Lyse Leduc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lyse Leduc (née le à Montréal) est une enseignante et une femme politique québécoise. Elle a été députée de la circonscription de Mille-Îles à l'Assemblée nationale du Québec de 1994 à 2003.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Noël Leduc et d'Hélène Coutu, enseignants. Elle obtient un certificat en histoire de l'art et un certificat en andragogie de l'université de Montréal[1].

De 1957 à 1982, elle enseigne à la Commission des écoles catholiques de Montréal. De 1983 à 1994, elle est directrice générale du Conseil d'intervention pour l'accès des femmes au travail[1].

Lors de l'élection générale québécoise de 1994, elle est élue députée du Parti québécois dans la circonscription de Mille-Îles. Elle est adjointe parlementaire du ministre responsable de la région de Laval de 1996 à 1998. Elle est réélue députée lors de l'élection générale de 1998. Elle est adjointe parlementaire à la ministre d'État à la Santé et aux Services sociaux de 1999 à 2001 et à la ministre d'État à la Culture et aux Communications de 2001 à 2003. Elle est présidente du Réseau des femmes parlementaires des Amériques. Elle ne se représente pas comme députée lors de l'élection générale de 2003[1].

Aux dires de Gilles Vaillancourt, ex-maire de Laval, elle n'aurait pas eu droit à des enveloppes d'argent comptant sous prétexte qu'elle était "folle".(Francis Vailles, La Presse, 10 juillet 2013, Vaillancourt ciblait la plupart des candidats-vedettes, http://www.lapresse.ca/actualites/201307/09/01-4669309-vaillancourt-ciblait-la-plupart-des-candidats-vedettes.php)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Lyse LEDUC », notice biographique sur le site de l'Assemblée nationale