Lynx (avion suborbital)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maquette d'un Lynx (Amsterdam).
XCOR Lynx MK II Spaceship (36438950490).jpg
XCOR Lynx MK II Spaceship (36438949340).jpg

Le Lynx est un projet d'avion fusée biplace piloté destiné au tourisme spatial développé par la société XCOR Aerospace. Le projet est abandonné en 2017 lorsque XCOR Aerospace fait faillite[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

En 2008, après 9 ans de développement sur un moteur à carburant liquide, XCOR Aerospace annonce le lancement du projet Lynx[3], lance les tests des moteurs au sol, et démarre la commercialisation des réservations pour les vols du Lynx via la société RocketShip à 98 000 dollars la place. Rick Searfoss est recruté pour piloter le Lynx. À l'annonce de son lancement, le Lynx est un concurrent direct du SpaceShipTwo de Virgin[4].

En , XCOR Aerospace est en difficulté financière : le projet Lynx est alors mis de côté, et l'entreprise licencie la moitié de son personnel[5]. Le projet est abandonné en 2017 lorsque XCOR Aerospace fait faillite[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le Lynx est propulsé par quatre moteurs de type LOX-méthane dont l'alimentation est assuré par une pompe à piston[6],[4]. L'avion décolle à l'horizontale et se dresse graduellement à la verticale (80 degrés) pour atteindre la vitesse Mach 2 (ou 2,9 selon le moteur, Lynx Mark I ou II) avec sa puissance de 13 kilonewton[7]. Le mur du son est franchi en 58 secondes, et 3-4 minutes sont nécessaires pour sortir de l'atmosphère terrestre[8].

Les Lynx sont construits dans une base du désert des Mojaves en Californie, et à l'Aéroport international de Curaçao dans l'île antillaise de Curaçao[8].

Le Lynx est un biplace, donc dispose d'une capacité de deux passagers : le pilote et le voyageur[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Fin de l'aventure du tourisme spatial pour XCOR - Aerobuzz », Aerobuzz,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2018)
  2. a et b « Bankrupt Spaceflight Company's Space Plane Assets to Help Young Minds Soar », Space.com,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2018)
  3. « XCOR Aerospace se lance dans le tourisme spatial avec le Lynx », Mission pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France aux Etats-Unis,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Frank Lehot, « Le Lynx d'XCOR Aerospace, un avion suborbital biplace », Futura Sciences,‎ (lire en ligne)
  5. « [XCOR] Le Lynx à l’agonie », Spatio-Notes,‎ (lire en ligne)
  6. Jean Etienne, « En bref : XCor Aerospace se lance dans la course du tourisme spatial », sur Futura-Sciences, (consulté le 11 avril 2016)
  7. « Le grand retour des avions spatiaux », Science & Vie,‎ (lire en ligne)
  8. a et b Carolyne Parent, « Tourisme spatial - Voyager vraiment autrement », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  9. Marie Tison, « Rapide, écologique... et suborbital », La Presse,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]