Lycées professionnels maritimes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lycée maritime)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le lycée de la Défense, voir Lycée naval de Brest.

Les lycées professionnels maritimes sont des établissements d'enseignement public dépendant du ministère chargé de la mer, où sont dispensées diverses formations maritimes.

En France, 12 lycées maritimes accueillent, selon les sites, chaque année, entre 90 et 250 élèves lycéens en formation initiale et entre 150 et 450 adultes en formation continue (professionnels du monde maritime pour une nouvelle qualification ou en requalification/recyclage, demandeurs d'emploi, reconversion professionnelle).

Les lycées professionnels maritimes (et/ou acquacoles) régionaux[modifier | modifier le code]

Formations maritimes à partir de septembre 2009[modifier | modifier le code]

L'enseignement maritime se divise en trois types de formations :

  • La formation initiale (enseignée dans les lycées professionnels maritimes régionaux)
  • La formation continue (enseignée dans les lycées professionnels maritimes régionaux et au CEFCM)
  • La formation supérieure dispensée sur les sites de l'ENSM, anciennement ENMM.

Formations initiales[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2008 les lycées maritimes français enseignaient des CAPM, des BEPM ainsi que des BAC pro. Cependant, la réforme engagée par le gouvernement et consistant en la mise en place de baccalauréats en trois ans dans le domaine professionnel n'épargnera pas le secteur maritime. en effet, dès la rentrée scolaire de septembre 2009, les BEPM et BAC pro actuels (préparés en deux ans) seront « fusionnés » pour former des bac pro en trois ans.

Voici toutes les formations initiales qui seront enseignées dans les lycées professionnels maritimes français à partir de septembre 2009 :

Certificats d'aptitudes professionnelles maritimes (CAPM)[modifier | modifier le code]

  • Le CAPM Matelot en 2 ans (formation polyvalente pont - machine) prépare les jeunes issus des classes de 3e au métier de matelot polyvalent. Le titulaire du CAPM matelot est appelé à occuper un poste relatif à la conduite du navire, aux activités de pêche, au traitement des captures, à l'entretien du navire et à la réparation des engins de pêche.
La poursuite des études peut se faire par n'importe quel BEPM.
  • Le CAPM Conchyliculture en 2 ans prépare les jeunes issus des classes de 5e aux activités de production d'huîtres et de coquillages, et à la préparation des produits en vue de leur commercialisation.
La poursuite des études se fait généralement par le BEPM Cultures marines.

Baccalauréats professionnels en 3 ans[modifier | modifier le code]

  • Le BAC pro CGEM (Conduite & gestion des entreprises maritimes) option commerce/plaisance en 3 ans prépare les jeunes issus des classes de 3e aux métiers de matelot polyvalent et/ou de capitaine à bord des navires de jauge inférieure à 500 (UMS)
  • Le BAC pro CGEM option pêche en 3 ans prépare les jeunes issus des classes de 3e au métier de marin pêcheur polyvalent et/ou de patron de pêche à bord des navires de jauge inférieure à 500 (UMS).
  • Le BAC pro EMM (électromécanicien marine) en 3 ans prépare les jeunes issus des classes de 3e aux métiers d'électromécanicien et/ou de chef mécanicien à bord des navires.
  • Le BAC pro CM (Cultures marines) en trois ans prépare les jeunes issus des classes de 3e aux métiers de conchyliculteur et/ou pisciculteur dans des exploitations conchylicoles.

À partir de la rentrée 2014[modifier | modifier le code]

création de deux brevets de technicien supérieur maritime (BTSM)

BTSM MASEN (Maintenance des systèmes électro-navals)[modifier | modifier le code]

Ce BTSM a pour vocation de former des marins, techniciens supérieurs, opérationnels dans le domaine de la maintenance des systèmes électro-navals. Cette formation permet également l’accès à l’École nationale supérieure maritime et aux formations en vue de la délivrance des brevets de Chef de Quart Machine, second et chef mécanicien illimités.

  • Métiers visés :

Technicien embarqué, chargé de la surveillance et de la maintenance des installations électroniques, informatiques, de contrôle et de commande. Après quelques années d’expérience, vous serez capable d’exercer les fonctions d’officier spécialisé en systèmes électro-navals. Vous serez l’expert et le conseil auprès du commandant et du chef mécanicien du navire dans tous les domaines technologiques de pointe. Vous serez capable d’assurer l’encadrement du personnel d’exécution de la machine.

  • Compétences développées :

- Exploitation et maintien de la disponibilité opérationnelle des systèmes électroniques embarqués (électronique de puissance, électronique appliquée aux systèmes de communication, de radiocommunication et de détection radar) ; - Contrôle du bon fonctionnement et remise en état des systèmes de contrôle et de commande (capteurs, actionneurs, régulateurs, automates programmables) ; - Maintenance des systèmes informatiques industriels et domestiques ; - Exploitation et dépannage des réseaux numériques de transmission de données (avec ou sans fil) et des systèmes de supervision.


BTSM PGEM (Pêche et gestion de l’environnement marin)[modifier | modifier le code]

Ce BTSM a pour vocation de former des marins, techniciens supérieurs, opérationnels dans les domaines de la pêche et de la gestion de l’environnement marin. Cette formation permet également l’accès à l’École nationale supérieure maritime et aux formations en vue de la délivrance des brevets de Chef de Quart Passerelle, brevet de capitaine 3000 et de capitaine de pêche.

  • Métiers visés :

Secteur privé ou public : - Marin pêcheur, officier et commandant de navire de pêche, patron artisan à la pêche ; - Cadre dans les coopératives maritimes ; - Technicien dans des bureaux d’études spécialisées dans l’environnement ou la pêche ; - Chargé de mission dans une organisation de producteurs, chargé de mission auprès d’un comité des pêches ; - Cadre dans les armements à la pêche, technicien d’entreprises du secteur de la pêche ; - Dirigeant d’une entreprise commerciale maritime ; - Officier embarqué pour les ports ou sociétés de service (aménagement du littoral, infrastructures portuaires, Énergies Marines Renouvelables, …), officier embarqué pour les armements offshore ; - Technicien des organismes de recherche (IFREMER, CNRS, IRD, .....), agent du conservatoire du littoral, agent des aires marines protégées et parcs naturels ; - Technicien dans les administrations territoriales ou collectivités locales ; - Agent de l’administration chargée de la mer, spécialité pêches, cultures marines et environnement (accès sur concours catégorie B) ; - Observateur et contrôleur des pêches, technicien en gestion des stocks.

  • Compétences développées :

- Conduite et gestion d’un navire, conduite de la pêche, spécialiste de la réglementation des pêches ; - Préparation, organisation, planification de missions d’observations de campagne de pêche et restitution des données acquises ; - Conduite de missions de collecte de paramètres océanographiques, étude et mise au point d’engins de pêche ou de techniques innovantes ; - Traitement et valorisation des captures ; - Prévention et participation à la lutte contre les pollutions, collecte des macro-déchets ; - Observation du milieu marin et des espèces océaniques, gestion des zones naturelles marines ; - Gestion d’une entreprise de tourisme littoral.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]