Lycée Bréquigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lycée Bréquigny

Description de cette image, également commentée ci-après
Entrée du lycée avenue Georges Graff
Histoire et statut
Type Lycée
Administration
Académie Rennes
Proviseur Marc Duran
Études
Population scolaire 3500
Enseignants 300
Localisation
Ville Rennes
Pays Drapeau de la France France
Site web www.lycee-brequigny.fr
Coordonnées 48° 05′ 06″ nord, 1° 41′ 29″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Rennes
(Voir situation sur carte : Rennes)
Lycée Bréquigny

Le lycée Bréquigny est un établissement public d'enseignement secondaire de Rennes, situé avenue Georges-Graff (celle-ci, depuis 1997 nommée ainsi, étant le prolongement de l'avenue de Bréquigny), dans le quartier du même nom. Construit en 1958 par l'architecte Louis Arretche, il est aujourd'hui le premier lycée de Bretagne en termes d'effectifs avec plus de 3500 élèves[1] ce qui en fait également un des trois plus grands lycées de France.

Il comprend un internat accueillant de nombreux élèves de la région qui intègrent les sections spécifiques offertes par le lycée (pôles espoir, sections sportives, musicales, artistiques...). Depuis septembre 2021, Marc Duran en est le proviseur ; assisté de 4 proviseurs adjoints, il encadre plus de 100 personnels ATOS, 30 assistants d'éducation et 300 professeurs.

Initiatives pédagogiques et technologiques[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

En 1974, dans un objectif novateur d'initiation à l'informatique des élèves et enseignants intéressés, le lycée Bréquigny, à Rennes, a fait partie de l'opération ministérielle dite « Expérience des 58 lycées »[2] : utilisation de logiciels, et enseignement de la programmation en langage LSE[3],[4], en club informatique de lycée[5], dans 58 établissements de l'enseignement secondaire[6]. À cet effet, dans une première phase, quelques professeurs du Lycée Bréquigny, candidats et enseignants des matières autres que l'informatique, furent préalablement formés de manière lourde à la programmation. Puis, dans une seconde phase, l'établissement fut doté d'un ensemble informatique en temps partagé comportant : un mini-ordinateur français Télémécanique T1600[7] avec disque dur, un lecteur de disquettes 8 pouces, neuf terminaux écrans claviers Sintra TTE, un téléimprimeur Teletype ASR-33 (en) et le langage LSE implémenté[8] ; tous ces moyens ayant permis de mettre en œuvre sur le terrain cette démarche expérimentale, avec du matériel informatique ultra-moderne pour l'époque.

Années 2000[modifier | modifier le code]

Depuis, le Lycée Bréquigny conserve une ouverture forte sur l'innovation. L'innovation pédagogique, avec les classes coopératives[9] ouvertes depuis 2015, mais aussi en favorisant l'expression de créativité avec les sections sportives scolaires ou des pôles artistiques, notamment la classe cinéma audiovisuel. Cette dernière a pu accueillir et former de nombreux jeunes, comme les membres du groupe Columbine[10], la chanteuse Joanna[11] ou le producteur-Beatmaker Saavane. [12]

Autres informations[modifier | modifier le code]

Le rappeur Lorenzo a effectué un Bac L option cinéma dans ce lycée.[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Région_Bretagne - Le projet de rénovation du lycée Bréquigny dévoilé », sur www.bretagne.bzh (consulté le )
  2. Jacques Baudé, « L’expérience des « 58 lycées » », « 1024 » : bulletin de la Société informatique de France, Société informatique de France, no 4,‎ , p. 105-115 (DOI 10.48556/SIF.1024.4.105, lire en ligne [PDF], consulté le )
  3. Jacques Hebenstreit et Yves Noyelle (Paru initialement dans la revue de l'EPI Association, n° 6, décembre 1973, p. 10-18), « Un langage symbolique destiné à l'enseignement : LSE », Revue de l'EPI Association, Association Enseignement public & informatique (EPI),‎ , p. 10-18 (lire en ligne, consulté le )
  4. Jacques Baudé, « Le système LSE », « 1024 » : bulletin de la Société informatique de France, Société informatique de France, no 7,‎ , p. 41-56 (DOI 10.48556/SIF.1024.7.41, lire en ligne [PDF], consulté le )
  5. Daniel Caous, « Témoignage d'un ancien élève sur l'ambiance d'un club informatique « 58 lycées » des années 1975 à Rennes », EPInet : la revue électronique de l'EPI Association, Association Enseignement public & informatique (EPI), no 231,‎ (ISSN 2429-3067, lire en ligne, consulté le )
  6. EPI Association, « Liste des 58 lycées », sur epi.asso.fr, Enseignement public et informatique, (consulté le )
  7. Association pour un conservatoire de l'informatique et de la télématique, « Collection ACONIT, les mini-ordinateurs français Télémécanique T1600 et CII Mitra 15 », sur db.aconit.org (consulté le )
  8. Daniel Caous et Jacques Baudé, « Les mini-ordinateurs « Éducation nationale » de la décennie 1970 », « 1024 » : bulletin de la Société informatique de France, Société informatique de France,‎ , p. 41-48 (DOI 10.48556/SIF.1024.19.41, lire en ligne [PDF], consulté le )
  9. « Les Classes Coopératives du Lycée Brequigny », sur lycée-brequigny.fr, (consulté le )
  10. François-Luc Doyez, « Columbine, le collectif qui met un coup de vieux au rap français », Les inrockuptibles,‎ (lire en ligne)
  11. APOLLINE BAZIN, « JOANNA, LA JEUNE FEMME FATALE DE LA POP FRANÇAISE », Manifesto.XXI,‎ (lire en ligne)
  12. -, « Columbine, un collectif terrible d'enfants du Rap attendu à Rock en Seine », 20 minutes,‎ (lire en ligne)
  13. « Lycée Bréquigny Rennes La filière BAC L »