Lycée Blaise-Pascal (Abidjan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lycée Blaise-Pascal.
image illustrant l’éducation image illustrant la Côte d’Ivoire
Cet article est une ébauche concernant l’éducation et la Côte d’Ivoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Lycée Blaise-Pascal
Lycée français d'Abidjan
logo
Généralités
Création
Pays Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Académie Bordeaux
Coordonnées 5° 21′ 06″ Nord, 3° 57′ 07″ Ouest
Adresse Rue E 94, Riviera 3
25 BP 2257 Abidjan Cocody
Site internet http://www.blaisepascal.ci
Cadre éducatif
Type Établissement public local d'enseignement (EPLE)
Proviseur Didier Leroy Lusson
Population scolaire ~1 740 au total
~400 élèves en maternelle et primaire
Formation École, Collège et Lycée général (S, ES et L)
Brevet, Baccalauréat général
Langues étudiées anglais, allemand, espagnol
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Abidjan

(Voir situation sur carte : Abidjan)
Point carte.svg

Le lycée Blaise-Pascal est le lycée français d’Abidjan[1],[2], situé dans le quartier de Riviera 3, à Cocody en Côte d'Ivoire. Il fut ouvert le , mais est baptisé du nom de Blaise Pascal en 1983, date du passage des premières épreuves du baccalauréat français en Côte d’Ivoire.

Il se situe dans le quartier de la Riviéra (qui se décline en Riviéra 1, 2 et 3), qui est à l'origine une extension de Cocody, mais est désormais devenu un quartier à part entière.

En 2004, cet établissement de 1 600 places accueillait un peu moins de 1 000 élèves.

À l’occasion des événements de , il a fait l’objet de destructions importantes dans un contexte de fort ressentiment anti-français : suite à appel du 6 novembre 2004, l'établissement a été pris pour cible par des jeunes patriotes qui ont vu en lui un des symboles les plus criants de la présence française en Côte d’Ivoire, tout en offrant une cible plus facile que le consulat ou l’ambassade de France. L’importance des dégâts dépasse de loin le pur cadre symbolique ou la volonté de pillage.

Après 4 ans de fermeture il a rouvert ses portes à la rentrée scolaire 2008[3]., et a été inauguré le 5 mai 2009 par Alain Joyandet, secrétaire d'état à la coopération et à la francophonie[4].

Le lycée accueille des enfants de toutes nationalités et dispense un enseignement conforme aux programmes et aux exigences de l'Éducation nationale française. Il suit donc en matière d'enseignement et de calendrier scolaire les règles applicables aux établissements publics français. Il dispense un enseignement laïc, indépendant de toute emprise politique, économique, religieuse et idéologique, dans le respect de la diversité des opinions et des croyances.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On entend par école française une école qui a signé une convention avec l'ADFE
  2. Site de l'ADFE
  3. Le lycée français d'Abidjan, fermé depuis 2004, rouvrira le 2 septembre prochain Information Gabonew du 4 juin 2008
  4. L'Express, numéro du 14 mai 2009 "France-Côte d'Ivoire, remariage de raison"