Lycée Jean-Jaurès (Reims)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lycée Jean-Jaurès

Description de cette image, également commentée ci-après
Logo
Histoire et statut
Direction Jean-Pierre Maillard (2001-2007)
Dominique Montagne (2007-2013)
Denis Vincenot (depuis 2013)
Type lycée d'enseignement général
Études
Localisation
Ville Blason Reims 51.svg Reims
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées
géographiques
49° 15′ 30″ nord, 4° 02′ 42″ est
Géolocalisation sur la carte : Reims
(Voir situation sur carte : Reims)
Lycée Jean-Jaurès (Reims)
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Lycée Jean-Jaurès (Reims)

Le lycée Jean-Jaurès, situé dans le centre de la ville de Reims, est un lycée public d'enseignement général (séries L, ES, S) et technologique (série techniciens de la musique et de la danse). L'établissement porte le nom de l'homme politique Jean Jaurès.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1885 : ouverture du lycée de jeunes filles dans le vieil hôtel Sainte-Marthe, rue de la Peirière, à l’angle du cours Anatole-France et de rue Voltaire actuels. La cour de récréation s’étendait sur une partie de l’actuel terrain de jeux Saint-Symphorien[1].
  • 1910 : il est transféré en 1910 dans l'école Saint-Joseph, l'ancien collège des Jésuites du faubourg Cérès. Avec la loi de séparation de l'Église et de l'État, les locaux des Jésuites sont en vente et la municipalité les rachète en pour 235 000frs, les deux années suivantes permettant une réhabilitation. C’est aujourd'hui le lycée mixte Jean-Jaurès[1].
  • 19141915 : l'État-Major de la 103e Brigade d'infanterie (347e RI) qui défendait Reims se tenait sur la terrasse du lycée. L'établisement actuel se situe à l'angle des rues Jean-Jaurès et rue Ruinart-de-Brimont.
  • 19681969 : construction de l'internat du lycée Jean-Jaurès[2].
  • Depuis 2015 : le lycée fait l'objet d'une vaste reconstruction-réhabilitation.

Formations[modifier | modifier le code]

Le lycée Jean-Jaurès est un lycée d'enseignement général et technologique. Il forme des lycéens en série L, ES et S, mais aussi aux séries de Techniciens de la Musique et de la Danse (TMD).

Langues vivantes (A, B et C)[modifier | modifier le code]

  • Section binationale : allemand (section Abibac) ;
  • Sections européennes : allemand, anglais, espagnol ;
  • Langue vivante A : allemand, anglais, espagnol ;
  • Langue vivante B : allemand, anglais, espagnol ;
  • Langue vivante C : chinois, espagnol, portugais, russe.

Enseignements de spécialité[modifier | modifier le code]

À la suite de la réforme initiée par Jean-Michel Blanquer, les séries générales (ES, L et S) disparaissent au profit de "spécialité" : à partir de la Première, chaque élève choisira trois enseignements de spécialité. Il n'en gardera que deux en Terminale. Cette réforme est mise en place progressivement : dès 2019-2020 pour les Premières, et dès 2020-2021 pour les Terminales.

Le lycée Jean-Jaurès propose les enseignements de spécialité suivants :

  • Arts plastiques ;
  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques ;
  • Humanités, littérature et philosophie ;
  • Langue, littérature et culture étrangère : anglais ;
  • Langue, littérature et culture de l'Antiquité : latin ;
  • Langue, littérature et culture de l'Antiquité : grec ;
  • Mathématiques ;
  • Sciences physiques et chimiques ;
  • Sciences de la vie et de la Terre ;
  • Sciences économiques et sociales.

Enseignements facultatifs[modifier | modifier le code]

  • Langue vivante C : chinois ;
  • Langue vivante C : espagnol ;
  • Langue vivante C : portugais ;
  • Langue vivante C : russe ;
  • Langue et culture de l'Antiquité : latin ;
  • Langue et culture de l'Antiquité : grec ;
  • Arts plastiques ;
  • Éducation musicale.

Classement[modifier | modifier le code]

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 11e sur 20 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 1656e au niveau national[3]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[4].

Classement des CPGE[modifier | modifier le code]

Le lycée abrite des CPGE littéraires (Khâgne LSH). Le classement national des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) se fait en fonction du taux d'admission des élèves dans les grandes écoles. En 2015, L'Étudiant donnait le classement suivant pour les concours de 2014 :

Filière Élèves admis dans
une grande école*
Taux
d'admission*
Taux moyen
sur 5 ans
Classement
national
Évolution
sur un an
Khâgne LSH[5] 0 / 56 élèves 0 % 1 % 73eex-æquo
sur 73
=
Source : Classement 2015 des prépas - L'Étudiant (Concours de 2014).
* le taux d'admission dépend des grandes écoles retenues par l'étude. En khâgne, ce sont 5 écoles de commerce
(HEC, ESSEC, ESCP Europe, EM Lyon, EDHEC), l'ENSAE, l'ENC et 3 ENS qui ont été retenus par L'Étudiant.

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Par ordre chronologique des naissances :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Pellus, REIMS 1800 - 1900, Un siècle d'événements, Reims, Éditions Dominique Fradet, , 144 p. (ISBN 978-2-909952-11-6 et 2-909952-11-8)
  2. « Histoire du lycée Jean Jaurès de Reims », sur Lycée Jean-Jaurès Reims, (consulté le 25 août 2018)
  3. Classement Départemental et National des lycées français
  4. Méthodologie du classement national des lycées français
  5. Classement 2015 des prépas LSH

Ouvrage de référence[modifier | modifier le code]

  • Gilberte Ronnet, Histoire du Lycée de jeunes filles de Reims, A.R.E.R.S., 1985 - 148 pages

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

http://www.lyceejeanjauresreims.fr/