Lycée Germaine Tillion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec le lycée Germaine-Tillion de Montbéliard

Lycée Germaine Tillion
Image illustrative de l’article Lycée Germaine Tillion
Entrée du lycée Germaine Tillion
Généralités
Création Septembre 2014
Pays Drapeau de la France France
Académie Académie de Créteil
Coordonnées 48° 56′ 05,727″ nord, 2° 25′ 11,254″ est
Adresse 48 bis, rue Anizan Cavillon
93350 Le Bourget
Site internet germainetillionlycee.fr| Site du lycée
Cadre éducatif
Type Établissement public local d'enseignement (EPLE)
Population scolaire 650 élèves
Niveau Seconde, Première et Terminale
Formation Lycée général (S,ES et L) et classe technologique (STMG)
Langues étudiées Allemand et espagnol
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Le lycée Germaine Tillion, anciennement Lycée du Bourget est un établissement d'enseignement secondaire public.

L'établissement est fondé en septembre 2014. Il accueille plus de 700 élèves de la seconde aux terminales[1] et abrite en ses murs le Microlycée 93 réservé aux élèves en décrochage scolaire[2].

Le lycée a obtenu le prix de l'Innovation 2017 de l'éducation nationale dans la catégorie Écoles et établissements[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Avant d’être un lycée, cet établissement était une Institut universitaire de formation des maîtres[4],[5] où étaient formés des enseignants pour les écoles primaires et maternelles. L'établissement ferme ses portes dans les années 2000[réf. nécessaire]. et est abandonné jusqu'en 2014[6].

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le lycée ouvre en septembre 2014 et devient le 65e lycée public en Seine-Saint-Denis. À l'époque, il comptait 240 étudiants[7].

Il accueille le lycée général et technologique ainsi qu'un micro lycée. Le député-maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, était « très en colère » car, prévu pour 1 200 élèves, le nouveau lycée du Bourget n'en accueille que 650[8] lors de son ouverture.

En 2016, les autorités d'Île-de-France renomment l'école en hommage à Germaine Tillion[9].

Classements et résultats[modifier | modifier le code]

Classements[modifier | modifier le code]

En 2018, le lycée se place 26e dans le département de Seine-Saint-Denis, 109e dans la région d'Île-de-France et 191e en France[10].

Campus[modifier | modifier le code]

Le bâtiment des années 1930[6] a été rénové pour un coût de 28,51 millions d'euros[11],[12]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Lycée général et technologique Germaine Tillion », sur L'Étudiant
  2. Véronique Soulé, « On fait souvent redoubler pour de mauvaises raisons », sur Libération,  : « Au Microlycée 93 [établissement situé au Bourget destiné aux décrocheurs, ndlr] »
  3. « Le lycée Germaine Tillion récompensé », sur Le Parisien,
  4. « IUFM du Bourget », sur Cap Campus
  5. « Le Lycée »
  6. a et b « Lycée Germaine Tillion, Le Bourget (93) », sur Hubert & Roy Architectes
  7. « Le Bourget a son lycée » [archive du ], sur Le Parisien, (consulté le 6 septembre 2016) ()
  8. « Lagarde « très en colère » au sujet du nouveau lycée du Bourget », sur Le Parisien, (consulté le 6 septembre 2016)
  9. « Germaine Tillion donne son nom au lycée du Bourget », sur Île-de-France,
  10. « Résultats du Lycée Germaine Tillion à Le Bourget », sur Le Parisien Étudiant
  11. « Lycée du Bourget » [PDF], sur Société d'aménagement et d'équipement de la région parisienne
  12. « Le Lycée »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]