Lycée Saint-Thomas-d'Aquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aquin.

Lycée Saint-Thomas-d’Aquin
Image illustrative de l’article Lycée Saint-Thomas-d'Aquin
Généralités
Académie Académie de Paris
Coordonnées 48° 51′ 15″ nord, 2° 19′ 37″ est
Adresse 44, rue de Grenelle
75007 Paris
Site internet lycee-saint-thomas-daquin.fr
Cadre éducatif
Proviseur Olivier Duchenoy
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Point carte.svg


Le lycée Saint-Thomas-d’Aquin est un établissement scolaire ayant la particularité d'avoir accueilli le général de Gaulle lors d'une partie de ses études primaires. Il était alors dénommé école des Frères des écoles chrétiennes de la paroisse Saint-Thomas-d’Aquin. C'était à l'époque une école primaire. Depuis le bâtiment d’origine a été détruit et une construction entièrement nouvelle a été édifiée. Charles de Gaulle devint plus tard président de la République, chef de la Résistance et de la France libre. Une plaque commémorative rappelant sa présence se trouve dans le hall de l’établissement au-dessus des portes qui permettent de se rendre dans la cour (classes primaires).

Le père Raymond-Jacques Tournay, homme d’Église, membre de l’École biblique de Jérusalem et résistant pendant l’Occupation, a également fréquenté cette école primaire[1].

Plus récemment, l'établissement a aussi connu la scolarité d'Élodie Bouchez[réf. nécessaire] et Ana Girardot[réf. nécessaire], actrices.

Nomenclature et historique[modifier | modifier le code]

Thomas d’Aquin est l'un des plus grands penseurs occidentaux du Moyen Âge. Le nom de saint Thomas d’Aquin est emprunté à l’église toute proche construite au XVIIe siècle, ainsi qu'à la paroisse voisine. Il est également donné au quartier.

L'établissement actuel[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui le lycée Saint-Thomas-d’Aquin est un lycée d’enseignement général français catholique privé, sous contrat d’association avec l’État, situé 44, rue de Grenelle à Paris (7e arrondissement) [2] dirigé par Olivier Duchenoy.
Il est d'assez petite taille (pas plus de 500 élèves)[2].

Formations proposées[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui l’établissement comprend environ 12 classes allant de la seconde générale à la terminale et comprend les séries littéraire, économique et sociale et scientifique. Il propose des options telles que les langues, l'économie, les mathématiques et les sciences de spécialités ainsi que du théâtre, des arts plastiques et le sport. On y enseigne l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’italien. Le lycée propose également une formation particulière; une seconde immersion aux USA. Le taux de réussite au bac en 2010 a été de 96 % contre un résultat attendu de 94 %[3]. En 2017, son taux de réussite a atteint les 100%.

Classement du Lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 32e sur 109 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 288e au niveau national[4]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[5].

Chronologie des chefs d'établissement[modifier | modifier le code]

  • 2002-2014 : Bernard Veillé
  • Depuis 2014 : Olivier Duchenoy

Autres lycées du même nom[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice nécrologique, p. 38
  2. a et b (fr) « Site officiel », sur www.lycee-saint-thomas-daquin.fr (consulté le 18 septembre 2010)
  3. (fr) « Palmarès Figaro 2010 », sur www.lefigaro.fr (consulté le 18 septembre 2010)
  4. Classement départemental et national du lycée
  5. Méthodologie du classement national des lycées français
  6. (fr) « Le taux brut représente la réussite des candidats présentés au baccalauréat pour une année donnée. », sur www.lefigaro.fr (consulté le 18 septembre 2010)