Lyon républicain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les crimes de Peyrebeille, feuilleton de Victor Chauvet paru dans Lyon Républicain en 1885. Affiche de Jules Chéret

Le Lyon républicain était un des nombreux quotidiens basés à Lyon au XIXe siècle, fondé en 1878[1].

Historique[modifier | modifier le code]

C'était l'un des grands quotidiens radicaux, qui avait recueilli la plupart des lecteurs d'un autre quotidien lyonnais proche des radicaux, le Petit Lyonnais, disparu en 1901[2]. Il avait avant la première guerre mondiale un tirage d'environ 100 000 exemplaires, du même niveau que son rival plus à droite Le Progrès de Lyon. Il avait déjà 80 000 exemplaires en 1885[3] contre 75 000 au Progrès de Lyon.

Références[modifier | modifier le code]