurthe et Moselle) en 1804, mort à Paris en 1894, introduisit en Algérie l'usage courant de la quinine. Sa mort ne laissa pas les Algériens indifférents. De nombreux témoignages le prouvèrent. C'est ainsi qu'en 1880 le nom de Maillot fut donné à un village de Kabylie et, durant la guerre 1914-1918, à l'hôpital militaire du dey.

En 1895, on ouvrit à Alger une souscription en vue d'élever un monument à la mémoire du grand médecin.

Création du centre[modifier | modifier le code]

Le lieu d’implantation de Maillot a été décidé par rapport à sa position sur les hauteurs avec un climat plus sain que la plaine. Pour l’implanter, il fallait procéder à une opération d’expropriation. L’administration a indemnisé les chefs de tribus des douars qui vivaient misérablement sous les tentes.

C’est ainsi que fut créé le village de Maillot sur les terres à l'abandon des Ouled Brahim, fraction importante faisant partie des douze tribus de la tribu des M’Chedallah.

Après plusieurs mois de tractations pour l’eau, les premiers colons arrivèrent vers la fin de 1882. Au total, il était prévu cinquante familles civiles mais en fin de compte les premiers colons arrivés le 20 octobre 1882 n’étaient que onze. Et depuis, ce fut un va-et-vient incessant de familles qui occupèrent la région. Les cultures, en l’occurrence les vignobles n’étaient pas prospères dans cette région, ce qui a dissuadé plus d’un à s’y installer[2].

Personnalité liée à la commune[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret no 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Bouira, page 1493.
  2. Atlas de l'Algérie 1830-1960, Éditions Archives & Culture,‎ , 80 p. (ISBN 978-2-35077-157-1, présentation en ligne).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]