Lycée privé Notre-Dame du Grandchamp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lycée privé Notre-Dame du Grandchamp
Localisation
Localisation Versailles, France
Informations
Fondation 1969
Directeur Emmanuel Vandroux
Type Lycée privé sous contrat
Niveau Lycée
Site web http://nd-grandchamp.fr/

Le lycée privé Notre-Dame du Grandchamp, souvent abrégé NDG, ou plus simplement Grandchamp, est un établissement d'enseignement secondaire français créé en 1969. Il est situé dans le quartier Saint-Louis à Versailles.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1804, le site de Grandchamp se tourne vers l'enseignement : les sœurs de la congrégation de Notre-Dame du Grandchamp achètent le domaine et s'y installent. Elles y fondent une maison d'éducation pour jeunes filles. Entre 1853 et 1858, Sarah Bernhardt y séjourne[réf. nécessaire]. Avec la loi de séparation des Églises et de l'État de 1905, qui oblige l’État à se séparer de tout lien avec la religion, les sœurs de la congrégation fuient en Angleterre.

En 1909, grâce à l'action de Mgr Gibier, qui fait de Grandchamp l’évêché de Versailles, le Petit séminaire s'y installe. En 1969, Grandchamp ouvre un lycée pour garçons ainsi qu'un collège. Il deviendra un lycée mixte en 1978.

Mise en examen du proviseur[modifier | modifier le code]

Le , le proviseur du lycée a été mis en examen pour détention d'images pédo-pornographiques et a été interdit d'exercer une activité sociale ou professionnelle en lien avec des mineurs après qu'il eut été révélé qu'il prenait des photos sous les jupes des collégiennes et des lycéennes[1]. En 2016 le tribunal de grande instance de Versailles a jugé d'un « non lieu » pour cette affaire[réf. nécessaire].

Condamnation en droit du travail[modifier | modifier le code]

Le , le lycée fut condamné à 2 500 euros de dommages et intérêts pour une violation du droit du travail qui provoqua la blessure grave d'une surveillante[2].

L'enseignement[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, le lycée est composé de deux pôles d'enseignement secondaire, ainsi que d'un pôle d'enseignement supérieur. Le Centre AlterPro de Montigny-le-Bretonneux est une annexe du lycée Notre-Dame du Grandchamp.

L'enseignement général[modifier | modifier le code]

Le lycée comporte trois classes en filière S, trois classes en filière ES et une classe en filière L. Le passage en filière générale est assez sélectif, il n'est pas rare de voir des élèves redoubler de plein gré leur seconde en vue d'obtenir la filière qu'ils désirent.

La réputation du lycée fait que, même si une majorité des élèves est d'origine versaillaise, une importante proportion d'élèves, pour la plupart issus de classes sociales aisées, provient des villes alentour, voire des Hauts-de-Seine.

Dans les classes de première et de terminale, les élèves sont obligés d'effectuer tous les samedis matin un devoir sur table de quatre heures en conditions d'examen type baccalauréat. Cette spécificité pédagogique, aujourd'hui largement utilisée par d'autres lycées, est le principal moteur des excellents taux de réussite au baccalauréat dont le lycée jouit depuis quelques années.

L'enseignement technologique et professionnel[modifier | modifier le code]

Il existe un enseignement professionnel préparant à différents baccalauréats professionnels et un enseignement technologique préparant aux baccalauréats STMG (quatre classes) spécialité Mercatique ou Ressources humaines et Communication ou Gestion et Finance. Par ailleurs, le lycée comporte une section européenne anglais pour les baccalauréats généraux et professionnels. Depuis septembre 2007, les baccalauréats STMG ont aussi leur section européenne anglais.

Le pôle d'enseignement supérieur comprend des brevets de technicien supérieur (BTS) classiques, des BTS en alternance et des licences classiques et alternance.

Les classes préparatoires économiques[modifier | modifier le code]

Le lycée accueille trois filières de classes préparatoires économiques : classes préparatoires économiques et commerciales (ECS), classes préparatoires économiques et commerciales (ECE) et classes préparatoires économiques et commerciales (ECT). En 2015, L'Étudiant donnait le classement suivant pour les concours de 2014 :

Filière Élèves admis dans
une grande école* de tiers 1
Taux
d'admission*
Taux moyen
sur 5 ans
Classement
national
Évolution
sur un an
ECE[3] 24 / 89 élèves 27 % 25 % 11e
sur 105
en diminution 1
ECS[4] 28 / 52 élèves 54 % 49 % 8e
sur 95
en augmentation 3
Source : Classement 2015 des prépas - L'Étudiant (Concours de 2014).
* le taux d'admission dépend des grandes écoles retenues par l'étude. Par exemple, en filière ECE et ECS,
ce sont HEC, ESSEC, et l'ESCP ; en khâgne, ce sont l'ENSAE, l'ENC, les trois ENS, et cinq écoles de commerce.

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 1re sur 52 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 15e au niveau national[5]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la « valeur ajoutée » (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[6].

Personnalités notables liées au lycée[modifier | modifier le code]

Professeurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]