Lydia Bailey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lydia Bailey
Réalisation Jean Negulesco
Scénario Michael Blankfort, Philip Dunne
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Pays d’origine États-Unis
Durée 89 minutes
Sortie 1952

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lydia Bailey est un film américain réalisé par Jean Negulesco et sorti en 1952.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Albion Hamlin, jeune avocat chargé par le gouvernement américain de recueillir la signature de Lydia Bailey, fille d'un milliardaire qui vient de décéder et, par son testament, de léguer toute sa fortune à son pays, débarque à Haïti en pleine confusion. Les représentants des États-Unis sont en train de faire leurs bagages, car la flotte napoléonienne commence à se masser le long des côtes. De plus, à l'intérieur, la révolte des noirs commence à se préciser sous la houlette de Toussaint Louverture. Le parti du vieux chef est lui-même en proie à des divergences d'opinion, les modérés s'étant rangés sous sa bannière, les radicaux, avec à leur tête un certain Mirabeau, prêts à chasser ou à massacrer tous les blancs. Aidé par Dick King, un compagnon de Louverture, Albion Hamlin peut rencontrer Lydia Bailey. Mais celle-ci, qui déteste son pays d'origine, refuse de contresigner le testament de son père. Elle va d'ailleurs épouser Gabriel D'Autremont, un Français qui s'apprête à rejoindre les troupes impériales…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]