Lutra sumatrana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Loutre de Sumatra (Lutra sumatrana), également appelée loutre à nez poilu est une espèce de mammifères de la famille des Mustelidae.

Description[modifier | modifier le code]

C’est une loutre mesurant environ 50 à 82 cm de long pour les plus grande d’entre elles, et pesant environ 7 kilogrammes.

La caractéristique dominante de celles-ci est son museau poilu, couvert d’une fourrure sombre (mise à part ses narines).

Sa fourrure est brune foncée, parfois teintée de rouge avec une couleur plus claire sur la face inférieure, et sa gorge est blanche jaunâtre.

Son corps est long et possède des pattes palmées munies de grandes griffes.

Son crâne est aplati et allongé, et composé d’une multitude de moustaches sensibles lui permettant de détecter des proies sous l’eau.

Cette espèce de loutre se distingue des autres par la forme de sa queue, ayant une base arrondie, elle est effilée.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce rare, que l’on pensait éteinte jusqu’en 1998. Originaire de l’Asie du Sud, elle était autrefois très répandue.

Elle se trouve de nos jours, sur l’île de Sumatra (Sud de la Thaïlande). Certaines populations se trouvent également au Laos et au nord de Myanmar.

La loutre de Sumatra vit dans différentes forêts et zones humides d’eau douce (mangroves, marécages, zones côtières)

Certaines données historiques disent que cette espèce pourrait vivre en altitude (ruisseaux d’eau douce jusqu’à 1800 m.

Cette espèce se rencontre en Asie du Sud-Est

Alimentation[modifier | modifier le code]

C’est un animal carnivore, qui se nourrit essentiellement de petits serpents, de poissons, de grenouilles, lézards, tortues, crabes, insectes ainsi que des petits mammifères. La loutre utilise la surprise pour chasser ses proies.

Comportements[modifier | modifier le code]

En général, la loutre est habituellement considérée comme relativement sociale mais celle-ci s’avère être solitaire. Cependant il a été observé que la communication qu’elles établissent entre elles se manifeste de façon olfactive. Elles utilisent ce marquage via des troncs d’arbres, des branches en contact avec le milieu aquatique pour informer de la présence de nourriture ou non du site, à ses congénères. Elles communiquent également en utilisant différentes vocalisations.

Prédateurs[modifier | modifier le code]

La loutre de Sumatra n’est que très rarement confrontée à des prédateurs naturels. Les seuls prédateurs potentiels sont des pythons ou des crocodiles du Siam. Mais lorsqu’elle se trouve en milieu terrestre, elle devient la proie du dhole ou de grands rapaces.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Gray, 1865 : Revison of the genera and species of Mustelidae contained in the British Museum. Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 1865, p. 100–154.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]