Lya Mara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lya Mara
Image dans Infobox.
Lya Mara photographiée en 1929 par Alexander Binder.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Aleksandra Gudowicz
Nationalité
polonaise
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint

Lya Mara, connu aussi comme Mia Mara et de son vrai nom Aleksandra Gudowicz, né le à Riga et morte le à Lausanne est une actrice polonaise, une des plus grandes stars du cinéma muet allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lya Mara est née dans une famille polonaise de Riga, ville russe à l'époque. Jeune fille, elle veut devenir chimiste pour imiter Maria Skłodowska-Curie. En 1913, juste avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Lya et sa famille déménagent à Varsovie, qui fait aussi partie de l'Empire russe, et c'est là qu'elle commence sa carrière d'actrice et de danseuse.

Lya Mara débute au cinéma en 1916 sous le nom de Mia Mara. Dans Bestia, sorti en 1917 et réalisé par Aleksander Hertz, elle joue avec Pola Negri, qui allait faire une grande carrière en Allemagne et aux États-Unis. Peu après ce film, Pola Negri part pour Berlin et Lya Mara suit son exemple : depuis 1915, la Pologne est occupée par l'Empire allemand.

Son premier film allemand est Halkas Gelöbnis, réalisé par Alfred Halm et produit par Friedrich Zelnik, qu'elle épouse le . Elle joue ensuite principalement dans des films qu'il réalise et produit grâce à sa société de production, la Zelnik-Mara-Film GmbH. Entre 1918 et 1930, elle joue dans plus de cinquante fils dans le principal rôle féminin et triomphe en « mignonne ingénue » dans des comédies entraînantes[1].

Tous deux deviennent des célébrités avant qu'un grave accident de voiture n'interrompe la carrière de Lya Mara. Elle ne parvient pas, par la suite, à s'adapter au cinéma parlant, cadre dans lequel elle ne fait qu'une seule tentative en 1931: Jeder fragt nach Erika.

À l'arrivée d'Hitler au pouvoir, Friedrich Zelnik et Lya Mara trouvent en 1933 refuge en Grande-Bretagne et s'installent dans le quartier de Harrow à Londres. Après la mort de son mari, Lya Mara s'installe à Lausanne en 1966 et y meurt le [2], à l'âge de 76 ans, totalement oubliée. Elle est enterrée au cimetière du Bois-de-Vaux, où sa tombe a cependant été désaffectée[1].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

  • 1916 ːChcemy męża (Mia Mara)
  • 1916 ːWściekły rywal (Mia Mara)
  • 1916 ː Studenci (Mia Mara)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Guido Erol Öztanil, « Star du muet, Lya Mara s'est éteinte anonyme à Lausanne », 24 Heures,‎ 19-20 octobre 2019, p.24-25.
  2. « annonce du convoi mortuaire d'Alexandra Zelnik-Gudowicz », Nouvelle revue de Lausanne,‎ , p.5 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]