Lytta Basset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basset.
Lytta Basset
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
RaiateaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Lytta JacotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Albert Jacot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Madeleine Jacot-Verdeil (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Distinction

Lytta Basset, née le à Raiatea en Polynésie française, est une philosophe et théologienne protestante suisse qui, après avoir été pasteur de l'Église réformée à Genève, a occupé un poste de professeur de théologie pratique à la Faculté de théologie (fermée en 2015) de l'université de Neuchâtel. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages spirituels qui ont connu une importante audience dans la littérature religieuse, notamment avec le succès de Sainte Colère paru en 2002, où, à travers les figures de Jacob, Job et Jésus, elle développe la thèse selon laquelle c'est par la colère que se construit une foi adulte et personnelle.

Lytta Basset dirige la revue internationale de théologie de l'Université de Neuchâtel La chair et le souffle[1]. Elle est également une militante engagée dans plusieurs associations pour le développement durable et contre la violence[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lytta Basset est née Jacot[3] le à Raiatea en Polynésie française d'Albert Jacot pasteur missionnaire et de Madeleine Verdeil[4], poète[5]. Elle a reçu une formation philosophique (maîtrise et préparation de l’agrégation) et théologique (doctorat sur le problème du mal subi, de ses séquelles, des questions de culpabilité, pardon et réconciliation). Elle a une spécialisation en théologie pratique, particulièrement dans le domaine de l’accompagnement spirituel, de la relation d’aide, de l’articulation entre spiritualité et sciences humaines[6]. Elle a vécu et travaillé en Inde, en Iran, à Djibouti et aux États-Unis[5].

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]


prix Siloé 2003
prix de littérature religieuse[7]. 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]