Luz (missile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les armes
Cet article est une ébauche concernant les armes.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le missile Luz (ou Lutz) fut le premier missile sol-sol développé à 100 % par Israël. Il aurait du être décliné en version mer-mer, mais par suite de problèmes techniques et de réductions budgétaires, seules les versions sol-sol et air-sol furent produites.

Historique[modifier | modifier le code]

Prototype du Luz à Haifa

Les origines du programme Luz remonte dès la collaboration du projet Jericho, développé par Générale aéronautique Marcel Dassault à partir du missile MD-620 en 1954. À partir de 1958, Rafaël lance sa première étude d’un missile sol-sol courte portée en profitant de l’expérience du MD-620/Jericho[1].

Le missile Luz devrait être construit en trois versions : une version sol-sol, une autre air-sol et la dernière mer-mer [2].

Caractéristique[modifier | modifier le code]

Le missile, d’une longueur d’environ 3,00 m, avait une portée de 27 km. Un opérateur disposait d’un joystick pour guider le missile grâce à un système de guidage TV. Il etait lancé à partir d’un véhicule qui emportait deux missiles.

La version air-sol a été déployée sur les Kfir et Nesher.

La version mer-mer fut abandonnée, en partie pour des raisons budgétaires car il fallait remplacer le système de guidage TV et le joystick. Ori Even-Tov, un ingénieur de Rafael, avait déjà proposé des solutions alternatives, mais ces remarques furent rejetées[3].

Développement ultérieur[modifier | modifier le code]

Le 21 octobre 1967, le contre-torpilleur Eilat effectue une patrouille au large du Sinaï. Il est coulé le même jour par des missiles Styx. Cette perte relance l’intérêt de la version mer-mer et le gouvernement israélien demande à IAI l'étude et la production d’un missile mer-mer. Le nouveau missile, en reprenant les études préalables de Rafael deviendra le Gabriel. Il conserve le même design que son prédécesseur.

Références[modifier | modifier le code]

  1. •The bomb in the basement, Michael I Karpin page 127
  2. W. Seth Carus, "Israeli Ballistic Missile Developments," Testimony before the Commission to Assess the Ballistic Missile Threat to the United States, 15 July 1998
  3. http://www.timawa.net/forum/index.php?topic=20823.0

Sources[modifier | modifier le code]