Luvale (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luvale.
Luvale
Description de cette image, également commentée ci-après

Centre d'éducation à Lwena/Moxico[1]

Populations significatives par région
Autres
Langues luvale
Ethnies liées Tchokwé, Lundas

Les Luvale sont une population bantoue d'Afrique australe, vivant principalement à l'est de l'Angola et à l'ouest de la Zambie, également en République démocratique du Congo.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on rencontre différentes formes : Balovale, Baluvale, Chiluvale, Louvale, Lovale, Lovalle, Lubale, Luena, Luvales, Luwale, Lwena, Valuvale[2].

Population[modifier | modifier le code]

Leur nombre est estimé à 20 000 selon l'université de l'Iowa[3]. Une autre source crédite la population luvale de 300 000 personnes[4].

Langue[modifier | modifier le code]

Ils parlent une langue bantoue, le luvale, largement diffusée dans la région et dont le nombre de locuteurs est estimé à 632 000, répartis principalement entre l'Angola (464 000 en 2001) et la Zambie (168 000 en 2006)[5].

Culture[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bénéficie du fonds de la campagne « Ta journée pour l'Afrique » de l'organisation humanitaire allemand Aktion Tagwerk Reportage : Ta journée pour l'Afrique
  2. Source BnF [1]
  3. (en) Université de l'Iowa [2]
  4. (en) James Stuart Olson, « Luvale », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 351 (ISBN 9780313279188)
  5. (en) « Fiche langue », sur Ethnologue
  6. Musée royal de l'Afrique centrale (Tervuren, Belgique)
  7. a, b et c Tropenmuseum

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles Matthew Newton White, An outline of Luvale social & political organization, Rhodes-Livingstone Institute, Manchester University Press, 1960
  • S. Souindoula, « "Tchinhama ", héros et hydronimiste du territoire luvale », Anthropos, 1986, vol. 81, no 1-3, p. 286-288

Discographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Zambia : The Songs of Mukanda, Multicultural Media, 1997
  • Voix des masques de Zambie : rites d'initiation Makishi et Niau, Arion, 1997 (enregistrement 1980)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :