Lycée Bellevue (Toulouse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lycée Bellevue
Image illustrative de l’article Lycée Bellevue (Toulouse)
Le lycée Bellevue de Toulouse en 2017
Généralités
Création 1952
Pays Drapeau de la France France
Académie Toulouse
Coordonnées 43° 33′ 39″ nord, 1° 27′ 44″ est
Adresse 135, route de Narbonne
31000 Toulouse
Cadre éducatif
Type Établissement public local d'enseignement (EPLE)
Proviseur Pierre Laurens
Population scolaire 2 160 élèves (au 1er sep. 2014)
Formation Lycée polyvalent (S, ES et L, STMG, Pro), CPGE scientifiques
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Toulouse
(Voir situation sur carte : Toulouse)
Point carte.svg

Le lycée Bellevue est un lycée polyvalent de Toulouse. Il accueille des élèves de la seconde à la terminale dans les filières générales (ES, L, S), l'enseignement technologies de gestion (STMG) l'enseignement d'étude professionnelle (BEP), et dans un dispositif de Sportifs de Haut Niveau (SHN). Il accueille aussi des filières de CPGE scientifiques PCSI, MPSI puis MP, PC* et PSI en deuxième année

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines (1884-2004)[modifier | modifier le code]

En 1884, Théodore Ozenne, un banquier toulousain, décide de léguer au lycée de Toulouse (actuel lycée Pierre-de-Fermat) 33 hectares destinés à « favoriser l'épanouissement des lycéens à l'écart du centre ville »[1]. Il s'agit alors d'une grande exploitation agricole, comprenant un bâtiment du XVIIIe siècle, le château.

En 1952, le lycée Bellevue est créé sur ce terrain, il ne comprend alors qu'une quarantaine d'élèves.

Dans les années soixante, c'est un lycée expérimental. Il devient ensuite un lycée de quartier, bénéficiant de classes préparatoires aux grandes écoles et se caractérisant par un profil scientifique.

Le château est inscrit au titre des monuments historiques en 1993[2].

Période contemporaine (2005 à nos jours)[modifier | modifier le code]

En mars 2005, des élèves avaient voté le blocus du lycée en protestation à la loi Fillon, nécessitant l'intervention des forces de l'ordre pour que puissent y être organisés des concours administratifs[3]. L'année suivante, durant les événements anti-CPE, le lycée fut occupé pendant plus d'une semaine par des élèves avec occupation nocturne et camping sauvage[4]. Un élève ayant commis des faits de violence envers l'intendant lors de ces événements fut mis en examen par le tribunal des enfants[5]. Il s'agit d'Hugo Clément qui écopera d'une exclusion avec sursis malgré les protestations d'une partie du personnel qui réclament son exclusion effective.[6]

En 2010, le lycée fut bloqué lors des manifestations contre les retraites[7]. En 2013, des élèves avaient manifesté contre la fermeture des grilles du lycée à heure fixe, empêchant les élèves de rentrer ou sortir en dehors d'horaires précis[8].

En , une professeur d'anglais du lycée est portée disparue. Son corps est retrouvé en [9] et authentifié au début de l'année 2015[10].

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2016, le lycée se classe 26ème sur 37 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, 73ème sur 104 au niveau régional et 1491ème sur 2309 au niveau national avec 92 % de réussite au bac.[11] Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet).

Classements des CPGE[modifier | modifier le code]

Le classement national des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) se fait en fonction du taux d'admission des élèves dans les grandes écoles. En 2015, L'Étudiant donnait le classement suivant pour les concours de 2014 :

Filière Élèves admis dans
une grande école*
Taux
d'admission*
Taux moyen
sur 5 ans
Classement
national
Évolution
sur un an
MP / MP* [12] 0 / 38 élèves 0 % 3 % 114eex-æquo
sur 114
=
PC / PC* [13] 2 / 35 élèves 6 % 4 % 34eex-æquo
sur 110
en augmentation 76
PSI / PSI* [14] 3 / 46 élèves 7 % 7 % 55e
sur 120
en diminution 20
Source : Classement 2015 des prépas - L'Étudiant (Concours de 2014).
* le taux d'admission dépend des grandes écoles retenues par l'étude. En filières scientifiques, c'est un panier
de 11 à 17 écoles d'ingénieurs qui a été retenu par L'Étudiant selon la filière (MP, PC, PSI, PT ou BCPST).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]